• Version PDF
  • Coronavirus au
    Maroc live infos

  • Cas confirmés

    483654

  • Décès

    8623

  • Guéris

    469046

  • Dernière mise à jour: 28 février à 23:02

    Par:  

    LA VÉRITÉ

  • 23 février 2021  à 09:32
  • Temps de lecture: 9 minutes
  • MEDIASRevue de presse quotidienne du mardi 23 février

    Revue de presse quotidienne du mardi 23 février

    Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mardi:

    Aujourd’hui Le Maroc

    • Paradis fiscaux : Le Maroc sort de la liste grise. Bonne nouvelle. Le Maroc ne figure plus sur la liste grise de l’UE des juridictions non coopératives à des fins fiscales. En effet, le Conseil des affaires étrangères de l’UE, réunissant les 27 ministres européens des affaires étrangères, a adopté ses conclusions sur les juridictions non coopératives à des fins fiscales, à savoir l’acte formel de l’UE qui confirme l’avis positif du Groupe Code de Conduite du Conseil de l’UE (CCG) et retiré le Maroc de l’Annex II – la liste des juridictions en attente d’une évaluation de l’UE sur ses engagements en matière fiscale. «Les conclusions du Conseil de l’UE, approuvées ce matin, sont l’étape finale et définitive de la procédure qui suit le feu vert des ambassadeurs des Etats membres de l’UE et confirme : le Royaume sort définitivement de la liste grise de de l’UE et devient donc «Green Listed»», selon les autorités.

    • Enseignement privé : La descente aux enfers. La bulle des écoles privées est-elle en train d’éclater ? Des statistiques officielles montrent que le nombre d’enseignants dans le secteur privé est en train de baisser à des niveaux similaires à ceux constatés il y a une décennie. Dans ce sens, des milliers de postes d’emploi ont été perdus dans le secteur selon la revue statistique au titre de l’année 2019-2020 du ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Dans l’enseignement primaire, le nombre des recrues a été sur une courbe descendante passant de plus de 10.458 durant l’année scolaire 2018-2019 à quelque 8.000 enseignants l’année suivante.

    Al Bayane

    • L’indice des prix à la consommation (IPC) a connu, au cours du mois de janvier 2021, une hausse de 0,1% par rapport au mois précédent, indique le Haut-commissariat au plan (HCP), dans une note d’information relative à l’IPC du mois dernier. Cette variation, d’après la même source, est le résultat de la stagnation de l’indice des produits alimentaires et de la hausse de 0,2% de l’indice des produits non alimentaires. Pour l’économiste Abdeslam Seddiki a affirmé que cette hausse « n’aurait rien d’inquiétant » et que les chiffres dévoilés par le HCP “sont conformes aux prévisions ». «Il est à souligner que l’inflation n’est pas ravageuse pour une économie, bien au contraire. L’inflation sert aussi à booster le développement de l’économie», a-t-il souligné.

    • L’année 2020 a enregistré une baisse remarquable des accidents de la route, ainsi que du nombre de morts victimes de ces accidents, à hauteur de 26% par rapport à l’année de référence 2015. Cette baisse est due principalement à la diminution importante de la circulation suite aux mesures préventives prises par les autorités publiques durant la période du confinement sanitaire, selon un communiqué du Département du Chef du gouvernement.

    Le Matin

    • Syndicats: Un nouveau débrayage dans le secteur des collectivités territoriales à Casablanca. Un nouveau débrayage s’annonce dans le secteur des collectivités territoriales. La Fédération nationale des ouvriers et fonctionnaires des collectivités locales affiliée à l’UMT vient d’appeler dans un communiqué ses adhérents relevant de la région de Casablanca-Settat à observer une grève de 24 h, mercredi prochain. Cette grève sera ponctuée d’un sit-in qui sera organisé devant le siège du Conseil communal de Casablanca. La Fédération entend à travers ce débrayage appeler le ministère de tutelle à répondre au cahier revendicatif de cette frange de la population.

    • La justice, principal secteur concerné par les doléances adressées au médiateur du Royaume. La moitié des régions du Maroc connaissant une forte activité économique ont enregistré à elles seules 71,89% des doléances recensées par le médiateur. C’est ce qui ressort du rapport de cette institution pour l’année 2019 rendu public récemment. D’après le même document, c’est la région de Casablanca-Settat qui vient à la tête des régions avec 809 plaintes, suivie de Fès-Meknès avec 799 plaintes, quant à la troisième place elle est occupée par la région de Rabat-Salé-Kénitra avec 721 doléances.

    Maroc Le Jour

    • Le Mouvement démocratique et social (MDS) a annoncé la création d’un comité chargé de formuler des propositions et des amendements à certains articles des projets de lois électorales. Ces propositions et amendements seront inscrits dans les travaux des deux Chambres du Parlement, a expliqué le MDS dans un communiqué à l’issue de sa réunion tenue vendredi. Intervenant à cette occasion, le secrétaire général du MDS, Abdessamad Archane, a relevé que la réunion du MDS a pour objectif d’approfondir le débat autour des dispositions de ces lois et échanger les points de vue sur les contenus des amendements qui y sont apportés.

    • Le ministre de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Saaïd Amzazi, a présidé, samedi à Béni Mellal, une rencontre de coordination et de suivi des projets programmés aux niveaux régional et provincial dans le cadre de la loi-cadre relative au système éducatif. Cette rencontre, qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des dispositions de la loi-cadre 51-17 relative à la réforme du système de l’enseignement, de la formation et de la recherche scientifique, vise à faire le point sur l’état d’avancement des projets en cours aux niveaux régional et provincial. Cette première rencontre marque le lancement des rencontres régionales de coordination qui se tiendront au niveau des autres académies régionales de l’éducation et de la formation à travers le pays.

    Libération

    • 965.000 dollars américains est le montant de l’aide accordée par le Fonds pour l’énergie durable en Afrique (SEFA) à la Société d’ingénierie énergétique (SIE) pour l’accompagner dans sa transformation en super société de services énergétiques (Super ESCO). Selon Brice Mikponhoue, responsable pays par intérim de la Banque africaine de développement au Maroc, ce fonds fournira à la SIE les outils opérationnels nécessaires pour développer une réserve de projets d’investissement bancables dans le domaine de l’efficacité énergétique. Dans son rapport annuel daté de 2018, la Cour des comptes avait considéré le repositionnement de la SIE en Super ESCO comme une opportunité de développement des partenariats public-privé, d’accès aux financements des projets d’efficacité énergétique dans le secteur public et comme moyen de profiter des opportunités offertes par la coopération internationale en matière de financement et d’assistance technique, notamment avec les institutions de financement partenaires du Maroc dans le domaine de l’énergie.

    • Le Maroc a prôné une stratégie proactive, audacieuse et pionnière de lutte contre la pandémie du Covid-19, devenant le premier pays africain à lancer une campagne de vaccination, a indiqué l’ambassadeur du Maroc en Colombie et en Équateur, Farida Loudaya. Dans une interview accordée au journal colombien Primicia Diario, Mme Loudaya a affirmé que les mesures prises par le Maroc en réponse à la pandémie constituent un motif « de fierté », lesquelles ont permis de maîtriser le nombre d’infections et d’atténuer les effets économiques et sociaux de la crise sanitaire. Par ailleurs, la diplomate a fait observer que la campagne de vaccination lancée il y a quelques semaines, avance à pas sûrs dans l’objectif d’immuniser 80% de la population.

    L’Economiste

    • Dispositifs médicaux: Bras de fer entre les distributeurs et la tutelle. Entre les distributeurs des dispositifs médicaux et la Direction du médicament et de la pharmacie du ministère de la Santé, c’est un dialogue de sourds. Alors que les distributeurs s’attendaient à un allègement de la procédure d’importation des produits médicaux, le ministère de la Santé leur complique la tâche. La Direction du médicament et de la pharmacie a diffusé une note d’information, datée du 17 février 2021, prévoyant une nouvelle procédure pour la délivrance des déclarations nécessaires à l’exercice de l’activité de fabrication, importation et distribution des produits de la santé. Un changement rejeté par la profession, du moins les distributeurs. Les entreprises ayant déjà fait leur déclaration selon les dispositions de la loi 84-12 sont tenues de la mettre à jour. « Cette décision est en contradiction avec la loi en vigueur », affirme Anouar Yadini, président de l’Association marocaine des professionnels des dispositifs médicaux (AMPDM).

    • Samir : L’Istiqlal plaide pour une cession à l’Etat. Les initiatives des partis politiques se multiplient pour débloquer la situation de la Samir. C’est au tour du parti de l’Istiqlal d’introduire une proposition de loi visant la cession de cette compagnie de raffinage à l’Etat. Ce texte a été transféré à la Commission des finances de la 1re Chambre le 18 février dernier. Une autre proposition de loi sur le même sujet, à l’initiative des 2 députés de la FGD, a été également soumise à la Commission des finances hier lundi. Dans les détails, la proposition de l’Istiqlal a été introduite «suite à l’incapacité du gouvernement à prendre les mesures nécessaires pour le sauvetage de cette compagnie», peut-on lire dans la note de présentation. L’Istiqlal plaide pour la cession de tous les actifs, biens, participations, autorisations et brevets détenus par la Samir à l’Etat.

    Les derniers articles

  • Dettes fiscales de l’ex-roi d’Espagne: Une polémique et de nombreuses questions

    Dettes fiscales de l’ex-roi d’Espagne: Une polémique et de nombreuses questions

    L’Espagne se posait des questions samedi sur les conditions du règlement d’une dette fiscale de près de 4,4 millions d’euros par l’ancien roi Juan Carlos...

  • Tunisie: Deux manifestations, deux visions antinomiques

    Tunisie: Deux manifestations, deux visions antinomiques

    Deux manifestations ont été séparément organisées, samedi à Tunis, par le mouvement Ennahdha (islamiste) et le Parti des Travailleurs (gauche). Pour éviter tout...

  • ADM: Baisse de 19% du CA consolidé en 2020

    ADM: Baisse de 19% du CA consolidé en 2020

    Le chiffre d’affaires (CA) consolidé des Autoroutes du Maroc (ADM), a totalisé plus de 3,01 milliards de dirhams (MMDH) à fin décembre 2020, en baisse de 19% par rapport...

  • « Nidaa Oujda »: Une invitation pour le rapprochement intermaghrébin et le rejet du discours de division

    « Nidaa Oujda »: Une invitation pour le rapprochement intermaghrébin et le rejet du discours de division

    27 février 2021  à 18:50
  • Il y a 45 ans, le dernier soldat étranger quitta les provinces du Sud

    Il y a 45 ans, le dernier soldat étranger quitta les provinces du Sud

    27 février 2021  à 15:03
  • Bataille de Dcheira: Plusieurs activités du Haut-commissariat aux anciens résistants à Laâyoune, Boudjour et Es-Semara

    Bataille de Dcheira: Plusieurs activités du Haut-commissariat aux anciens résistants à Laâyoune, Boudjour et Es-Semara

    27 février 2021  à 15:01
  • Guelmim: Coup d’envoi en ligne du 9ème Festival du cinéma de Oued Noun

    Guelmim: Coup d’envoi en ligne du 9ème Festival du cinéma de Oued Noun

    27 février 2021  à 14:59
  • Archéologie: %µPlus de 25.000 pièces archéologiques restituées

    Archéologie: %µPlus de 25.000 pièces archéologiques restituées

    27 février 2021  à 10:23
  • ONEE: Le raccordement de Dakhla au réseau électrique national à un stade avancé

    ONEE: Le raccordement de Dakhla au réseau électrique national à un stade avancé

    27 février 2021  à 10:21