laverite.ma

Service militaire: 95 appelés en formation de spécialisation à Nouaceur

À LA UNE Z- NEWSLETTER (apm) / 13 mars 2020
Service militaire: 95 appelés en formation de spécialisation à Nouaceur

Au terme d’une première formation commune de base (FCB) qui a duré quatre mois, 95 appelés pour le service militaire ont rejoint l’Établissement central d’approvisionnement de l’intendance des Forces Armées Royales (FAR) à Nouaceur, où ils entament la deuxième phase de leur service avec une formation de spécialisation.

Issus des différentes régions du Royaume, ces jeunes ont achevé une importante première phase axée sur le domaine militaire, à savoir le règlement intérieur, les gestes et postures de l’armée, la sécurité militaire, la discipline, la rigueur, le sens de responsabilité et le développement personnel.

Dans le centre de Nouaceur, ils seront dotés de l’ensemble des moyens et capacités nécessaires pour la réussite de leur spécialisation, qui leur permettra d’assimiler un métier à même de leur garantir une meilleure insertion sociale et professionnelle.

« Sur Hautes Instructions de Sa Majesté le Roi, Chef suprême et Chef d’Etat-Major Général des Forces Armées Royales (FAR), la deuxième étape de l’opération de service militaire a débuté à partir du mois de janvier dernier et ce, après la phase de la formation commune de base », a déclaré à la MAP, le Lieutenant Colonel, Karim Myel, Chef de l’Établissement central d’approvisionnement de l’intendance.

Cette phase se déroule dans de très bonnes conditions, s’est-il félicité, précisant que les 95 appelés ont été répartis sur quatre spécialités, en l’occurrence « Aide-dépanneur four et chaud », « Aide-dépanneur froid », « Exploitant matériels chaud et froid » et « Boulanger ».

Et d’ajouter: « Tous les moyens pédagogiques, logistiques, humains et financiers ont été mis à la disposition de ces jeunes marocains pour permettre la réussite de cette formation et, in fine, atteindre l’objectif ultime qui consiste à leur permettre d’assimiler un métier à même de permettre leur insertion socio-économique dans le marché de travail ».

Les appelés suivent des cours théoriques dans le bloc d’instruction, avant de passer à la partie pratique qui se déroule dans les différents ateliers, où les formateurs les encadrent et les accompagnent en vue de mieux assimiler les métiers.

Dans un atelier dédié à la maintenance des machines et des équipements, ces jeunes mettent en pratique leur apprentissage en matière notamment de l’électricité, du soudage et d’ajustage (mécanique). Leurs connaissances sont aussi mises à l’épreuve avec des simulations de pannes à résoudre. Plusieurs bancs d’essai sont installés pour tester des schémas de démarrage de moteur, du brûleur et de l’éclairage.

Parallèlement, un atelier « Froid » permet aux appelés de voir de près les composantes et les conditions d’utilisation des machines frigorifiques, ainsi que la réparation et la maintenance des équipements.

Au niveau de l’atelier « Boulangerie », ces jeunes appelés sont initiés à un processus minutieux qui permet de produire jusqu’à 12.000 pains par jour, distribués aux militaires relevant de la zone Nouaceur.

« Après une première étape de trois mois de la FCB à Kasbet Tadla où nous avons découvert les fondamentaux du service militaire, nous avons commencé cette phase de spécialisation dans cet établissement qui nous a offert l’opportunité de voir de près et de se familiariser avec plusieurs équipements et machines », a dit Mouad Rizgui, jeune appelé qui a choisi la spécialité « refroidissement et climatisation ».

« Nous bénéficions de cours théoriques et pratiques sur le matériel et les machines utilisés dans ce domaine », a-t-il soutenu, relevant la qualité de la formation et la disponibilité des encadrants.

Il est convaincu que cette spécialité va, sans nul doute, lui ouvrir de nouvelles perspectives et faciliter son intégration au marché du travail. « J’encourage les jeunes marocains à s’orienter davantage au service militaire qui reste une expérience inédite », a-t-il assuré.

De son côté, Said Abdelaziz Lamghili, encadrant dans la spécialité de maintenance des machines de boulangerie et équipements de cuisine, a souligné que ces formations ont démarré avec des cours théoriques pour permettre à ces jeunes appelés de s’adapter avec les notions et concepts techniques de base, avant d’enchaîner avec des sessions pratiques visant une familiarisation avec les équipements et les machines.

M. Lamghili a, en outre, relevé que malgré certaines difficultés au départ, notamment avec quelques éléments qui « n’ont pas pris au sérieux cette formation », l’ensemble des appelés ont, au fil du temps, pris conscience de l’importance de ce métier et ont affiché une forte volonté d’aller de l’avant.

L’opération de formation des 15.000 appelés au service militaire pour l’année 2019-2020 a été officiellement lancée en début du mois de septembre 2019 dans 14 centres de formation des FAR répartis sur l’ensemble du territoire national. Il s’agit des centres d’El Hajeb, Kasbet Tadla, Guercif, Témara, Casablanca, Nador, Ksar Sghir, El Hoceima, Meknès, Kénitra, Sidi Slimane, Ben Guerir, Marrakech et Benslimane.

Ces stages de formations comprennent plusieurs matières, comme l’éducation morale, l’éducation physique, l’histoire militaire, l’ordre serré et le règlement, le but étant de faire admettre aux jeunes appelés les valeurs morales, un nouveau mode de vie et une discipline sans exemple.

Le service militaire, dans cette nouvelle vision qui imprime la Volonté Royale nécessaire aux progrès de la jeunesse marocaine, s’articule autour de quatre objectifs principaux, à savoir la qualification militaire, l’éducation physique et entraînement militaire et le renforcement de l’éducation civique et morale, outre la qualification technique et professionnelle dans les différentes spécialités pratiquées au sein des unités des FAR.

 

VOS RÉACTIONS