Take a fresh look at your lifestyle.

Revue de presse quotidienne du mardi 21 juin

LA VÉRITÉ / MAP


Voici les principaux sujets traités par les éditorialistes des quotidiens de ce mardi:

SM le Roi adresse un message à la Conférence de lancement du Forum africain des investisseurs souverains (Le Matin)

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a adressé un message, lundi, aux participants à la Conférence de lancement du Forum africain des investisseurs souverains «ASIF», tenue à Rabat. Dans Son Message, dont lecture a été donnée par le ministre délégué auprès de la ministre de l’Économie et des finances, chargé du Budget, Fouzi Lekjaa, le Souverain a affirmé que «l’Afrique a besoin de l’apport d’une véritable industrie africaine de l’investissement à même d’assurer une intégration effective aux marchés financiers».

Les pèlerins invités à « faire preuve de piété » (Le Matin)

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, que Dieu L’assiste, a adressé un message aux pèlerins marocains devant se rendre aux Lieux saints de l’Islam au titre de l’année 1443 H. Dans Son Message, dont lecture a été donnée par le ministre des Habous et des affaires islamiques, Ahmed Toufiq, à l’occasion du départ du premier contingent de pèlerins, lundi de l’aéroport de Rabat-Salé, le Souverain a donné Ses Orientations quant à la manière dont les pèlerins marocains devront s’acquitter de l’une des obligations cardinales de l’Islam. Le souverain les a appelés à “faire preuve de piété”, en s’engageant “sincèrement et de bonne foi” à s’acquitter du pèlerinage dans son ensemble.

Recouvrement des créances à l’international: le Maroc peut mieux faire (L’Economiste)

Difficile de recouvrer les créances détenues sur les entreprises marocaines. Selon l’indice de complexité du recouvrement d’Allianz Trade, le Maroc se classe 39e sur un échantillon de 49 pays. Le Maroc obtient un score de 57 en légère baisse par rapport à la précédente édition et se retrouve donc à un niveau de «complexité très élevé». Ce classement, qui devrait donner à réfléchir aux politiques tout autant qu’au monde des affaires, est attribué en outre aux longs délais de paiement. Allianz Trade a passé au crible 49 pays représentant 90% du PIB mondial et 85% des flux commerciaux internationaux. Des procédures d’insolvabilité existent, mais elles sont jugées “complexes, lentes et généralement inefficaces en matière de recouvrement de créances”. En tout cas, le Maroc peut mieux faire !

Aid Al Adha: le mouton plus cher cette année (L’Economiste)

Les Marocains achèteront leur mouton plus cher cette année. Le gouvernement a annoncé que «les prix sont restés stables», mais l’Association nationale des éleveurs d’ovins et de caprins (ANOC) estime que «les prix des bêtes devraient connaître une hausse de 20 à 30%». Dans les souks et marchés, les augmentations varient entre 900 DH pour les agneaux et 2.500 DH pour les béliers selon la race, le poids et les régions d’élevage. Le kilo du mou ton vif est passé de 53 DH en 2021 à 68 DH cette année.

Industries agroalimentaires : une niche de 18 milliards DH ciblée (Aujourd’hui Le Maroc)

Le ministre de l’industrie et du commerce, Ryad Mezzour, et les présidents des associations et fédérations professionnelles du secteur des industries agroalimentaires (IAA) et des secteurs fournisseurs des industries agroalimentaires, ont procédé à la signature de 4 conventions de partenariat pour le développement du sourcing local auprès des opérateurs locaux, lors d’une cérémonie qui s’est tenue le lundi 20 juin 2022 à Rabat. Ce partenariat a pour objectif de renforcer l’intégration locale en créant des synergies et des partenariats gagnant- gagnant entre les industries alimentaires et les autres écosystèmes industriels, notamment l’industrie de la plasturgie, l’industrie des emballages et l’industrie mécanique et métallurgique.

Aïd Al-Adha : une offre abondante de 8 millions de têtes (Aujourd’hui Le Maroc)

L’offre va largement couvrir la demande pour l’Aïd Al-Adha 1443. En effet, les responsables annoncent une offre abondante estimée en millions de têtes destinées à l’abattage pour cette occasion religieuse. Quant à l’état sanitaire du cheptel, il est globalement satisfaisant grâce aux efforts continus déployés par l’ONSSA, qui assure la surveillance sanitaire permanente des animaux d’élevage et leur protection contre les maladies animales contagieuses sur l’ensemble du territoire national, a indiqué le ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts.

Approvisionnement gazier: les distributions en grève les 29 et 30 juin (L’Opinion)

L’Association professionnelle des dépositaires grossistes en gaz de pétrole liquéfié au Maroc a annoncé une grève nationale qui aura lieu les 29 et 30 juin prochains. Cette grogne intervient «suite aux augmentations massives qu’ont connues les matières énergétiques au Maroc ces derniers temps, notamment le gasoil, sans oublier les autres augmentations qui concernent le secteur de la rechange, les roues en caoutchouc et autres charges devenues onéreuses pour le distributeur, surtout que le prix du gaz est réglementé», explique l’Association dans un communiqué.

Programme Forsa: généralisation des commissions de sélection à l’ensemble des régions (Les Inspirations éco)

Après l’engouement qu’a suscité le programme FORSA, les principaux jalons ont été atteints. Dans ce sens, l’ensemble des 160.000 participations reçues ont été traitées par le Centre des Relations Client FORSA. Actuellement, un accompagnement est en train d’être réalisé sur les dossiers incomplets afin de les intégrer rapidement au programme. Il va sans dire que le programme a amorcé la majorité de ses étapes phares, la dernière en date étant la généralisation des commissions de sélection régionales à l’ensemble des régions du Maroc.

Benali souligne l’importance des investisseurs souverains en matière de transition énergétique (Al Bayane)

La ministre de la Transition Énergétique et du Développement Durable, Leila Benali a souligné l’importance des investisseurs souverains pour faire face aux problématiques liées à la transition énergétique. S’exprimant lors de l’ouverture des travaux du Forum africain des investisseurs souverains (Africa Sovereign Investors Forum – ASIF), Benali a relevé que celui-ci constitue une opportunité pour souligner l’importance des investisseurs souverains pour façonner le monde, en vue de faire face aux problématiques liées à la transition énergétique et à la durabilité. Et d’ajouter qu’en 2022, où le court et le long terme s’entremêlent, les investisseurs souverains sont les seuls ponts possibles entre ces deux dimensions temporelles.


À lire aussi
commentaires
Loading...