Take a fresh look at your lifestyle.

Tanger: Mme Ammor se réunit avec les professionnels du tourisme, de l’artisanat et de l’ESS

LA VÉRITÉ / MAP


La ministre du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, Fatim-Zahra Ammor, a tenu, lundi à Tanger, une réunion avec les professionnels du tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire (ESS) et les parties prenantes au niveau de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima (TTA), consacrée à l’examen des moyens de promouvoir et pérenniser la dynamique touristique dans la région.

S’exprimant à cette occasion, Mme Ammor a mis l’accent sur les mesures concrètes mises en oeuvre par son département pour promouvoir et soutenir la relance du secteur touristique après la pandémie de la Covid-19, soulignant que la région TTA en général, et Tanger en particulier, regorge d’énormes potentialités naturelles et touristiques, ainsi que des infrastructures importantes lui permettant d’être une destination internationale de premier choix.

« Les indicateurs touristiques sont actuellement au vert », s’est félicitée la ministre, faisant savoir que le taux d’occupation prévisionnel atteindra environ 100% cet été, tandis que ce taux oscillera de 80 à 90% dans la région du Nord.

« Nous sommes très confiants sur une reprise rapide dans le secteur touristique », a dit Mme Ammor, soulignant la nécessité de fédérer les efforts de tous les intervenants, les opérateurs et les professionnels du secteur pour renforcer et pérenniser cette dynamique touristique au niveau de la région.

La ministre a, à cet égard, relevé l’impératif de promouvoir le produit et l’animation touristiques, ainsi que le tourisme d’affaires, pour faire en sorte que Tanger devienne une destination touristique tout au long de l’année et non pas seulement pour l’été, appelant l’ensemble des opérateurs à se mobiliser activement pour être en mesure d’accueillir les touristes dans les meilleures conditions.

Pour sa part, le Wali de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Mohamed Mhidia, a souligné que cette réunion s’inscrit dans le cadre d’une série de de rencontres tenues par la ministre, en vue de prendre connaissance de l’état d’avancement des projets touristiques réalisés dans la région et d’ouvrir le débat sur la phase post-pandémie, notant que la région a bénéficié de chantiers d’envergure et d’ambitieux programmes lancés par SM le Roi Mohammed VI, dont les programmes « Tanger Métropole » et « Al Hoceima, Manarat Al Moutawassit », ainsi que le programme intégré de développement économique et social de la province de Tétouan et la préfecture de M’diq-Fnideq.

M. Mhidia a noté que la région TTA constitue une destination touristique par excellence, puisqu’elle attire un nombre important de touristes marocains et étrangers, grâce à aux potentialités naturelles importantes et aux infrastructures d’envergure qu’elle regorge, qui ont été renforcées avec l’ouverture de nouvelles unités hôtelières, portant la capacité litière des établissements hôteliers classés de la région à plus de 30.000 lits, mettant l’accent sur la dynamique que connait le tourisme culturel dans la région, qui fait l’objet de plusieurs travaux d’aménagement et de mise à niveau de ses sites historiques et de valorisation de ses médinas, en plus de la création de circuits touristiques et la préservation de son identité architecturale.

Après avoir souligné que le tourisme, l’un des secteurs les plus durement touchés par la pandémie, a pu, grâce aux Hautes orientations royales, bénéficier d’une série de mesures visant à atténuer les répercussions de la pandémie sur les professionnels du tourisme en particulier, le Wali de la région a indiqué que l’Etat est déterminé à poursuivre son soutien à la relance post-pandémie, en témoigne le lancement de l’opération « Marhaba », avec une série de mesures ouvrant la voie à une véritable relance touristique au Maroc en général, et dans la région TTA en particulier.

Il a ainsi souligné la nécessité de réfléchir sur une nouvelle approche en matière de promotion du secteur touristique, qui soit basée sur l’encouragement du tourisme interne, à travers des contrats programmes entre l’Etat et les régions, et d’adopter une politique touristique qui repose sur un tourisme rural solidaire et durable, afin de promouvoir la dynamique économique et créer de nouveaux emplois en milieu rural, saluant le soutien apporté par le ministère à plusieurs projets visant à promouvoir la valorisation et la commercialisation des produits des unités de l’ESS, et à renforcer les compétences des acteurs, en plus du programme du soutien financier aux projets des jeunes et aux unités de l’ESS au niveau de la préfecture de M’diq-Fnideq.

De son côté, la présidente du Conseil régional du tourisme (CRT) de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Rkia Alaoui, a assuré que la confiance des investisseurs dans le secteur touristique reprend des couleurs au lendemain de la pandémie, faisant savoir que cette année sera marquée par l’ouverture d’au moins 4 importants établissements à Tanger, qui viendront s’ajouter à une offre diversifiée en hébergement, restauration et activités. Mme Alaoui a, dans ce cadre, cité quatre défis à relever pour promouvoir l’activité touristique dans la région, à savoir le développement de la connectivité aérienne et maritime, la relance des arrivées en provenance du marché espagnol, ainsi que la promotion du transport maritime et du tourisme de plaisance, saluant l’esprit de partenariat et d’échange marquant la relation entre les différentes associations professionnelles de la région et les services du ministère.

« Ce travail de proximité nous a permis de gagner des points sur plusieurs fronts, que ce soit via l’important travail que réalise le CRT avec l’Office national marocain du tourisme (ONMT), ayant permis de hisser notre région dans le top 5 des meilleures innovations territoriales lors des Skift Awards, aux côtés de mastodontes, tel que « Visit USA », « Visit California », « Visit Miami » et Kyoto », a fait savoir la responsable, notant que cette consécration n’est que le fruit d’un travail de longue haleine, qui a permis de créer certains des outils les plus innovants en terme de facilitation du parcours des utilisateurs, dans le cadre d’un écosystème digital doté d’outils allant de la collecte de données, à la prédiction des courbes statistiques, en arrivant à la planification assistée du séjour et à l’utilisation de l’intelligence artificielle dans l’exploitation des chatbots pour l’assistance des visiteurs et prospects. « Ce partenariat nous a aussi permis de créer une multitude d’autres outils de promotion et de lancer diverses campagnes, autour de notre marque « Chamal », afin d’augmenter la notoriété et la reconnaissance, positionner notre marque dans les top-of-mind de nos cibles principales et d’offrir une expérience harmonieuse, qui commence de la recherche de l’inspiration et s’étend jusqu’à l’après-séjour », a-t-elle ajouté, affirmant la mobilisation active des professionnels du tourisme de la région pour le développement du secteur.

Quant au directeur général de l’Agence pour la promotion et le développement du Nord (APDN), Mounir El Bouyoussfi, il a souligné que la région TTA regorge d’infrastructures d’envergure et d’énormes potentialités naturelles et touristiques, lui permettant de s’ériger en destination touristique de premier plan, notant la nécessité de développer une industrie touristique performante et durable, à travers la promotion de l’animation et l’enrichissement de l’offre touristique.

Le PDG de la Société d’aménagement pour la reconversion de la zone portuaire de Tanger ville (SAPT) et de la Société de gestion du port de Tanger ville (SGPTV), Mohamed Ounaya, a, quant à lui, mis en avant l’importance du tourisme de plaisance, qui offre à la région des potentialités de développement importantes, notant la nécessité de fédérer les efforts de tous les intervenants pour promouvoir la dynamique touristique au niveau de la région.

Cette réunion, tenue au siège de la Wilaya, en présence du directeur général du Centre régional d’investissement (CRI-TTA), de directeurs d’établissements hôteliers, d’opérateurs touristiques, et de représentants d’associations de professionnels de tourisme et d’artisanat, a été marquée par la signature de deux annexes de conventions visant à soutenir l’artisanat et l’ESS.

Il s’agit de l’annexe n2 d’une convention de partenariat relative à la création d’une zone dédiée aux activités artisanales polluantes et nuisibles de la ville de Tanger, entre le ministère du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, la wilaya, le conseil régional, l’APDN, la chambre régionale de l’artisanat, et l’association des artisans de Tanger, ainsi que l’amendement de l’annexe n3 d’une convention de partenariat entre le ministère et le conseil régional, pour le financement et la mise en oeuvre de programmes de développement de l’ESS dans la région TTA.


À lire aussi
commentaires
Loading...