Take a fresh look at your lifestyle.

Revue de presse quotidienne du 10 juin

LA VÉRITÉ / MAP


Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce vendredi:

Huiles: les professionnels saluent l’effort de l’Exécutif (Aujourd’hui Le Maroc)

Les fabricants d’huile au Maroc accueillent avec satisfaction la décision gouvernementale portant sur la suppression des droits de douane pour les graines et huiles importées. Une mesure jugée louable par l’Association professionnelle des fabricants d’huiles au Maroc (APFHM). «Elle reflète justement l’engagement continu du gouvernement envers le secteur des oléagineux», précise l’Association qui salue par la même occasion les efforts de l’Exécutif pour assurer la souveraineté économique et alimentaire du Royaume.

Station de dessalement de Chtouka: tous les tests contractuels passés avec succès (Aujourd’hui Le Maroc)

Le groupe espagnol Abengoa en charge de la station de dessalement de Chtouka a passé avec succès tous les tests contractuels de ce mégaprojet dont les travaux de construction ont nécessité plus de 2,4 millions d’heures de travail. Cette étape marque le début de l’exploitation commerciale de l’usine, qui produit depuis le début de l’année une eau dessalée répondant à toutes les normes de qualité et atténuant les effets du stress hydrique au niveau de cette zone. En effet, le projet de partenariat public-privé pour la construction d’une unité de dessalement de l’eau de mer pour l’irrigation de 15.000 ha de primeurs exploités par 1.500 agriculteurs dans la plaine de Chtouka et l’alimentation en eau potable du Grand Agadir, est le fruit d’une mutualisation des efforts entre le ministère de l’agriculture et l’Office national de l’électricité et de l’eau potable.

Quand la taxation d’office devient inévitable (L’Economiste)

Le phénomène de défaillance des contribuables se matérialise par le défaut de déclaration, de paiement dans les délais et la sous-déclaration des revenus. Ce qui conduit la Direction générale des impôts à inviter les défaillants à régulariser leur situation. Ainsi, selon son dernier rapport d’activité, l’envoi de plus de 1,3 million de relances s’est traduit par 470.272 déclarations et le recouvrement d’à peine 42,1 millions de DH de recettes fiscales. Casablanca et Rabat (respectivement 157.568 et 113.578) concentrent près de 58% de déclarations suite à la relance et 50% du montant recouvré. Le taux de conformité moyen, c’est-à-dire de mises en conformité suite à la relance, reste donc faible. Il se situe autour du tiers au cours des dernières années: 36% seulement en 2020. Ce qui dénote de l’étendue de l’incivisme, du désintérêt pour la contribution à l’effort fiscal.

La transformation de l’ONDA en SA ressurgit (L’Economiste)

L’embargo sur la transformation de l’Office national de développement des aéroports (ONDA) en société anonyme semble avoir été levé. Le dossier fait l’objet de rencontres pour ce changement prévu aussi bien dans son contrat-programme et la loi-cadre sur la réforme des entreprises et établissements publics. La dernière en date est la réunion interministérielle tenue mercredi 8 juin. Il s’agit d’une étape durant laquelle les derniers ajustements au projet de décret sur la transformation de l’ONDA en SA auraient été apportés. Ce changement de statut serait bénéfique pour cette entreprise publique surtout qu’il devrait lui assurer plus de souplesse en particulier par rapport aux sources de financement pour cet établissement dont l’endettement atteint 7,7 milliards de DH à fin 2021. L’ONDA pourrait aussi ouvrir son capital à d’autres institutions.

RAM/MRE: plus de 6 millions de sièges et 80 lignes aériennes (L’Economiste)

A l’approche de l’été et l’annonce de l’ouverture des frontières et les espaces aériens, la RAM a mobilisé ses équipes. La compagnie marocaine a adhéré à la mobilisation générale afin de réussir l’opération Marhaba 2022, qui a démarré effectivement le 5 juin dernier. Ainsi, elle a décidé de renforcer son programme pour cette saison, avec une offre de 6 millions de sièges au profit de 80 lignes aériennes qui couvrent quatre continents. C’ est du moins ce qui est ressorti de l’intervention de son président Abdelhamid Addou devant la Chambre des conseillers. Selon son PDG, la RAM a rétabli les lignes aériennes fermées durant la crise sanitaire et en a ouvert de nouvelles. Ce qui permettra à ce programme d’assurer la couverture de près de 90% du réseau que la compagnie couvrait en 2019.

SAR la Princesse Lalla Hasnaa préside la cérémonie d’ouverture du 26ème Festival de Fès des Musiques sacrées du monde (Le Matin)

Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasnaa a présidé, jeudi soir à Fès, la cérémonie d’ouverture de la 26ème édition du Festival de Fès des Musiques sacrées du monde, organisée sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, autour de la thématique « L’architecture et le sacré ». Par la suite, SAR la Princesse Lalla Hasnaa a rejoint la tribune officielle où Son Altesse Royale a suivi le concert d’ouverture de cette édition (9 au 12 juin) qui, avec un mapping et des musiciens de différentes traditions, invite à voyager en musiques et en images projetées sur les murs séculaires de Bab Makina, au travers des cinq grandes religions du monde : Islam, Chrétienté, Judaïsme, Bouddhisme et Hindouisme. Un spectacle d’ouverture, sous le thème « Voix et géométries sacrées », qui offre un voyage de Fès à Jérusalem en passant par le Tibet, le Taj Mahal, la Cathédrale Notre-Dame pour finir à Casablanca avec la Mosquée Hassan II. Une centaine d’artistes, des chants sacrés du Maroc appartenant aux trois religions monothéistes, le qawwal indien, la danse kathak qui contait autrefois les faits des divinités du « sanātanadharma » (loi éternelle), et les poèmes bouddhistes de Milarepa, tous exaltent un sacré qui a réussi à traverser jusqu’à aujourd’hui toutes les crises de l’Humanité.

SAR la Princesse Lalla Hasnaa inaugure « Dar Tazi », siège de l’association Fès-Saiss pour le développement culturel, social et économique et de la Fondation « Esprit de Fès » (Le Matin)

Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasnaa a procédé, jeudi à Fès, à l’inauguration de « Dar Tazi », siège de l’association Fès-Saiss pour le développement culturel, social et économique, et de la Fondation « Esprit de Fès ». Après avoir coupé le ruban inaugural, SAR la Princesse Lalla Hasnaa a suivi des explications sur le projet de restauration du siège de l’association Fès-Saiss et de la Fondation « Esprit de Fès », qui a porté sur le confortement des fondations et des structures, la restauration de la boiserie, stucs en plâtre et Zellige et sur le réaménagement des espaces verts. Les travaux de réhabilitation de ce siège, fondé au début du 20ème siècle et étalé sur une superficie de 6708 m2, ont coûté 23,62 millions de dirhams (MDH).

Sound Energy lève 4 millions de livres sterling pour financer le pipeline de livraison du gaz Tendrara (Le Matin)

Sound Energy avance d’un pas ferme dans son programme de développement au Maroc. La compagnie britannique d’exploration gazière vient d’annoncer la levée de 4 millions de livres sterling à travers la cession de 200 millions de nouvelles actions. Ce montant servira au financement de la deuxième phase des travaux relatifs au gazoduc de Tendrara, dans l’Oriental. «La levée de fonds d’aujourd’hui fournit à Sound Energy une base financière plus solide afin de faire progresser nos activités pour assurer la croissance commerciale prévue, notamment en permettant des travaux de pré-développement jusqu’à la décision d’investissement finale de développement de la phase 2 de notre gazoduc, et complète le financement de la phase 1 du développement de micro GNL», a déclaré Graham Lyon, président de la junior.

Un nouveau départ pour le Conseil d’affaires Maroc-Émirats arabes unis (Le Matin)

Le Maroc et les Émirats arabes unis sont déterminés à donner une nouvelle impulsion à leurs relations économiques. Un mémorandum d’entente a été signé hier par Chakib Alj, président de la CGEM, et Humaid Mohamed Bin Salem, secrétaire général de la Fédération des Chambres de commerce et d’industrie des Émirats arabes unis, pour la réactivation du Conseil d’affaires maroco-émirati. Lors de cette rencontre, le ministre émirati de l’Économie, Abdullah Bin Touq Al Marri, a annoncé la décision de réduire la période de transit des marchandises entre les deux pays de 40 à sept jours. Al Marri a fait part par ailleurs de son intention de discuter avec les hauts responsables marocains de la possibilité de ratifier un accord tripartite pour renforcer la coopération entre le Maroc, les Émirats arabes unis et Israël dans le but d’ouvrir de nouvelles voies d’échanges et de coopération.

Ithmar Capital réunit les fonds souverains africains à Rabat (L’Opinion)

Sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, Ithmar Capital organise la cérémonie de lancement du Africa Sovereign Investors Forum (ASIF), les 20 et 21 juin 2022 à Rabat. Une dizaine de fonds souverains africains, dont Ithmar Capital, se sont regroupés pour créer un réseau premier du genre sur le continent, ASIF, dont l’objectif principal est de fédérer ses membres autour des défis auxquels les économies africaines sont confrontées en matière de financement et de mobilisation des investissements, indique un communiqué d’Ithmar Capital.

La 10ème édition du festival international du film de Dakhla du 16 au 20 juin (L’Opinion)

La ville de Dakhla accueillera, du 16 au 20 juin, la 10ème édition du festival international du film de Dakhla, sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI. Initiée par l’association pour l’animation culturelle et artistique dans les provinces du Sud, cette grand-messe cinématographique célèbre le cinéma africain à travers la présence de cinéastes issus de treize pays africain, à savoir le Sénégal, Côte d’Ivoire, Nigeria, Ghana, Egypte, Cameroun, Burkina Fasso, Tunisie, Rwanda, Tchad et le Benin en plus du Maroc, ont souligné les organisateurs. Sept longs métrages sont en lice pour les prix du festival, à savoir le Prix spécial du jury, le Prix de la réalisation et le Grand Prix.


À lire aussi
commentaires
Loading...