• Version PDF
  • Coronavirus au
    Maroc live infos

  • Cas confirmés

    464844

  • Décès

    8105

  • Guéris

    439301

  • Dernière mise à jour: 22 janvier à 18:13

    Par:  

  • 07 décembre 2017  à 12:47
  • Temps de lecture: 2 minutes
  • MAGHREBUn sursis d’un an pour les entreprises algériennes

    Un sursis d’un an pour les entreprises algériennes

    Abderrahmane Benkhalfa, ancien ministre des Finances, a déclaré, lundi 27 novembre lors d’une rencontre tenue à Alger, que les entreprises algériennes sont devant un grand dilemme : l’incapacité de s’internationaliser et la difficulté à survivre dans le marché local en raison de la réduction notable de la commande publique. En effet, s’agissant de l’internationalisation, il a affirmé que les entreprises algériennes n’ont pas assez de potentiel pour y arriver.

    Intervenant en tant qu’expert à la première édition du Forum Banques/PME, organisé par la CACI-France, à l’hôtel EL Djazair d’Alger, il a indiqué qu’«on ne peut pas s’internationaliser si on a des capitaux à 100% algériens et familiaux», tout en précisant que «les banques algériennes font face à un marché surchargé».

    «80% des entreprises sont rattachées à la dépense publique», a-t-il ajouté pour relever la fragilité des entreprises algérienne. Par ailleurs, abordant le contexte économique national, il a déclaré que les entreprises dont la survie dépend de la commande publique ont un sursis d’un an. « Les entreprises rattachées à la dépense publique n’ont qu’un sursis d’un an. Le budget d’équipements à doublé pour 2018 estimé entre 2000 et 4000 mds DA.

    Le pouvoir d’achat des citoyens n’a pas été touché. Et enfin, les taxes (TVA, IBS, IRG) n’ont pas connu de changement également, ce qui représente une stabilisation pour les entreprises», a-t-il déclaré avant de souligner que cette la LF 2018 est « exceptionnelle » et qu’à l’avenir, « les entreprises doivent réfléchir plus « marché » que « rente ».

    Les derniers articles

  • OMS: Trop tôt pour tirer des conclusions sur l’origine du Covid-19

    OMS: Trop tôt pour tirer des conclusions sur l’origine du Covid-19

    Il est encore trop tôt pour tirer la moindre conclusion sur l’origine du Covid-19, a indiqué l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dont une équipe effectue une...

  • Préscolaire: Rabat et sa région voient grand

    Préscolaire: Rabat et sa région voient grand

    En quelques années, un effort colossal a été consenti sur le front de l’enseignement préscolaire dans la région de Rabat-Salé-Kénitra, où le nombre des inscrits...

  • Documentaire: « Dans tes yeux, je vois mon pays »

    Documentaire: « Dans tes yeux, je vois mon pays »

    L’Association des rencontres méditerranéennes Cinéma Droits de l’Homme (ARMCDH) organise la projection virtuelle, du 28 janvier au 04 février 2021, du long métrage...

  • Crédit Agricole du Maroc: Soutien total à la filière céréalière

    Crédit Agricole du Maroc: Soutien total à la filière céréalière

    23 janvier 2021  à 17:58
  • La Franchise en grande difficulté, malgré les espoirs

    La Franchise en grande difficulté, malgré les espoirs

    23 janvier 2021  à 17:55
  • Agriculture mondiale: Le défi d’alimenter 9 milliards de personnes d’ici 2050 tout en préservant l’environnement

    Agriculture mondiale: Le défi d’alimenter 9 milliards de personnes d’ici 2050 tout en préservant l’environnement

    23 janvier 2021  à 09:38
  • Rallye Aïcha des Gazelles: Les filles partiront en mai prochain

    Rallye Aïcha des Gazelles: Les filles partiront en mai prochain

    23 janvier 2021  à 09:36
  • Bir Gandouz et El Guerguarat: Bientôt des zones de distribution et de commerce

    Bir Gandouz et El Guerguarat: Bientôt des zones de distribution et de commerce

    23 janvier 2021  à 09:35
  • Revue de presse quotidienne du samedi 23 janvier

    Revue de presse quotidienne du samedi 23 janvier

    23 janvier 2021  à 09:33