Take a fresh look at your lifestyle.

Revue de presse quotidienne du jeudi 16 juin

LA VÉRITÉ / MAP


Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce jeudi:

Convergence des politiques publiques: Mohcine Jazouli expose la vision gouvernementale (Aujourd’hui Le Maroc)

La mise en œuvre de politiques publiques efficaces et efficientes passe par une bonne convergence. C’est ce que l’on peut retenir de Mohcine Jazouli, ministre délégué chargé de l’investissement, de la convergence et de l’évaluation des politiques publiques, lors de son intervention à la Chambre des conseillers. Le ministre a, en effet, exposé la vision du gouvernement en matière de convergence et d’évaluation des politiques publiques mettant en avant le rôle de son département dans l’approche participative engagée par l’ensemble des institutions et secteurs. « Le gouvernement œuvre à travers cette démarche à mettre en œuvre des politiques publiques cohérentes et complémentaires axées sur la bonne gouvernance et la rationalisation des dépenses publiques ainsi que sur l’accélération de la cadence des réalisations, et ce conformément aux Hautes Instructions Royales », peut-on relever du ministre.

Paiement mobile : nouveau coup de pouce de BAM (Aujourd’hui Le Maroc)

La banque centrale décrète de nouveaux assouplissements pour que les M-wallets et avec eux les nouveaux établissements de paiements atteignent leur vitesse de croisière. Désormais, les établissements de paiement peuvent mandater des personnes morales ou physiques désignées comme agents de paiement, en vue d’offrir à la clientèle, sous leur responsabilité et pour leur compte, les services de paiement pour lesquels ils ont été agréés. De même, les établissements de paiements sont aujourd’hui obligés de veiller à ce que les clients disposant de plusieurs comptes de paiements ne dépassent pas les plafonds préfixés par les autorités monétaires du pays. Toutefois, explique BAM, les plafonds de 200, 5000 et 20 000 DH, trois catégories de comptes de paiements autorisés actuellement au Maroc, ne s’appliquent pas aux comptes de paiements ouverts au nom des agents et commerçants acceptant des paiements mobiles domestiques.

Protection sociale: la CNSS mobilisée pour la généralisation (L’Economiste)

L’implémentation du chantier de la généralisation de la protection sociale s’effectue en coordination avec les organismes de liaison, notamment les ministères de tutelle, qui fournissent des fichiers contenant les informations d’adhérents, a souligné Hassan Boubrik, directeur général de la CNSS. Invité au Club de L’Economiste, il a ajouté que ces données sont par la suite recoupées avec la DGSN, la Cnops et des autres mutuelles, afin de les fiabiliser et aussi de détecter les Travailleur Non Salarié (TNS) disposant déjà d’une couverture AMO, a-t-il fait savoir, notant que les RIB et les numéros de téléphones de chaque catégorie sont aussi récupérés grâce à des échanges avec les banques et les opérateurs. “Tout ceci se fait en parfaite conformité et avec les autorisations nécessaires de la CNDP”, a assuré le DG, relevant que, selon les dernières statistiques, la CNSS a déjà reçu les dossiers de 2,8 millions de personnes, transmis par les organismes de liaison.

Les charges des subventions atteindront 32,840 milliards de DH (L’Economiste)

Le gouvernement a décidé d’ouvrir des crédits supplémentaires de 16 milliards de DH pour couvrir les dépenses de compensation jusqu’ à la fin de cette année. Ce montant sera pris dans la rubrique des charges communes. Et cela conformément à l’article 60 de la loi organique des finances, qui dispose qu’ en cas de nécessité impérieuse et imprévue d’intérêt national, des crédits supplémentaires peuvent être ouverts par décret en cours d’année conformément à l’article 70 de la Constitution. Les commissions parlementaires chargées des finances en sont préalablement informées. Selon les prévisions du ministère des Finances, les dépenses de compensation à la fin de cette année devront atteindre 32,840 milliards de DH.

Carburants: 18,27 DH/l, la hausse de trop? (Les Inspirations Éco)

Les automobilistes se sont réveillés, jeudi matin, avec un petit pincement au cœur. Le litre du gasoil, tout comme celui de l’essence, a bondi d’environ 2 DH. D’autres hausses ne sont pas à exclure. C’est la panique totale au niveau des stations-service. Le sans plomb a franchi la barre symbolique des 18 DH, à 18,27 DH/l alors que le litre du gasoil coûte, désormais, 16,20 DH. Une énième hausse qui s’explique par le creusement du déséquilibre important entre une demande qui explose et une offre qui a du mal à suivre.

Stockage de combustible: dernière ligne droite pour la centrale à charbon de Jorf Lasfar (Les Inspirations Éco)

Afin de sécuriser le stock stratégique pour les centrales thermiques à charbon, l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) se mobilise cette année pour mettre en service le parc à charbon de Jorf Lasfar. En effet, ce projet représente une des plus grandes infrastructures de stockage de charbon dans le pays. D’une capacité de 410.000 m3, soit environ l’équivalent de 3 mois de réserve pour les centrales de l’ONEE fonctionnant au charbon, cette infrastructure hautement stratégique est en phase finale de réalisation. C’est ce qui a été annoncé suite à la visite de terrain effectuée par Abderrahim El Hafidi, DG de l’Office, au parc à charbon de l’ONEE à Jorf Lasfar pour s’enquérir de l’achèvement des travaux.

Barid Al-Maghrib adopte des véhicules 100% électriques produits au Maroc (Les Inspirations Éco)

Barid Al-Maghrib a lancé la mise en circulation de 225 véhicules électriques exclusivement dédiés à la modernisation et à l’élargissement de son réseau de distribution courrier-colis. Conçus par Stellantis Kénitra spécialement pour Barid Al-Maghrib, suite à un accord signé en octobre 2020, ces véhicules électriques de type Citroën Ami, sont adaptés à l’activité quotidienne de distribution et disposent d’une autonomie de 75 km, tandis que la charge complète ne dépasse par une durée de 3 heures. A cette occasion, le ministre de l’Industrie et du commerce, Ryad Mezzour, a affirmé que grâce à la forte impulsion donnée par SM le Roi Mohammed VI aux énergies propres, le Royaume avance avec sérénité dans sa transition énergétique.

Réunion de travail à Madrid entre Laftit et son homologue espagnol (Le Matin)

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, et son homologue espagnol, Fernando Grande-Marlaska, ont tenu, à Madrid, une réunion de travail lors de laquelle ils ont eu des discussions approfondies autour des sujets d’intérêt commun. Lors de cette rencontre, les deux ministres ont rappelé l’importance stratégique des relations entre les deux Royaumes, qui puisent dans les liens d’amitié et de fraternité unissant Sa Majesté le Roi Mohammed VI et Sa Majesté le Roi Felipe VI, indique un communiqué conjoint publié à l’issue de cette réunion.

SG de l’OCI: Le Maroc est engagé dans le développement de l’Afrique (Le Matin)

Le Maroc est engagé dans le développement de l’Afrique, a affirmé le Secrétaire général de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI) Hissein Brahim Taha, mettant en exergue l’importance de l’expertise du Royaume dans certains domaines pour le continent. L’Afrique a besoin de l’expertise du Maroc notamment en matière de sécurité alimentaire, a souligné Hissein Brahim Taha, lors d’un point de presse conjoint avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita à l’issue de leurs entretiens, relevant que le continent compte beaucoup sur le Royaume. Il y a une volonté au Maroc « d’aider et d’être avec les siens » en Afrique, a-t-il dit, saluant le rôle joué par le Royaume au niveau du continent africain.

Monkeypox: le Maroc dispose des unités médicales nécessaires (L’Opinion)

«Aujourd’hui, des unités sont installées à tous les points de passage marocains pour diagnostiquer le virus avec facilité et alerter le ministère pour prendre des mesures au niveau régional», a indiqué le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Ait Taleb, à la deuxième Chambre du Parlement. Le ministre a fait savoir qu’il existe quatre laboratoires qualifiés pour effectuer des tests de confirmation de présence de Monkeypox, considérant que le pays “n’a pas besoin d’agréer d’autres laboratoires, car la maladie n’est pas répandue et les choses sont en ordre”.


À lire aussi
commentaires
Loading...