[ after header ] [ Mobile ]

[ after header ] [ Mobile ]

Saadia El Alaoui reçue à Luanda par le chef de la diplomatie angolaise

LA VÉRITÉ


L’ambassadrice du Royaume du Maroc en Angola, Saadia El Alaoui, a été reçue, lundi à Luanda, par le ministre angolais des Relations Extérieures, Téte António.

Lors de cet entretien, qui a eu lieu au siège du ministère, Mme El Alaoui et M. António ont évoqué les excellentes relations liant les deux pays, les liens d’amitié et de solidarité qui les unissent et la dynamique positive imprimée aux relations qui ne cessent de se raffermir durant ces dernières années, apprend-on auprès de l’ambassade.

Se félicitant de la concertation sur les questions régionales et multilatérales, les deux parties ont mis en exergue l’importance pour le Maroc et l’Angola de continuer à travailler conjointement pour atteindre des objectifs communs en faveur de la paix, de la sécurité et du développement.

Les deux pays aspirent à forger un partenariat multiforme couvrant divers domaines, notamment l’agriculture, la pêche, le tourisme, les mines et l’énergie, l’éducation et la formation professionnelle, les infrastructures, la logistique, la santé et l’industrie pharmaceutique.

Mme El Alaoui et M. António ont, à cette occasion, rappelé la tenue à Rabat en juillet 2023 de la 3ème Commission mixte et ses résultats, en particulier le communiqué conjoint qui couvre divers aspects de la relation bilatérale, précise-t-on.

La Commission mixte a marqué, en effet, une nouvelle étape dans la consolidation du partenariat et de la coopération entre le Maroc et l’Angola, qui connaissent, chacun dans sa région respective, un développement important et jouent un rôle précurseur dans le continent africain.

Les relations politico-diplomatiques entre le Maroc et l’Angola remontent au début du processus de lutte pour la libération des peuples africains contre la domination coloniale.

Après l’indépendance de l’Angola, les gouvernements marocain et angolais ont décidé d’établir des relations diplomatiques, à travers la création d’ambassades à Luanda et à Rabat.

En octobre 1988, l’Accord général de coopération économique, scientifique, technique et culturelle a été signé, permettant ainsi la tenue, en octobre 1989 à Rabat, de la 1ère session de la Commission mixte Maroc-Angola.


À lire aussi
commentaires
Loading...
[ Footer Ads ] [ Desktop ]

[ Footer Ads ] [ Desktop ]