Take a fresh look at your lifestyle.

Revue de presse quotidienne du 15 juin

LA VÉRITÉ / MAP


Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mercredi:

L’Intérieur en guerre contre les criminels de la route (Aujourd’hui Le Maroc)

C’est une course contre la montre qui est engagée pour mettre un terme aux rodéos urbains et courses illégales dans certaines villes. En plus du tapage et forte nuisance que ces activités nocturnes produisent, celles-ci représentent un véritable danger sur les routes pour les usagers et automobilistes. Alors, les autorités ont commencé à sévir face à un phénomène qui prend de plus en plus de l’ampleur auprès d’un public majoritairement jeune. Du 10 février au 9 mai derniers, les opérations policières ont permis l’interpellation de 163 voitures et pas moins de 1.168 motos. Ces opérations ont ainsi permis la saisie de 958 véhicules placés dans les fourrières alors que 128 personnes ont été présentées devant la justice, a indiqué le ministère de l’Intérieur.

Marché des capitaux : une tendance positive relevée en 2021 (Aujourd’hui Le Maroc)

Le marché des capitaux réalise une performance positive au titre de l’exercice 2021. Les principaux indicateurs du marché se sont inscrits en progression. Une tendance confirmée par l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) dans sa nouvelle publication. Le marché boursier s’est consolidé au titre de l’exercice 2021 de 106 milliards de dirhams totalisant ainsi une capitalisation de l’ordre de 691 milliards contre 585 milliards de enregistrés en 2020. Le volume annuel des échanges a atteint pour sa part les 75 milliards de dirhams réalisant une progression de 34% comparé à l’exercice précédent. Sur le marché central, le volume s’est apprécié de 23,7% captant ainsi plus de la moitié du volume transactionnel global (+55%).

Logistique: fini le pilotage automatique! (L’Economiste)

Aujourd’hui, 10 ans après le déploiement de la stratégie nationale de la compétitivité logistique, « les objectifs ne sont pas encore tous atteints », déplore le ministre du Transport et de la Logistique, Mohamed Abdeljalil. L’enjeu est d’accélérer le rythme des réalisations et de multiplier les investissements. Ce qui passe notamment par la digitalisation, des solutions innovantes, plus d’agilité et d’efficacité, l’amélioration de la qualité ou encore une adaptation en permanence aux nouveaux besoins d’un marché en constante mutation. Pour y arriver, «l’Etat doit jouer un rôle fédérateur dans le sens d’un alignement stratégique. Un rôle catalyseur pour soutenir des initiatives innovantes. Le défi étant d’aller vers une logistique moderne, compétitive avec des acteurs en phase, des chaînes de valeur consolidées, adaptées et massifiées… », insiste le ministre qui intervenait lors du Salon international du Transport et de la logistique.

Premier virage avant le rush de juillet (L’Economiste)

L’opération Marhaba commence à carburer. Après un démarrage timide, le 5 juin dernier, comme à l’accoutumée lors de cette opération, le flux de voyageurs commence à accélérer. A l’heure de mettre sous presse, le nombre de voyageurs ayant rejoint le Maroc via le port de Tanger Med a atteint les 20.000 passagers, alors que le nombre d’entrées s’établit à un peu plus de 12.000, selon des sources proches du port. Au total, ce sont quelque 9.000 véhicules qui ont transité par les quais du port, la plus grande partie vers le Maroc. Le nombre peut paraître timide mais il constitue un véritable baume au cœur pour les compagnies maritimes, les commerces mais aussi les opérateurs touristiques, parmi les principaux acteurs économiques boostés par la présence des MRE.

Pour SM le Roi, l’action du Maroc au sein de l’OCI doit être une action de solidarité et d’engagement (Le Matin)

Pour SM le Roi Mohammed VI, l’action du Maroc au sein de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) doit être celle de la solidarité et de l’engagement dans tous les projets fondamentaux de l’Organisation, a affirmé le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita. Lors d’un point de presse conjoint avec le Secrétaire général de l’OCI Hissein Brahim Taha à l’issue de leurs entretiens, Bourita a souligné le rôle et l’importance accordée par le Souverain à cette Organisation née « par un engagement du Maroc ». Le Maroc, sur Hautes Instructions de SM le Roi, apporte tout son soutien au mandat de Hissein Brahim Taha à la tête de l’OCI, à ses actions et à ses projets pour le renforcement de l’Organisation, a-t-il dit.

Nador West Med et extension de l’aéroport de Rabat-Salé : 91 millions d’euros de financements additionnels de la BAD (Le Matin)

Le Groupe de Banque africaine de développement (BAD) et le ministère de l’Economie et des Finances ont signé deux accords de prêt d’un total de 91 millions d’euros (M€), destinés à compléter le financement des projets d’extension et de modernisation de l’aéroport de Rabat-Salé et de construction du port Nador West Med (NWM). La cérémonie de signature a réuni la ministre de l’Economie et des Finances, Nadia Fettah, la vice-présidente de la BAD en charge du Développement régional, de l’Intégration régionale et de la Prestation de services, Yacine Fal, le responsable-pays de la Banque pour le Maroc, Achraf Hassan Tarsim, la directrice générale de l’Office national marocain des aéroports (ONDA), Habiba Laklalech, ainsi que le directeur général de Nador West Med, Mohamed Jamal Benjelloune, indique la BAD dans un communiqué.

Capital humain-protection sociale : les 500 millions de dollars de la Banque mondiale arrivent (Le Matin)

La Banque mondiale doit approuver, cette semaine, un prêt de 500 millions de dollars, afin de soutenir la réforme et la généralisation de la protection sociale au Maroc à travers un programme intitulé «Renforcement du capital humain pour un Maroc résilient». Ce programme élaboré en collaboration avec le gouvernement adopte les orientations royales et les propositions du nouveau modèle de développement, avec un volet dédié à l’amélioration de la protection contre les risques liés aux changements climatiques et aux événements catastrophiques.

Un manque de 32.000 médecins (L’Opinion)

Le Maroc fait face depuis plusieurs années à une pénurie de professionnels de santé, accentuée par la pandémie de la Covid-19. S’appuyant sur les normes de l’OMS, le Conseil national des Droits de l’Homme (CNDH) a signalé que le déficit en nombre de cadres de santé est estimé à plus de 32.000 médecins, 23.000 étant seulement en exercice. Le Maroc a également besoin de plus de 65.000 professionnels de la santé (infirmiers, techniciens…), estime le Conseil. Un rapport du CNDH signale, entre autres, que la répartition par région montre que les professionnels de la santé sont concentrés essentiellement dans la région de Casablanca-Settat où leur nombre se chiffre à 2.990.

Coopération entre l’IRESEN et la CCIS de Rabat-Salé-Kénitra en matière d’innovation dans les EnR (L’Opinion)

Un accord-cadre de coopération a été signé entre l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN) et la Chambre de Commerce, d’Industrie et de Services (CCIS) de Rabat-Salé-Kénitra, pour promouvoir l’innovation et la recherche appliquée en matière d’énergies renouvelables (EnR) chez les acteurs de la Chambre. Selon un communiqué de l’IRESEN, cet accord s’inscrit dans le cadre de la volonté des deux parties de « mettre en œuvre une collaboration mutuelle bénéfique dans le domaine des technologies vertes ».

Une convention maroco-belge pour l’appui aux services de sécurité (Maroc Le Jour)

Le Maroc et la Belgique ont signé une convention spécifique portant sur le projet d' »Appui aux services de sécurité dans la lutte contre les violences faites aux femmes ». Cette convention s’inscrit à la croisée de quatre objectifs transversaux à savoir: l’amélioration de l’information et la sensibilisation par les services de sécurité des femmes victimes pour une meilleure prise en charge et le renforcement des capacités des services de sécurité pour une réactivité accrue et une meilleure gestion de l’accueil, de l’écoute, du soutien et de l’accompagnement des victimes. Il s’agit aussi du suivi de la prise en charge des femmes et filles victimes de violences et de la capitalisation des efforts des différents intervenants dans la prise en charge de ces victimes.

La Rabita Mohammadia des Oulémas organise une conférence sur les études coraniques (Maroc Le Jour)

Le centre des études coraniques de la Rabita Mohammadia des oulémas organise jeudi à Mohammedia, une conférence sur le thème « L’étude coranique en Ouest islamique, les spécificités en matière de méthodologie et de connaissances ». Dans un communiqué, la Rabita Mohammadia des Oulémas souligne que cette conférence, organisée en partenariat avec le laboratoire des « études en sciences islamiques » de la Faculté des lettres et des sciences humaines de Mohammedia et la Fondation Nour des recherches et des études scientifiques, s’inscrit dans le cadre des efforts déployés au service des constantes du Royaume et afin de faire connaitre les spécificités du Maroc en ce que concerne les études coraniques, les sciences et l’exégèse du Saint Coran. Selon la même source, cette conférence, qui connaitra la participation d’oulémas, de professeurs universitaires et de spécialistes dans les domaines des études islamiques et humaines, vise aussi à mettre en avant les efforts des oulémas en matière de promotion des études coraniques.


À lire aussi
commentaires
Loading...