• Version PDF
  • Coronavirus au
    Maroc live infos

  • Cas confirmés

    15079

  • Décès

    242

  • Guéris

    11447

  • Dernière mise à jour: 09 juillet à 18:21

    Par:  

    LA VÉRITÉ / AFP

  • 04 juin 2020  à 15:09
  • Temps de lecture: 3 minutes
  • INTERNATIONALVaccins: Johnson appelle à une « nouvelle ère de coopération »

    Vaccins: Johnson appelle à une « nouvelle ère de coopération »
    Le Premier ministre britannique Boris Johnson quittant ses bureaux du 10 Downing Street, à Londres, le 3 juin 2020

    Le Royaume-Uni accueille jeudi un sommet virtuel destiné à récolter des fonds pour l’Alliance du vaccin (Gavi), le Premier ministre Boris Johnson appelant à une « nouvelle ère de coopération » mondiale en matière de santé face à la pandémie de nouveau coronavirus.

    « J’espère que ce sommet sera le moment où le monde se rassemblera pour unifier l’humanité dans le combat contre la maladie », doit-il déclarer, selon des extraits de son intervention diffusées par ses services.

    « Je vous appelle à nous rejoindre, pour fortifier cette alliance qui sauve des vies et inaugurer une nouvelle ère de coopération mondiale dans la santé », doit dire Boris Johnson, dont le pays est le deuxième le plus durement frappé par le virus avec près de 40.000 morts.

    Le Royaume-Uni est pour l’heure le contributeur le plus important au Gavi avec 1,65 milliard de livres (1,85 milliard d’euros) promis sur les cinq prochaines années.

    Lors de ce sommet virtuel réunissant plus de 50 pays et plus de 35 chefs d’Etat et de gouvernement, l’Alliance espère lever 7,4 milliards de dollars pour continuer les campagnes mondiales de vaccination contre la rougeole, la polio ou la typhoïde, largement perturbées par l’épidémie de Covid-19.

    La réunion doit aussi permettre de lancer des appels à financement pour l’achat et la production d’un éventuel futur vaccin contre la maladie Covid-19, ainsi qu’un soutien à sa distribution dans les pays en développement.

    Pour le vaccin contre le Covid-19, l’objectif de l’Alliance est de récolter deux milliards de dollars.

    Selon le philanthrope américain Bill Gates, dont la fondation est très active dans la recherche sur les vaccins, les compagnies pharmaceutiques collaborent pour rendre disponibles leurs capacités de production une fois qu’un vaccin sera mis au point, paramètre crucial pour que le plus grand nombre puisse y avoir accès.

    « Ces entreprises font cela pour aider le monde, pas parce qu’elles pensent qu’elles peuvent faire du profit sur un vaccin, elles savent que c’est un bien public », a-t-il commenté sur la radio BBC.

    « Quand nous aurons un vaccin, nous voudrons développer une immunité de groupe » en faisant en sorte qu’il soit administré à « plus de 80% de la population », a-t-il ajouté, reconnaissant que les craintes ou les théories complotistes dont il fait notamment l’objet pourraient nuire à cet objectif.

    Ce sommet intervient aussi alors que la pandémie a exacerbé les attaques contre le multilatéralisme, entre la rupture de Donald Trump avec l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et les craintes d’une mainmise américaine sur les futurs vaccins.

    « Il est d’une importance capitale, et nous sommes en train d’y parvenir, qu’il y ait un consensus international et un soutien dans le monde entier pour trouver un vaccin et le fournir à tous ceux qui sont vulnérables, car personne ne sera en sécurité tant que tout le monde ne le sera pas », a déclaré à l’AFP Anne-Marie Trevelyan, ministre britannique du Développement international.

    Tout en saluant l’instauration d’un nouveau fonds pour aider les pays en développement à accéder à un futur vaccin, Anna Marriott, chargée de la santé chez Oxfam, a estimé dans un communiqué que « le Gavi et les gouvernements qui le financent doivent d’abord se confronter au pouvoir monopolistique de l’industrie pharmaceutique qui se dresse sur le chemin d’un vaccin pour les peuples ».

    « L’argent des contribuables devrait être investi dans des vaccins et traitements libres de droits et disponibles pour toutes les nations à prix coûtant », a-t-elle ajouté.

    Les derniers articles

  • Attijariwafa bank lauréate du « Stp Award 2019 »

    Attijariwafa bank lauréate du « Stp Award 2019 »

    Casablanca, le 9 juillet 2020 – C’est une double consécration pour Attijariwafa bank Maroc et sa filiale banque offshore Attijari International Bank (AIB) qui viennent...

  • Covid-19: 308 nouveaux cas confirmés au Maroc

    Covid-19: 308 nouveaux cas confirmés au Maroc

    Trois cent huit (308) nouveaux cas d’infection au coronavirus (Covid-19) et cent trente-et-un (131) guérisons ont été enregistrés au Maroc au cours des dernières 24...

  • Presse marocaine: Les pertes de l’urgence

    Presse marocaine: Les pertes de l’urgence

    Les pertes du secteur de la presse marocaine en raison de la pandémie du nouveau coronavirus ont avoisiné les 243 millions de dirhams en trois mois en raison de la suspension de...

  • Covid-19: Accoucher d’un bébé sain Fès

    Covid-19: Accoucher d’un bébé sain Fès

    9 juillet 2020  à 18:14
  • Organisation météorologique mondiale: Demain la fournaise définition

    Organisation météorologique mondiale: Demain la fournaise définition

    9 juillet 2020  à 18:12
  • Sea Watch 3: Le sans papier des navires

    Sea Watch 3: Le sans papier des navires

    9 juillet 2020  à 15:48
  • Covid-19: L’événementiel bat de l’aile

    Covid-19: L’événementiel bat de l’aile

    9 juillet 2020  à 15:46
  • Afrique du Sud: Les enfants de la privation

    Afrique du Sud: Les enfants de la privation

    9 juillet 2020  à 15:43
  • Parlement européen: Après les détournements, les exécutions

    Parlement européen: Après les détournements, les exécutions

    9 juillet 2020  à 15:34