• Version PDF
  • Coronavirus au
    Maroc live infos

  • Cas confirmés

    513864

  • Décès

    9072

  • Guéris

    500914

  • Dernière mise à jour: 09 mai à 16:40

    Par:  

    Taieb Dekkar

  • 14 décembre 2020  à 09:40
  • Temps de lecture: 4 minutes
  • MAGHREBSahara-USA/Algérie: Alger met 48 heures pour… reprendre au bout du compte un discours rétrograde et caduc

    Sahara-USA/Algérie: Alger met 48 heures pour… reprendre au bout du compte un discours rétrograde et caduc
    Taieb Dekkar: Journaliste et écrivain

    Il aura fallu presque 48 heures pour l’Algérie pour réagir à la décision américaine de reconnaitre la souveraineté du Royaume sur ses provinces sahariennes, datée du 10 décembre dernier.

    Comme à son habitude, l’Algérie a considéré la question du Sahara comme une question de décolonisation, estimant que la décision américaine est sans effet et que le règlement passe par l’autodétermination du « peuple sahraoui ».

    Ainsi donc, Alger, comme vient de le souligner un éditorial édifiant de Algérie-patriotique, reste confinée dans une logique rétrograde des années 70, une logique héritée de la guerre froide, une logique, figée, qui se refuse à emprunter la voie du réalisme.

    Le Royaume du Maroc a, à plusieurs reprises, tendu la main à l’Algérie, pour amorcer une ère nouvelle de coopération entre les deux pays et s’atteler à la construction d’un véritable ensemble économique au Maghreb, non pas le triste Maghreb « des peuples » de Boumediene. L’Algérie avait tout fait, depuis son indépendance, pour déstabiliser le Maroc, notamment en 1973, lorsqu’elle a lancé des attentats dans plusieurs villes du pays, conduits par des opposants marocains entrainés en Algérie. En 1974, Boumediene créa le polisario, pour perpétuer son hostilité au Maroc et tenter de l’encercler par le sud, par la création d’une fiction qu’il appellera la république sahraouie, truffée de titres de « démocratique et populaire », sur le modèle de la république, aujourd’hui en déroute, qu’il dirigeait de main de fer à la suite d’un coup d’Etat en 1965.

    L’Algérie n’a malheureusement pas, en dépit des émeutes et révoltes sanglantes de 1988 et 1992, puis le Hirak de 2019 et 2020, suspendu à cause du Corona, réussi à opérer sa métamorphose et sa mutation vers la démocratie et la liberté, comme elle n’a pas eu à revoir sa politique étrangère, restée truffée de slogans creux et démagogiques. Et ce qui est encore malheureux et plus grave, c’est que la presse, qui se dit indépendante, mais qui sort du ventre du FLN, un parti banni par le peuple depuis octobre 1988, n’a pas pris ses distances par rapport au pouvoir qui a réussi à se régénérer, de manière permanente, en le cautionnant bec et ongles, dans toutes ses aventures. La presse, comme tous les dirigeants algériens successifs, n’ont pas eu à remettre en question et à débattre, en toute franchise, l’héritage de celui qui a fondé le parti unique, crée le polisario, détruit les vignobles et les orangeraies, au nom d’une pseudo révolution, et inventa un lexique révolutionnaire creux, sans contenu réel (par le peuple et pour le peuple, démocratique et populaire…), tandis que la nomenklatura se partageait les privilèges et avantages.

    Aujourd’hui encore, Alger affiche le même entêtement, alors que tous les dirigeants, y compris ceux qui sont emprisonnés à Blida ou El Harrach, savent parfaitement que la question du Sahara a été conçue et réalisée dans une fabrique à Alger par Boumediene, pour perpétuer son hostilité et sa haine contre le Maroc, à qui il n’a pas pardonné ce qui fut appelé la guerre des sables, lorsque l’armée marocaine prit le contrôle de plusieurs territoires de l’ouest algérien.

    Face à cet acharnement de l’Algérie à soutenir le morcellement de notre pays, le Maroc a fait preuve de sang froid et de maturité, pour éviter la confrontation armée entre deux peuples frères, liés par l’histoire, le sang et le destin commun.

    Sans l’entêtement de l’Algérie, les deux pays auraient construit un ensemble économique et militaire au sud de la méditerranée, qui réunit tous les atouts pour être une véritable puissance. Il est dommage que l’Algérie a déployé tous son potentiel et son énergie pour des desseins opposés, de morcellement du Maroc, de division du Maghreb.

    Aujourd’hui, il ne semble pas qu’elle a tout perdu. Tout de même, elle gardera la RASD dans ses archives et dans les manuels d’histoire.

    Les derniers articles

  • Nouvel ouvrage signé Fouad Laroui: « Plaidoyer pour les Arabes »

    Nouvel ouvrage signé Fouad Laroui: « Plaidoyer pour les Arabes »

    Un nouvel ouvrage intitulé « Plaidoyer pour les Arabes » de l’écrivain marocain Fouad Laroui vient de paraître aux éditions Mialet-Barrault Editeurs. Il s’agit...

  • Le secteur coopératif: Boosteur indubitable d’emplois

    Le secteur coopératif: Boosteur indubitable d’emplois

    Vecteurs de développement économique et d’émancipation sociale, les coopératives se veulent, en tout temps, des sources intarissables d’emplois plus particulièrement...

  • Environnement: Du carburant biodiesel des huiles de friture

    Environnement: Du carburant biodiesel des huiles de friture

    L’Université Al Akhawayn (AUI) mène actuellement un projet multidisciplinaire et multidimensionnel de transformation des huiles de friture de la ville d’Ifrane en biodiesel...

  • Ramadan à la cité portugaise: Un attachement très fort aux traditions ancestrales

    Ramadan à la cité portugaise: Un attachement très fort aux traditions ancestrales

    8 mai 2021  à 15:48
  • Gaspillage alimentaire: Arrêtez la frénésie!

    Gaspillage alimentaire: Arrêtez la frénésie!

    8 mai 2021  à 15:46
  • Cité des métiers et des Compétences Souss Massa : L’avancement des travaux atteint 85%

    Cité des métiers et des Compétences Souss Massa : L’avancement des travaux atteint 85%

    8 mai 2021  à 12:20
  • Maroc / Koweït: Une forte impulsion aux relations bilatérales

    Maroc / Koweït: Une forte impulsion aux relations bilatérales

    8 mai 2021  à 12:19
  • Affaire Ben Battouche: L’acte prémédité

    Affaire Ben Battouche: L’acte prémédité

    8 mai 2021  à 12:16
  • Revue de presse quotidienne du samedi 08 mai

    Revue de presse quotidienne du samedi 08 mai

    8 mai 2021  à 12:14