[ after header ] [ Mobile ]

[ after header ] [ Mobile ]

Revue de presse quotidienne du samedi 08 juin 2024

LA VÉRITÉ


Voici les dernières informations de la presse nationale de ce samedi:

 

Préscolaire : le ministère de l’Éducation réduit drastiquement le nombre des associations partenaires (Le Matin)

Le gouvernement fait de la généralisation de l’enseignement préscolaire une de ses priorités en matière d’éducation nationale. Un défi qu’il n’est pas loin de réaliser avec un taux de couverture estimé aujourd’hui à plus de 85% sur l’ensemble du territoire national. Des résultats qui poussent désormais les responsables du secteur à faire un focus sur l’amélioration de la qualité de cet enseignement destiné aux plus jeunes. Dans une réponse à une question parlementaire écrite du groupe Haraki de la première Chambre, le ministre de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports, Chakib Benmoussa, affirme que son département, et dans un souci d’amélioration de la qualité, a considérablement réduit le nombre des contrats le liant aux associations actives dans ce domaine. Les partenaires du ministère sont passés de 4.000 à seulement 370 associations pour l’année scolaire en cours. 

 

Financements de la BAD : le Maroc premier bénéficiaire en Afrique du Nord en 2023 (Le Matin)

En 2023, la Banque africaine de développement a approuvé 703,8 millions de dollars en faveur du Maroc, en progression de 79% par rapport à 2022. Représentant 35% des financements approuvés pour l’Afrique du Nord, le Maroc devance l’Égypte (33%). Au 1er avril 2024, le portefeuille actif de la Banque au Maroc est composé de 34 projets pour un engagement total de 3,38 milliards de dollars. 

 

Le secteur bancaire surperforme le marché boursier pour le 4e trimestre consécutif (Le Matin)

Les revenus du marché boursier ont renoué avec la reprise au terme du premier trimestre 2024. Ils ont ainsi grimpé de 4%, portés par le secteur bancaire dont le PNB agrégé affiche une progression de 21,6%. Hors ce secteur, le marché Actions accuse une baisse de ses revenus de -1,7% au terme de la même période. Mais en dépit de la qualité de ses réalisations au cours des derniers trimestres, le secteur bancaire se traite toujours à des multiples de valorisation inférieurs de plus de 30% à ceux des secteurs non financiers. Une situation paradoxale qui devrait, selon une analyse d’Attijari Global Research, se réajuster à travers un effet rattrapage de la performance des valeurs bancaires conjugué à un effet «prise de bénéfices» au niveau des secteurs non financiers. 

 

Le Maroc et le Brésil décident de mettre en place un dialogue stratégique pour la consécration de leur partenariat solide de longue date (Le Matin)

Le Maroc et le Brésil ont décidé de mettre en place un dialogue stratégique visant la consécration du partenariat solide et de longue date qui lie les deux pays et dont les modalités et groupes de travail seront précisés ultérieurement. Dans un communiqué conjoint rendu public à l’issue des entretiens tenus, vendredi à Rabat, entre le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, et le ministre des Affaires étrangères de la République Fédérative du Brésil, Mauro Vieira, les deux parties se sont félicitées de l’excellente qualité du partenariat entre le Maroc et le Brésil, réaffirmant l’engagement d’en optimiser le grand potentiel, particulièrement dans les domaines de l’agro-alimentaire, de l’économie verte et de la logistique.

 

Signature d’un mémorandum d’entente entre la région de Casablanca-Settat et la province chinoise du Sichuan (Libération)

Un mémorandum d’entente a été signé entre la région de Casablanca-Settat et la province chinoise du Sichuan, et ce, dans le but de renforcer la coopération bilatérale dans différents domaines. Signé par le président du conseil de la région de Casablanca-Settat, Abdellatif Maazouz et le Secrétaire du comité du parti communiste chinois à la province du Sichuan, Wang Xiaohui, en présence de l’ambassadeur de la république populaire de Chine au Maroc, Li Changlin, cet accord englobe notamment les domaines du tourisme, l’éducation, l’enseignement supérieur et la recherche, la formation professionnelle ainsi que la culture. 

 

Décès suite à la consommation d’une substance nocive dans la province de Kénitra: sept personnes placées sous mandat de dépôt (Libération)

Le procureur général du Roi près la Cour d’appel de Kénitra a annoncé que le juge d’instruction a ordonné de mettre sept personnes sous mandat de dépôt et de placer une autre sous contrôle judiciaire à la disposition de l’enquête, après le décès de plusieurs personnes suite à la consommation d’une substance nocive pour la santé dans cette province. Il a souligné dans un communiqué qu’en lien avec ce qui a été rapporté par certains sites et réseaux sociaux au sujet de la mort de personnes suite à la consommation d’une substance nocive pour la santé, le parquet avait ordonné à la police judiciaire compétente relevant de la Gendarmerie Royale l’ouverture d’une enquête sur les circonstances de cette affaire conformément à laquelle huit personnes ont été déférées devant ce parquet. 

 

Le chevauchement des compétences, un obstacle à la mise en œuvre effective de la régionalisation (Libération)

Le chevauchement des compétences des conseils régionaux et d’autres institutions publiques entrave la mise en œuvre effective du chantier de la régionalisation avancée, ont affirmé les participants à une conférence thématique organisée par la Chambre des Conseillers. Intervenant dans le cadre d’un panel organisé sous le thème “La question des compétences et les enjeux de la mobilisation des ressources financières et humaines nécessaires pour la réalisation des projets”, le premier vice-président du Conseil régional de Fès-Meknès, Younes Er-Rafik, a fait état d”une certaine ambiguïté dans la définition des compétences exclusives des Conseils régionaux, outre un large chevauchement des prérogatives de la région, d’une part, et des départements ministériels et certaines institutions publiques, d’autre part. Ce chevauchement des compétences, a-t-il fait remarquer, impose aux conseils régionaux de recourir à une approche contractuelle pour mettre en œuvre leurs plans et programmes.

 

Les prix du pain réunissent Laftit et Sadiki avec les propriétaires de boulangeries (Al Akhkbar)

La menace brandie par les propriétaires des boulangeries et de pâtisseries d’augmenter les prix du pain dans le contexte de la hausse du prix de la bonbonne de gaz a poussé les ministères de l’Intérieur et de l’Agriculture à tenir une réunion avec les professionnels, selon des sources au sein de la Fédération marocaine des propriétaires de boulangeries et de pâtisseries. La Fédération avait demandé à se réunir avec les deux ministres. Le sujet du prix du pain n’est pas le seul élément à l’ordre du jour, mais d’autres questions portant essentiellement sur la situation du secteur. Selon la même source, le pain vendu à 1,20 dirham a presque disparu des boulangeries modernes et a été remplacé par le pain à 1,50 dirham, au moment où les professionnels appellent à la réduction des impôts sur l’importation de blé, en obligeant les minoteries à plafonner les prix de la farine. Cette réunion sera également axée sur la discussion des problèmes que connaissent les professionnels notamment la prolifération du secteur non structuré et des fours au milieu des quartiers résidentiels, dont la Fédération appelle les autorités locales à retirer les autorisations. 

 

Introduction de nouveaux amendements au Code de la route (Al Akhbar)

Le ministre du Transport et de la Logistique, Mohamed Abdeljalil, a transmis au Secrétariat général du gouvernement un nouveau projet de décret se rapportant à l’application des dispositions de la loi nº 52.05 portant code de la route autour des véhicules, comportant des amendements relatifs à l’imposition de nouvelles mesures aux conducteurs de triporteurs et aux trottinettes électriques. Selon la note d’introduction du projet de loi, ces amendements sont dictés par l’émergence de nouveaux modes de transport sur les routes publiques et l’utilisation de systèmes avancés d’aide à la conduite pour garantir une conduite sûre, outre l’introduction de modifications aux démarches administratives en vigueur au niveau de l’Agence nationale de la sécurité routière afin de les simplifier, notamment en ajoutant deux définitions aux concepts « véhicule de mobilité personnelle motorisé » et « vélo à assistance électrique », en déterminant les conditions et les caractéristiques qui doivent être disponibles pour ces deux véhicules.

 

3140 milliards sortis des banques (Assabah)

Une source au sein de la Banque centrale a révélé que le volume des transactions en espèce a augmenté à fin avril dernier, à 31 milliards et 437 millions de dirhams, retirés des canaux bancaires et qui sont en circulation lors des transactions financières. La circulation fiduciaire constitue une hantise pour Bank Al-Maghrib et les autorités financières pour les risques qu’elle représente pour la liquidité bancaire, car cette tendance a provoqué une augmentation des besoins en liquidités des banques, ce qui incite Bank Al-Maghrib à injecter des fonds pour répondre à ces besoins. Le « Attijari Global Research » d’Attijariwafa bank a indiqué dans une note que les interventions hebdomadaires de Bank Al-Maghrib sur le marché monétaire ont dépassé 131 milliards de dirhams, les avances ont, pour leur part, atteint en sept jours 47,1 milliards de dirhams, tandis que les opérations à long terme sont restés stables lors de la semaine dernière à 84,4 milliards de dirhams. 

 

Sahara : le Brésil se félicite des efforts sérieux et crédibles du Maroc pour aller de l’avant vers un règlement du différend dans le cadre de l’initiative d’autonomie (Assahra almaghribia)

La République Fédérative du Brésil se félicite des efforts sérieux et crédibles du Maroc pour aller de l’avant vers un règlement du différend autour du Sahara marocain, dans le cadre de l’initiative d’autonomie présentée par le Royaume en 2007. Cette position a été exprimée dans un communiqué conjoint, adopté à l’issue des entretiens, vendredi à Rabat, entre le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, et le ministre brésilien des Affaires étrangères, Mauro Vieira, en visite officielle au Maroc. A ce propos, le Brésil, qui a présidé le Conseil de Sécurité des Nations Unies en octobre 2023 lors de l’adoption de la résolution 2703, a réitéré son soutien aux efforts onusiens en vue de parvenir à une solution politique et mutuellement acceptable à la question du Sahara marocain, conformément aux résolutions pertinentes de l’ONU.


À lire aussi
commentaires
Loading...
[ Footer Ads ] [ Desktop ]

[ Footer Ads ] [ Desktop ]