Take a fresh look at your lifestyle.

Violations des droits de l’Homme en Algérie: Des parlementaires italiens appellent à une intervention européenne « immédiate »

LA VÉRITÉ / MAP


Des parlementaires italiens ont dénoncé les violations « graves » des droits de l’Homme en Algérie, appelant à une intervention “immédiate” de leur gouvernement et de l’Union européenne pour protéger les militants du mouvement pacifique du Hirak.

“Il est temps que la communauté internationale et le gouvernement italien interviennent pour mettre fin à une situation de plus en plus dramatique et inacceptable en Algérie”, a souligné la sénatrice italienne Urania Papatheu, citée par l’agence de presse “Agenparl”, notant que les autorités algériennes usent “d’une manière arbitraire, injuste, illégale et abusive de la lutte antiterroriste pour réprimer la liberté d’expression et d’opinion”.

Mme Papatheu appelle à “une mobilisation internationale pour mettre fin à cette situation”, rappelant le rapport de l’ONU sur l’instrumentalisation des lois antiterroristes, auquel Alger « n’a pas encore apporté de réponse ».

Selon l’agence de presse italienne “AGI”, le député Osvaldo Napoli a pour sa part souligné que “le gouvernement italien et l’Union européenne doivent agir immédiatement pour mettre un terme aux graves violations des droits de l’Homme dans ce pays”, relevant que plus de 250 personnes sont illégalement détenues pour avoir exprimé leurs opinions et réclamer leurs droits.

Dans le même sens, le député Marco Di Maio, cité également par l’AGI, a averti que “la condition de ces prisonniers, victimes de tortures et de traitements inhumains et dégradants, est très préoccupante”.

Les autorités algériennes “bafouent les traités des droits de l’Homme et ignorent les appels de la communauté internationale”, a martelé le parlementaire italien, exhortant une intervention de la part du gouvernement de son pays pour protéger ces militants pacifiques.


À lire aussi
commentaires
Loading...