Take a fresh look at your lifestyle.

SM le Roi a érigé la paix en doctrine pour la Nation et culture politique régissant les orientations officielles des institutions de l’Etat

LA VÉRITÉ / MAP


SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a érigé la paix en doctrine pour la Nation, ainsi que pour Son pays et en culture politique et déontologique régissant les orientations officielles des institutions de l’Etat et encadrant la prise de décision, a souligné le président de la Chambre des représentants, Rachid Talbi Alami.

 

S’exprimant à l’ouverture de la 10è session du Parlement global pour la tolérance et la paix qui se tient du 13 au 15 juillet à Rabat et Dakhla, M. Talbi Alami a mis en exergue les dimensions politique, humaine, culturelle et civilisationnelle de cet événement, organisé dans un pays arabe, musulman, africain et méditerranéen, dont les Rois, Feu SM Mohammed V, Feu SM Hassan II et SM le Roi Mohammed VI, ont toujours prôné les valeurs de la tolérance et de la paix.

 

M. Talbi Alami a souligné, à cet égard, le rôle majeur joué par le Royaume, en contribuant à l’installation d’un climat de confiance et en jetant les ponts du dialogue entre les trois religions monothéistes, à travers les nombreux congrès et forums organisés à ce niveau.

 

Il a rappelé, dans ce contexte, le voyage de Feu le Pape Jean-Paul II à Casablanca en 1985, à l’époque de Feu SM Hassan II, ainsi que la visite historique effectuée par le Pape François à Rabat en 2019, durant laquelle Sa Sainteté avait été reçue par SM le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine.

 

Le président de la Chambre des représentants a mis en exergue, en outre, le rôle de SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, en soutien aux initiatives de tolérance et de paix au Proche-Orient, notamment au service d’Al Qods Acharif et de ses lieux et causes sacrés, ainsi que la volonté et les efforts sincères du Souverain pour parvenir à des solutions justes et équitables à cette question préoccupante.

 

Il a fait observer que la tenue de la 10è session du Parlement global pour la tolérance et la paix au Maroc est une occasion de réaffirmer l’adhésion active du Royaume, sous la conduite éclairée de SM le Roi, à la dynamique mondiale pour la paix.

 

M. Talbi Alami a rappelé que le Maroc a toujours contribué de manière tangible aux engagements de la communauté internationale liés à la paix, la sécurité et la stabilité, dont ceux se rapportant aux changements climatiques et à l’environnement, à la migration, aux droits de l’Homme et à la justice transitionnelle, ainsi qu’aux différentes questions économiques, sociales, culturelles, linguistiques et celles de lutte contre le terrorisme, l’extrémisme et le crime organisé.

 

“Au Maroc, nous sommes conscients de la responsabilité morale, politique, humaine et civilisationnelle qui incombe aux Etats, ainsi qu’aux institutions internationales, régionales, sous-régionales et nationales en matière de préparation des conditions de la paix à travers le monde”, a-t-il poursuivi.

 

Pour la concrétisation de cet objectif, une volonté politique sage, un engament rationnel et un esprit d’équité sont nécessaires, a-t-il noté, précisant que SM le Roi a évoqué ces enjeux, dans certains de Ses discours, en plaidant pour une prise de conscience globale, tant nécessaire au monde moderne pour protéger la planète et garantir les conditions d’une cohabitation humaine, à l’abri des guerres, des conflits, des tensions, des confrontations, des malentendus et de l’incompréhension.

 

M. Talbi Alami a estimé que la paix n’est pas un simple slogan, mais une action stratégique qui requiert une culture de tolérance, des plans d’action, des politiques et des programmés engagés, ainsi que des études et des recherches scientifiques, afin de faire face aux causes de la discorde, ainsi que de la lutte pour les pouvoirs, les richesses, les droits vitaux des individus et des groupes ou pour les intérêts économiques, géographiques, politiques et stratégiques.

 

M. Talbi Alami a évoqué, par ailleurs, les conflits que connait le monde, ainsi que les combats qui surgissent de nouveau et les nouvelles guerres, qui sont autant de menaces pour la paix, la stabilité et la sécurité alimentaire.

 

Le monde a encore besoin de davantage de militantisme politique, intellectuel et moral et de diplomatie préventive, a-t-il dit, appelant les parlementaires, en tant qu’acteurs politiques, à fournir plus d’efforts pour promouvoir la paix, la tolérance, la fraternité, l’affection, l’amitié, la coopération et la solidarité à travers le monde.

 

Cette session connaît la participation de plus de 80 parlementaires du monde entier et se penche sur nombre de sujets portant sur la tolérance et la paix.

 

Mercredi, le bureau du Parlement global pour la tolérance et la paix a tenu une réunion, outre celles des commissions internes qui s’intéressent au renforcement de la paix, à la femme et à la jeunesse, aux affaires étrangères, au développement durable, aux affaires juridiques et à la lutte contre le terrorisme.

 

Ce Parlement est l’un des parlements internationaux les plus importants, spécialisés dans la diffusion des valeurs de tolérance et de paix.

 

Le Parlement global pour la tolérance et la paix discute les sujets qui lui sont soumis par l’Assemblée générale et le présidium, comme il examine les nouveautés internationales en lien avec la tolérance et la paix et formulent des recommandations dans ce domaine.

 


À lire aussi
commentaires
Loading...