• Version PDF
  • Coronavirus au
    Maroc live infos

  • Cas confirmés

    483654

  • Décès

    8623

  • Guéris

    469046

  • Dernière mise à jour: 28 février à 23:02

    Par:  

    LA VÉRITÉ / MAP

  • 19 janvier 2021  à 09:41
  • Temps de lecture: 4 minutes
  • ÉducationUniversité Ibn Tofaïl: Arrimer la recherche académique à l’entreprise et à l’industrie

    Université Ibn Tofaïl: Arrimer la recherche académique à l’entreprise et à l’industrie
    L’Université Ibn Tofaïl cède un brevet d’invention à une société privée, une première au Maroc

    La cérémonie de signature du contrat de cession à la société privée Agricultural And Trading Company (ATRACO SARL) du brevet d’invention de l’Université Ibn Tofail de Kénitra, portant sur la production, la formulation et le recyclage d’un produit biofongicide et biostimulant, s’est tenue lundi à Kénitra.

    Présidée par le ministre de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Saaid Amzazi, et du ministre délégué chargé de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Driss Ouaouicha, cette première cérémonie du genre au niveau national s’inscrit dans le cadre de la stratégie mise en œuvre par l’université pour la commercialisation de la propriété intellectuelle avec comme objectif la valorisation et le transfert des résultats de la recherche académique au monde socio-économique sous forme de produits et services, ainsi que la promotion du partenariat public-privé.

    Il s’agit d’un produit biofongicide et biostimulant objet du brevet MA 41534, développé par l’équipe de botanique, biotechnologie et protection des plantes du laboratoire des productions végétales, animales et agro-industrie de la faculté des sciences de Kénitra. Ce produit à base de Trichoderma asperellum est susceptible d’application industrielle et présente une utilité déterminée, probante et crédible.

    Au cours de cette cérémonie marquée par la présence du gouverneur de la province de Kénitra, Fouad M’Hamdi, le ministre de l’éducation nationale a indiqué que la signature du contrat de cession vient couronner la stratégie d’innovation et de recherche scientifique adoptée par l’université Ibn Tofail qui s’est distinguée pour la première fois au Maroc par la cession d’un brevet à une entreprise privée.

    « Il s’agit d’une démarche que nous applaudissons tous ensemble dans la mesure où nous faisons tout pour arrimer la recherche académique à l’entreprise et à l’industrie », a-t-il souligné.

    « Cette belle initiative des enseignants chercheurs de l’université Ibn Tofail est tout à fait inédite et répond parfaitement à notre stratégie d’encourager l’innovation », a-t-il fait remarquer. « Nous évoluons vers une recherche scientifique utile, créatrice de richesse avec un impact sur le développement socio-économique », a relevé le ministre, ajoutant que l’université de Kénitra recèle un énorme potentiel en matière de production de brevets, soit près de 136 en 2020 contre environ 108 l’année précédente, soit une évolution de près de 26%.

    M. Amzazi a, dans ce sens, indiqué que la commercialisation du biofongicide aujourd’hui est une démonstration très éloquente pour montrer que les universités, laboratoires et chercheurs nationaux disposent des capacités nécessaires pour accompagner le développement économique et social du Royaume.

    Le président de l’université Ibn Tofail, Azzeddine El Midaoui, a de son côté relevé qu’il s’agit d’un événement exceptionnel à travers lequel l’université marocaine, les chercheurs et les secteurs public et privé fêtent la cession du premier brevet national à une société privée.

    M. Midaoui a salué « un saut qualititatif » pour l’université Ibn Tofail qui ne se limite plus uniquement à la production et aux publications scientifiques, mais qui se tourne également à la production et surtout à la valorisation de ses brevets.

    « La collaboration avec la société ATRACO SARL constitue un bon départ pour l’exploitation et l’encouragement de la vente de brevets », a-t-il estimé, mettant en évidence à cet égard les rôles de l’université en tant qu’acteur au service non seulement de la formation et la recherche, mais aussi en termes de création des richesses.

    Pour le directeur général de la société ATRACO SARL, Abdelmoti Albatnan, il s’agit d’un micro organisme biofongicide biologique à base de Trichoderma asperellum qui sera utilisé par les agriculteurs afin de protéger leurs systèmes racinaires contre tous les ravageurs et les pathogènes du sol.

    « La production, l’utilisation et l’exploitation de ce produit ne se fera que dans deux ans, car il faut préparer l’homologation et l’usine de production », a-t-il expliqué, notant qu’il s’agit d’un investissement d’environ 1,5 million de dollars.

    Au terme de cette cérémonie, il a été procédé à la signature du contrat de recherche et d’expertise « Suivi et accompagnement de l’entreprise ATRACO pour l’exploitation industrielle du brevet ».

    Cet évènement a été marqué par la présence du doyen de la faculté des sciences de l’Université Ibn Tofail, de la directrice du brevet d’invention de l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC), des représentants de la province de Kénitra, en plus du corps professoral et administratif de l’Université.

    Les derniers articles

  • Dettes fiscales de l’ex-roi d’Espagne: Une polémique et de nombreuses questions

    Dettes fiscales de l’ex-roi d’Espagne: Une polémique et de nombreuses questions

    L’Espagne se posait des questions samedi sur les conditions du règlement d’une dette fiscale de près de 4,4 millions d’euros par l’ancien roi Juan Carlos...

  • Tunisie: Deux manifestations, deux visions antinomiques

    Tunisie: Deux manifestations, deux visions antinomiques

    Deux manifestations ont été séparément organisées, samedi à Tunis, par le mouvement Ennahdha (islamiste) et le Parti des Travailleurs (gauche). Pour éviter tout...

  • ADM: Baisse de 19% du CA consolidé en 2020

    ADM: Baisse de 19% du CA consolidé en 2020

    Le chiffre d’affaires (CA) consolidé des Autoroutes du Maroc (ADM), a totalisé plus de 3,01 milliards de dirhams (MMDH) à fin décembre 2020, en baisse de 19% par rapport...

  • « Nidaa Oujda »: Une invitation pour le rapprochement intermaghrébin et le rejet du discours de division

    « Nidaa Oujda »: Une invitation pour le rapprochement intermaghrébin et le rejet du discours de division

    27 février 2021  à 18:50
  • Il y a 45 ans, le dernier soldat étranger quitta les provinces du Sud

    Il y a 45 ans, le dernier soldat étranger quitta les provinces du Sud

    27 février 2021  à 15:03
  • Bataille de Dcheira: Plusieurs activités du Haut-commissariat aux anciens résistants à Laâyoune, Boudjour et Es-Semara

    Bataille de Dcheira: Plusieurs activités du Haut-commissariat aux anciens résistants à Laâyoune, Boudjour et Es-Semara

    27 février 2021  à 15:01
  • Guelmim: Coup d’envoi en ligne du 9ème Festival du cinéma de Oued Noun

    Guelmim: Coup d’envoi en ligne du 9ème Festival du cinéma de Oued Noun

    27 février 2021  à 14:59
  • Archéologie: %µPlus de 25.000 pièces archéologiques restituées

    Archéologie: %µPlus de 25.000 pièces archéologiques restituées

    27 février 2021  à 10:23
  • ONEE: Le raccordement de Dakhla au réseau électrique national à un stade avancé

    ONEE: Le raccordement de Dakhla au réseau électrique national à un stade avancé

    27 février 2021  à 10:21