• Version PDF
  • Coronavirus au
    Maroc live infos

  • Cas confirmés

    15079

  • Décès

    242

  • Guéris

    11447

  • Dernière mise à jour: 09 juillet à 18:21

    Par:  

    Abdellah El Ouazzani

  • 05 mai 2020  à 02:30
  • Temps de lecture: 2 minutes
  • POLITIQUESi j’avais voix au chapitre

    Si j’avais voix au chapitre
    Fabrication d'un respirateur artificiel 100% marocain. Les Marocains ont brisé le mur psychologique de la difficulté

    Si j’avais voix au chapitre dans les stratégies de communication du pays, j’aurais mis à profit tous les bons événements qui se produisent dans le sillage de la crise de Covid-19 pour baliser le label Maroc en faisant visiter aux organes de presse accrédités au Royaume ( agences de presse étrangères, correspondants de journaux arabes, européens, africains, asiatiques et américains… sans compter les attachés de presse auprès des ambassades) les chantiers ouverts ( en industrie comme en création d’infrastructures sanitaires) pour donner la juste réponse à la pandémie.

    Pareilles visites sont organisées partout dans les pays qui sentent avoir accompli une bonne action qui permet à ceux qui le snobent d’ouvrir les yeux sur le succès de son modèle de gestion. En ces temps de crise, bien des gouvernements se sont laissés dépasser par le coronavirus et par ses répercussions peu prévisibles. Le Maroc s’en sort bien mieux que certains et devient même un modèle. Je constate, hélas, l’absence de toute stratégie de communication nous permettant de tirer quelques dividendes de l’événement planétaire.

    Le Maroc impressionne quelques pays amis, mais son rayonnement doit atteindre toute la communauté internationale, y compris les pays émetteurs des touristes qui le visitent régulièrement afin de les rassurer et prendre date dans leur agenda. Le COVID19 a permis de lever le voile sur les différentes performances menées par le Maroc.

    Que l’on fasse autant pour promouvoir notre label en s’appuyant sur le même modèle de gestion qui nous a réussi jusqu’ici : Agir en fonction de deux facteurs: les expériences étrangères et le facteur temps d’un côté, de l’autre la modernisation et digitalisation des institutions marocaines. Les hommes opérationnels sur le terrain feront le reste.

    Les derniers articles

  • Attijariwafa bank lauréate du « Stp Award 2019 »

    Attijariwafa bank lauréate du « Stp Award 2019 »

    Casablanca, le 9 juillet 2020 – C’est une double consécration pour Attijariwafa bank Maroc et sa filiale banque offshore Attijari International Bank (AIB) qui viennent...

  • Covid-19: 308 nouveaux cas confirmés au Maroc

    Covid-19: 308 nouveaux cas confirmés au Maroc

    Trois cent huit (308) nouveaux cas d’infection au coronavirus (Covid-19) et cent trente-et-un (131) guérisons ont été enregistrés au Maroc au cours des dernières 24...

  • Presse marocaine: Les pertes de l’urgence

    Presse marocaine: Les pertes de l’urgence

    Les pertes du secteur de la presse marocaine en raison de la pandémie du nouveau coronavirus ont avoisiné les 243 millions de dirhams en trois mois en raison de la suspension de...

  • Covid-19: Accoucher d’un bébé sain Fès

    Covid-19: Accoucher d’un bébé sain Fès

    9 juillet 2020  à 18:14
  • Organisation météorologique mondiale: Demain la fournaise définition

    Organisation météorologique mondiale: Demain la fournaise définition

    9 juillet 2020  à 18:12
  • Sea Watch 3: Le sans papier des navires

    Sea Watch 3: Le sans papier des navires

    9 juillet 2020  à 15:48
  • Covid-19: L’événementiel bat de l’aile

    Covid-19: L’événementiel bat de l’aile

    9 juillet 2020  à 15:46
  • Afrique du Sud: Les enfants de la privation

    Afrique du Sud: Les enfants de la privation

    9 juillet 2020  à 15:43
  • Parlement européen: Après les détournements, les exécutions

    Parlement européen: Après les détournements, les exécutions

    9 juillet 2020  à 15:34