• Version PDF
  • Coronavirus au
    Maroc live infos

  • Cas confirmés

    507938

  • Décès

    8976

  • Guéris

    493873

  • Dernière mise à jour: 22 avril à 18:43

    Par:  

    Abdelhak Najib

  • 01 février 2021  à 14:20
  • Temps de lecture: 7 minutes
  • CHRONIQUESSacré Marocain !

    Sacré Marocain !

    Avouez qu’il est déroutant ce cher Marocain. Il est tellement complexe qu’il en devient exaspérant. Quand on pense avoir fait le tour de la question, le Marocain nous surgit là où on ne l’attendait pas. Il est surprenant à plus d’un égard. Tout comme il est contradictoire, absurde, aberrant. 
    Oui, le Marocain (homme et femme) incarne une somme effrayante de contradictions tous azimuts. Il trouve à redire sur tout et fait exactement le contraire de ce qu’il demande aux autres de ne pas faire. Le Marocain a cette fâcheuse manie de te gaver de conseils, sur tout ce que tu peux imaginer. Il te montre par les actes toute l’étendue de ses aberrations. 
    Le Marocain prêche tout et son contraire dans la même phrase sans sourciller. Si tu as le malheur de tiquer, il te cingle d’un massif : «Tu n’as rien compris. C’est moi qui te le dis». Soupe au lait, il prend vite la mouche. Il se pique de tout. Comme il est versatile, il passe d’un état à un autre, au même instant, et t’en fais porter la faute. Le Marocain a ceci de rivé au corps, il n’est jamais responsable de rien. 
    C’est toujours la faute aux autres ou alors à «pas de chance». Le Marocain se fâche très vite. Il peut être extrêmement rancunier, très vindicatif comme il peut être insouciant jusqu’à la lenteur, la nonchalance débonnaire qui irrite.Le Marocain maîtrise également toutes les sciences du monde. 
    Il est astrologue, il est astronaute, il est physicien, il est mathématicien, il est biologiste, il est explorateur, il est archéologue, il est historien, il est entraîneur de football et de tous les autres sports auxquels il ne pige que dalle, il est nutritionniste, il est médecin généraliste et spécialiste, il est chirurgien, il est psychiatre, il est psychologue, il est sage-femme, il est accoucheur, il est guérisseur, il est chaman, il est voyeur, il est voyant, il est professeur de toutes les disciplines connues et inconnues, il est journaliste, il est ministre, il est chef d’État, il est théologien, il est religieux, il est athée, il est prédicateur, il est garagiste, il est mécanicien, il est électricien… il est surtout inventeur surtout.  Il invente et échafaude des théories sur lui, sur les autres,  sur ce qu’il ne sait pas et qu’il avance comme une science infuse. 
    Le Marocain prétend tout connaître. Il se lance en analyses de tous les sujets possibles et imaginables, avec l’air de celui qui a fait le tour de toutes les énigmes du monde et s’en est sorti avec les lauriers du savoir et de la connaissance. Cela dépasse tout ce que l’on peut imaginer. Il suffit de poser la question à n’importe quel oisif dans votre quartier, et vous allez voir qu’il sait tout sur toutes les questions encore irrésolues de ce monde.

    Sur un autre plan, les Marocains sont les champions du monde, toutes catégories confondues, de l’art de se contredire.  Le Marocain et la Marocaine veulent être libres mais conservateurs en même temps. Ils se pensent émancipés mais ils sont rétrogrades. Ils veulent quitter le pays et y rester. Ils disent le plus grand mal de cette parcelle de terre qui les a vus naître, et sont prêts à tuer si quelqu’un d’autre en dit du mal. Ils veulent boire de tous les spiritueux et crachent dans le vin. 
    En sortant du bar, ils te débitent un verset du coran sur l’alcool qui est interdit et font passer la gorgée de mauvaise bière avec une prière couplée à des insultes copieuses. Il commande des litres de bières et refuse une tranche de jambon parce que c’est « 7ram », parce que c’est interdit. Le Marocain veut une épouse vierge et court toutes les prostituées en tirant sur tout ce qui bouge. Il veut se marier mais avoir des tas de conquêtes et critique tous les autres qui vont voir ailleurs. Il refuse que sa sœur soit en couple, mais drague la sœur de son meilleur ami. Il veut se payer des joints corsés et part en vrille contre les drogués. Il veut coucher avec toutes les étrangères en les traitant de mécréantes. Il veut vivre en Europe et insulte la culture de tout le monde. Il veut un salaire sans travailler. 
    Il veut une voiture meilleure que celle de son voisin et traite tous ceux qui ont de superbes caisses de voleurs. Il graisse la patte à tout le monde et fait un procès aux corrompus. Il vide son cendrier en plein boulevard par la vitre et te parle de civisme comme s’il incarnait la dernière version des néo-écologistes. Il pisse dans la rue contre un mur, il se tourne vers son pote, et le gratifie d’un passage serré sur la saleté de la ville. Il vole la parabole de son voisin et te jure que l’amour du voisin mène direct au paradis. Il te ment droit dans les yeux et dit à tout le monde que c’est pour ton bien. Il te fait une réputation de chien galeux et vient te serrer dans ses bras en te jurant le grand amour et toute l’admiration du monde. Il sort de la mosquée en médisant de son beau-père, de sa belle-mère et de ses amis et pique les sandales d’un autre, dans la foulée, sans formalité.

    Le Marocain et la Marocaine se disent modernes et arpentent les ruelles à la recherche de tous les bonimenteurs, de toutes les diseuses de bonne aventure et de tous les charlatans. Au téléphone, la bonne femme et le bonhomme, à peine ils ont quitté une voyante sur le retour qu’ils appellent un proche pour lui dire que la sorcellerie c’est mauvais, que c’est dangereux et archaïque.  Les Marocains aiment les hypocrites. Ils se sentent bien dans la fausseté. C’est leur élément. Ils adorent les ambiances glauques. Ils raffolent des potins mensongers et autres dégueulasseries sur le dos des autres. Ils se mettent à genoux devant le fric et haïssent viscéralement ceux qui en ont. Et comme les Marocains, toutes catégories confondues, ont une idée arrêtée sur tout, impossible d’avoir un dialogue avec eux. Ce sont généralement des soliloques débiles auxquels on assiste quand les Marocains décident de faire la conversation.  Et on se demande pourquoi on n’arrive pas à s’entendre avec eux ! Et ce n’est pas tout. 

    Quand tu ajoutes à tout ce cocktail hideux, la méchanceté gratuite, la haine de tout ce qui est beau, la peur de l’intelligence, l’addiction à la saleté, celle des âmes et du dehors, la fausseté, le biaisement, la volonté de détruire les autres, l’envie et la jalousie maladives, l’appétence au morbide, la connerie congénitale et l’éloge de la médiocrité, tu n’as plus qu’un seul recours : frayer le moins possible avec le Marocain, l’éviter le plus possible, faire attention à ce que tu lui dis parce qu’il défigure tout, ne jamais lui faire confiance parce qu’il a le don de trahir, et t’estimer heureux de vivre encore dans ses dangereux sillages sans y avoir laissé toutes tes plumes.  

    Les Marocains veulent vivre en 2050 et penser comme en l’an 600. Ils arborent les effets de la soi-disant modernité avec des mentalités de bédouins, droit sortis du désert. Ils se complaisent dans ce flou qui les réconforte dans leur non-clarté : tout est jugé à l’aune des atavismes les plus éculés. C’est là leur crédo infaillible qui explique leurs tares. Avoir ce don d’ubiquité d’allier dans la même tête et dans le même esprit la préhistoire et la postmodernité.

    Les derniers articles

  • ‘Regards vers le futur’: La ville de demain au centre d’un webinaire de la CDG

    ‘Regards vers le futur’: La ville de demain au centre d’un webinaire de la CDG

    La ville de demain a été au centre des discussions des participants à une rencontre en ligne tenue, mardi dernier, à l’initiative de l’Institut CDG dans le cadre...

  • Tourisme: l’ONMT présente son nouveau dispositif de promotion de la destination Maroc

    Tourisme: l’ONMT présente son nouveau dispositif de promotion de la destination Maroc

    L’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) a dévoilé, jeudi à Casablanca, son nouveau dispositif marketing de promotion de la destination Maroc qui sera déployé aux...

  • Forbes magazine: La Marocaine qui habille les grands noms du show business

    Forbes magazine: La Marocaine qui habille les grands noms du show business

    Avec ses créations prestigieuses, innovantes et multiculturelles, la styliste marocaine Laila Aziz, une passionnée de mode, a su se faire une place de choix dans la haute...

  • DGI: Annulation des amendes des impayés de 2020

    DGI: Annulation des amendes des impayés de 2020

    22 avril 2021  à 18:09
  • Le livre, cet autre vaccin

    Le livre, cet autre vaccin

    22 avril 2021  à 14:51
  • Décryptage: Réglementation des prix de transfert, un gage d’équité

    Décryptage: Réglementation des prix de transfert, un gage d’équité

    22 avril 2021  à 14:47
  • Casablanca Finance City: Au service de l’avenir de l’Afrique

    Casablanca Finance City: Au service de l’avenir de l’Afrique

    22 avril 2021  à 14:44
  • Théâtrale à Fès: Les professionnels s’impatientent

    Théâtrale à Fès: Les professionnels s’impatientent

    22 avril 2021  à 14:42
  • Kasbah de Taourirt: Raviver l’héritage historique

    Kasbah de Taourirt: Raviver l’héritage historique

    22 avril 2021  à 14:40