• Version PDF
  • Coronavirus au
    Maroc live infos

  • Cas confirmés

    460144

  • Décès

    7977

  • Guéris

    435686

  • Dernière mise à jour: 18 janvier à 21:53

    Par:  

    LA VÉRITÉ / le360

    17 août 2020  à 19:29

    VIDÉOSMais qui veut du mal à Mostafa Terrab ?

    Depuis hier soir, dimanche 16 août 2020, une vidéo est largement partagée sur les réseaux sociaux. Ceux qui l’ont diffusée font croire aux internautes qu’il s’agit d’une fête donnée par Mostafa Terrab, PDG de l’OCP, et animée par la danseuse Maya. Voici ce qu’il en est, en réalité.

    Depuis dimanche soir, une vidéo fait un tabac sur les réseaux sociaux. On y voit un groupe de personnes faisant la fête à bord d’un yacht sur des rythmes de musique Chaâbie. La danseuse Maya est principale animatrice de cette virée joyeuse. Sur cette même vidéo, apparaît aussi une personnalité que certains ont essayé de faire passer pour Mostafa Terrab, PDG de l’OCP. 
    La scène, telle qu’elle a été présentée, n’a pas manqué de provoquer l’ire des internautes, dont un grand nombre a dû faire l’impasse sur leurs vacances, en raison du Covid-19, dont la situation épidémiologique connaît un rebond très inquiétant dans les principales métropoles du Royaume.
    Or, il n’en est rien. L’homme qui enflamme les réseaux sociaux n’est pas du tout Mostafa Terrab.
    De sources fiables, on apprend que la personnalité en question est plutôt Ali Ghannam, l’ex-patron du CMKD, devenu Al Ajial Holding. Il a également dirigé la Fédération nationale du tourisme (FNT).
     Quant à la danseuse Maya, elle a posté une vidéo en guise de réponse à ses détracteurs, dans laquelle elle affirme que, même en temps de pandémie, rien ne devrait empêcher les gens de festoyer. 
    Sollicitée par Le360, la célèbre danseuse s’est lancée dans une longue diatribe sur le métier de journaliste, qui devrait s’occuper de sujets sérieux et laisser tranquille la vie privée des gens. 
    Dans son argumentaire, Maya a expliqué qu’une vidéo privée, même quand elle est diffusée sur les réseaux sociaux, appartient toujours à la sphère privée. Du coup, elle a refusé de répondre à nos questions, puis s’est empressée de raccrocher.  


    Les derniers articles

  • Université Ibn Tofaïl: Arrimer la recherche académique à l’entreprise et à l’industrie

    Université Ibn Tofaïl: Arrimer la recherche académique à l’entreprise et à l’industrie

    La cérémonie de signature du contrat de cession à la société privée Agricultural And Trading Company (ATRACO SARL) du brevet d’invention de l’Université Ibn...

  • Jeune Afrique: Un retour rapide de la croissance attendu

    Jeune Afrique: Un retour rapide de la croissance attendu

    Le Maroc peut entrevoir l’année 2021 avec « sérénité » en tablant sur un « retour rapide » à la croissance, avec un taux de 4,9 % dès cette année, et un...

  • Virus mutant au Maroc: Les frontières se referment

    Virus mutant au Maroc: Les frontières se referment

    Les autorités compétentes ont pris la décision d’interdire, à titre préventif, l’accès au territoire national, à partir du 19 janvier 2021 et jusqu’à nouvel...

  • Revue de presse quotidienne du mardi 19 janvier

    Revue de presse quotidienne du mardi 19 janvier

    19 janvier 2021  à 09:34
  • Prévisions météorologiques pour le mardi 19 janvier

    Prévisions météorologiques pour le mardi 19 janvier

    19 janvier 2021  à 09:33
  • Covid-19: 1.240 nouveaux cas confirmés

    Covid-19: 1.240 nouveaux cas confirmés

    16 janvier 2021  à 18:55
  • Recherche: Une alliance pour un centre de technologie digitale intelligente

    Recherche: Une alliance pour un centre de technologie digitale intelligente

    16 janvier 2021  à 18:47
  • Khouribga: La station d’épuration des eaux usées du Groupe OCP

    Khouribga: La station d’épuration des eaux usées du Groupe OCP

    16 janvier 2021  à 18:42
  • Partage de données: WhatsApp repousse les changements

    Partage de données: WhatsApp repousse les changements

    16 janvier 2021  à 18:37