[ after header ] [ Mobile ]

[ after header ] [ Mobile ]

Sommet Dakar 2: Les partenaires financiers promettent aux pays africains environ 30 milliards de dollars pour leur souveraineté alimentaire

LA VÉRITÉ / MAP


Les partenaires techniques et financiers (PTF) représentés au sommet Dakar 2 sur la souveraineté alimentaire ont pris l’engagement d’octroyer à l’Afrique 30 milliards de dollars US pour la mise en œuvre des plans nationaux de souveraineté alimentaire au cours des cinq prochaines années, a annoncé, vendredi à Diamniadio, 30 km de Dakar, le président de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina.

Le président de la banque africaine a fait cette annonce à la clôture de cette rencontre tenue du 25 au 27 janvier à Diamniadio sous le thème ‘’Nourrir l’Afrique : souveraineté alimentaire et résilience’’. ‘’Les partenaires au développement sont venus au sommet de Dakar 2. Ils ont écouté et vont agir. Ils ont promis de soutenir, à hauteur de 30 milliards de dollars US, la mise en œuvre des pactes nationaux visant à (…) développer l’agriculture pour les cinq prochaines années’’, a dit le président de la BAD.

Les partenaires techniques et financiers des Etats africains ont également décidé de travailler avec les pays du continent, pour les aider à atteindre leurs objectifs en matière d’agriculture, a assuré Akinwumi Adesina.

Le forum auquel ont pris part une trentaine de chefs d’Etat et de gouvernement ‘’est un appel de l’Afrique’’, qui estime qu’‘’il est temps pour elle de nourrir ses populations’’, a ajouté M. Adesina qui a salué l’engagement des chefs d’Etat africains à prendre des initiatives concrètes en vue de l’exécution des plans nationaux de souveraineté alimentaire.

‘’Cela montre votre ambition de nourrir l’Afrique. Vous avez montré votre volonté politique en signant des pactes nationaux et en partageant des idées sur ce qu’il faut faire pour atteindre les objectifs’’ du forum, a souligné le président de la BAD.

‘’Nous travaillons ensemble pour la mise en œuvre des pactes nationaux’’, pour ‘’réussir à nourrir l’Afrique’’ aussi, a-t-il fait noter.

La Banque africaine de développement s’est engagée, à l’ouverture du sommet à financer les initiatives agricoles et les politiques de souveraineté alimentaire des pays du continent, avec 10 milliards de dollars US (environ 6.045 milliards de francs CFA), au cours des prochaines années.

Les travaux du Sommet Dakar 2 ont pris fin, vendredi à Diamniadio, par l’adoption de la “Déclaration de Dakar”.

Le Sommet, tenu au Centre international de Conférences Abdou Diouf (CICAD) de Diamniadio, a été marqué par la participation de représentants de plusieurs pays dont le Royaume du Maroc, représenté par une forte délégation, conduite par le Chef du Gouvernement, M. Aziz Akhannouch.

L’événement a réuni les gouvernements, le secteur privé, les organisations multilatérales, les ONG et les scientifiques pour relever le défi croissant de la sécurité alimentaire en Afrique.

La délégation marocaine à ce Sommet comprenait également le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Mohamed Sadiki, le ministre de l’Equipement et de l’Eau, Nizar Baraka, le président-directeur général du Groupe OCP , Mustapha Terrab, le Président de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) Chakib Alj, le Directeur général du Fonds “Ithmar Capital”, Obaid Amrane ainsi que l’Ambassadeur de SM le Roi au Sénégal, Hassan Naciri.

Organisé à l’initiative du Groupe de la Banque africaine de développement, du gouvernement du Sénégal et de la Commission de l’Union africaine, le Sommet Dakar 2 fait suite à la première édition tenue en 2015 qui avait permis de dessiner les contours de la stratégie Nourrir l’Afrique : la Stratégie pour la transformation agricole en Afrique (2016 – 2025).


À lire aussi
commentaires
Loading...
[ Footer Ads ] [ Desktop ]

[ Footer Ads ] [ Desktop ]