Take a fresh look at your lifestyle.

Revue de presse quotidienne du 17 juin

LA VÉRITÉ / MAP


Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce vendredi:

Textile-habillement: les donneurs d’ordre enfin de retour (L’Economiste)

Le secteur textile reprend du souffle. Les indicateurs de ce secteur, pourvoyeur d’emploi, sont aujourd’hui au vert. Le chiffre d’affaires à l’export du textile et cuir affiche une croissance de 33,6%. La demande a repris et le Maroc profite de la réorganisation des chaînes de valeur. Même les donneurs d’ordres qui avaient disparu des radars depuis 10 ans sont de retour. Il devrait néanmoins faire preuve de plus d’agilité et avancer sur la feuille de route. « Notre ambition est de faire en sorte que l’offre textile marocaine améliore sa valeur ajoutée en augmentant la part de la cotraitance et du produit fini dans sa production globale», souligne Anass El Ansari, le nouveau président de l’Association marocaine du textile et de l’habillement, dans un entretien accordé au journal.

Automobile: l’équipementier autrichien Engel s’installe au Maroc (L’Economiste)

ENGEL, l’un des spécialistes du thermoformage, s’installe au Maroc. L’entreprise d’origine autrichienne s’active dans la fabrication de presses à injection plastique de toutes tailles ainsi que de robots industriels. L’équipementier était présent commercialement dans le pays mais depuis quelques années, il a décidé de s’installer de manière plus profonde au Maroc pour accompagner ses clients, dont la plupart travaillent pour les équipementiers automobiles, selon Romain Reyre, directeur général d’Engel Maghreb et d’Engel France. “L’ouverture de notre filiale au Maghreb est une étape importante pour renforcer notre proximité avec nos clients dans la région », explique le patron d’Engel Maghreb.

Tanger Med: un nouveau service pour CMA-CGM (L’Economiste)

Une nouvelle liaison de l’opérateur CMA-CGM se connecte désormais à Tanger Med. Il s’agit du BS MAR, un service hebdomadaire qui inclut divers pays dans sa rotation dont l’Espagne, la Roumanie, la Grèce et même la Turquie. Au Maroc, le service passe aussi par Casablanca avec comme principaux clients les industriels du secteur automobile. Ce nouveau service vient après celui mis en place fin 2021 et qui desservait les ports européens occidentaux tels que ceux de l’Espagne, la France, le Portugal, entre autres. L’objectif est de capter du trafic roulant, essentiellement des remorques, avec tous types de marchandises dont celles issues de l’industrie automobile ou encore celle de l’agroalimentaire.

SM le Roi contracte une coronavirus Covid 19 de forme asymptomatique (Le Matin)

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a contracté une coronavirus Covid 19 de forme asymptomatique, a indiqué le professeur Lahcen Belyamani, médecin personnel du Souverain. Par conséquent, le médecin a prescrit une période de repos de Sa Majesté le Roi durant quelques jours, indique un communiqué du professeur Lahcen Belyamani, médecin personnel de Sa Majesté le Roi.

La coopération maroco-saoudienne connaît un développement tous azimuts à la faveur de la volonté des Souverains des deux pays (Le Matin)

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, et le ministre saoudien des Affaires étrangères, Son Altesse le Prince Faisal Bin Farhan Bin Abdellah Al-Saoud, se sont félicités du niveau distingué de la coopération entre les deux pays. Lors de leurs entretiens à l’occasion de la tenue à Rabat de la 13è session de la réunion de la Commission mixte maroco-saoudienne, Bourita et Son Altesse le Prince Faisal Bin Farhan ont salué l’élan et le développement tous azimuts que connait la coopération entre les deux pays sur les plans politique, économique, culturel et social, grâce à la Haute sollicitude des deux Chefs d’Etat, SM le Roi Mohammed VI et Son frère le Serviteur des Lieux saints de l’Islam, le Roi Salmane Ben Abdelaziz Al Saoud.

Panier moyen des paiements par carte : ça se confirme, Internet rattrape les TPE (Le Matin)

Le marché monétique marocain est en train de connaître des mutations majeures, boostées par la diversité des moyens de paiement et le renforcement des infrastructures dédiées. «Le Matin» a appris de ses sources que depuis quelques jours, le paiement Mwallet sur les terminaux de paiement électroniques (TPE) est déployé dans tous les magasins BIM de Casablanca et dans tous les Marjane, Carrefour et Aswak Assalam du Royaume. En clair : une facilitation de plus pour les transactions et un pas important vers un déploiement plus large du paiement mobile. Mais pour l’heure, c’est toujours la carte bancaire qui mène la danse. À fin mars 2022, le nombre de cartes de paiement et de retrait a continué de progresser au Maroc. On en comptait 18,18 millions en circulation, en hausse de 2,6% comparé à la même période de 2021.

Zones industrielles, vers un plan national (Aujourd’hui Le Maroc)

En vertu du projet de décret n°102.21 approuvé jeudi lors du Conseil de gouvernement, les zones industrielles prendront un nouvel élan.

Ce texte juridique intervient dans «le contexte de la mise en œuvre de la politique industrielle adoptée par le Royaume sous l’impulsion du Souverain», indique le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, lors de la conférence ayant suivi le Conseil.

Il se veut de traiter les différentes problématiques liées à l’inexistence de valorisation effective et le manque de capacité à gérer certaines zones industrielles via un cadre juridique permettant d’accompagner le développement de nouvelles zones industrielles durables et répondant aux besoins des investisseurs et aux enjeux territoriaux.

De plus, il prévoit la mise en place d’un plan national des zones industrielles en tant que référence fixant la politique générale et les orientations stratégiques de l’Etat en infrastructures industrielles.

Dakhla: Lancement de la plateforme « Dakhla Market » dédiée à la commercialisation des produits de l’artisanat (Aujourd’hui Le Maroc)

La plateforme « Dakhla Market », une initiative financée par le gouvernement américain, a été lancée au cours de la semaine à Dakhla en vue d’assurer la commercialisation des produits de l’artisanat de la région de Dakhla-Oued Eddahab. Le lancement de cette plateforme s’inscrit dans le cadre du projet « Promouvoir les opportunités économiques à Laâyoune et Dakhla », financé par le gouvernement des Etats-Unis d’Amérique à travers l’Initiative de partenariat des États-Unis au Moyen-Orient (MEPI). Ce projet, mis en œuvre par le bureau d’études et de conseil international JE Austin Associates (basé à Washington avec un bureau régional à Rabat), en partenariat avec le Centre régional d’investissement, vise notamment à améliorer la visibilité des produits d’artisanat typiques de la région et augmenter les volumes de vente des artisans locaux.

Cash machine du trésor: la TVA affole les compteurs (Les Inspirations Éco)

L’explosion des recettes de la TVA sur les produits énergétiques à l’import – 2,15 milliards de dirhams (MMDH) en plus depuis le début de l’année et ce n’est pas fini – pourrait pimenter le débat actuel en donnant de nouveaux arguments à ceux qui poussent à une baisse de la TVA sur les carburants et les combustibles afin de contenir les pressions inflationnistes sur le pouvoir d’achat des ménages. Mais il y a très peu de chances qu’ils soient entendus. La TVA est de loin, la première rentrée d’argent du Budget, et cela depuis plus d’une dizaine d’années. L’an dernier, elle a rapporté la bagatelle de 73,7 MMDH, pulvérisant le record d’avant la pandémie (67 MMDH en 2019) et son rendement se situe, depuis quinze ans, au-dessus de 50 MMDH.

Hausse des prix: trois syndicats appellent à une grève générale (Al Massae)

Trois syndicats ont décidé de mener, lundi, une grève générale nationale pour protester contre la hausse des prix et la cherté de la vie. Cette grève sera observée dans les secteurs de la fonction publique, des établissements publics, des collectivités territoriales et du secteur des transports et de la logistique, ont annoncé l’Organisation démocratique du travail, la Confédération générale du travail et la Fédération des syndicats démocratiques, dans un communiqué . Cette décision a été prise pour protester contre la hausse des prix des carburants et des denrées alimentaires, ainsi que pour réclamer une augmentation des salaires et une adaptation de la pension minimum des retraités au SMIG.

Crise en Ukraine: Bingo pour le secteur automobile marocain! (L’Opinion)

La crise en Ukraine a favorisé l’arrivée de nouveaux acteurs de la construction automobile au Maroc. Il s’agit notamment du tchèque Skoda. Pour sa part, le japonais Sumimoto annonce une hausse de ses capacités de production dans les usines marocaines. Une situation qui réjouit l’Association Marocaine pour l’Industrie et le Commerce Automobile (AMICA). Toutefois, elle pose également un défi logistique pour le Maroc, puisqu’une certaine pression commence déjà à se faire sentir au niveau du Port Tanger-Med, qui risque de battre un nouveau record en termes de remorques exportées. Ce qui pousse le Club des opérateurs économiques agréés du Maroc (OEA) à appeler à la catégorisation des entreprises afin de faciliter le processus d’exportation.

C24/Sahara: le Koweït soutient le plan d’autonomie sous la souveraineté du Maroc (L’Opinion)

Le Koweït a réaffirmé, à New York, son soutien à une solution politique à la question du Sahara marocain dans le cadre de la souveraineté et de l’intégrité territoriale du Royaume. « Le Koweït réitère son soutien à l’initiative marocaine d’autonomie en ce sens qu’elle constitue une base constructive pour trouver une solution mutuellement acceptable entre toutes les parties dans le respect de l’unité et de la souveraineté du Maroc », a souligné le représentant du Koweït lors de la réunion annuelle des 24 (C24) de l’ONU, en réitérant la position unifiée des pays du Golfe vis-à-vis de la question du Sahara marocain.


À lire aussi
commentaires
Loading...