Take a fresh look at your lifestyle.

Sommet sur la biodiversité: L’appel d’urgence de l’ONU

LA VÉRITÉ / MAP


L’organisation des Nations-Unies a appelé, mercredi, à agir d’urgence pour protéger la nature et le développement durable, à l’occasion du premier Sommet de l’ONU sur la biodiversité.

“L’humanité fait la guerre à la nature. Nous devons reconstruire notre relation avec elle”, a lancé le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, à l’ouverture de ce sommet convoqué par le Président de l’Assemblée générale.

La déforestation, le changement climatique et la conversion des espaces naturels sauvages pour la production alimentaire humaine détruisent la toile de la vie sur Terre. “Nous faisons partie de cette toile fragile – et nous en avons besoin pour être en bonne santé afin que nous et les générations futures puissions prospérer”, a dit M. Guterres.

Le Secrétaire général a rappelé que la biodiversité et les écosystèmes sont essentiels au progrès et à la prospérité de l’humanité, pour atteindre les Objectifs de développement durable (ODD) et mettre en œuvre l’Accord de Paris sur le climat.

“Pourtant, malgré des engagements répétés, nos efforts n’ont pas été suffisants pour atteindre les objectifs mondiaux en matière de biodiversité fixés pour 2020”, a-t-il déploré, estimant qu’une ambition beaucoup plus grande est nécessaire, “non seulement de la part des gouvernements, mais de tous les acteurs de la société”.

De son côté, le Président de l’Assemblée générale Volkan Bozkir a rappelé que “notre existence sur cette planète dépend entièrement de notre capacité à protéger le monde naturel qui nous entoure”.

Il a appelé à faire preuve de pragmatisme. “Nos systèmes de santé reposent sur une riche biodiversité. Quatre milliards de personnes dépendent des médicaments naturels pour leur santé et 70% des médicaments utilisés pour les traitements contre le cancer sont issus de la nature”, a-t-il rappelé.

Pour le Président de l’Assemblée générale, une “reprise verte”, mettant l’accent sur la protection de la biodiversité, peut atténuer les risques et bâtir un monde plus durable et résilient. “Cela peut aider à débloquer des opportunités commerciales estimées à 1.000 milliard de dollars, créer 395 millions d’emplois d’ici 2030 et encourager une économie plus verte”, a-t-il dit.

L’enjeu principal de ce sommet est de créer une “dynamique politique” menant à la mise en place d’un cadre ambitieux pour la biodiversité pour l’après-2020 et qui puisse être adopté à la prochaine conférence de l’ONU sur la biodiversité (COP15) qui doit se tenir au mois de mai à Kunming, en Chine.

A rappeler qu’un Engagement des dirigeants mondiaux pour la nature, visant la mise en œuvre de mesures décisives afin de préserver la santé humaine et la biodiversité planétaire à l’horizon 2030, a été endossé cette semaine par plus de 70 pays, dont le Maroc, à la veille du Sommet sur la Biodiversité.

En vertu de ce document, les leaders et les pays du monde s’engagent à inverser la tendance actuelle marquée par la perte de biodiversité d’ici la fin de la décennie en cours.


À lire aussi
commentaires
Loading...