Take a fresh look at your lifestyle.

Revue de presse quotidienne

LA VÉRITÉ / MAP


Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mercredi:

L’Économiste:

Cotisations CNSS: la télédéclaration et le télépaiement généralisés

La télédéclaration et le télépaiement des cotisations CNSS sont devenus obligatoires depuis le mois de mars. L’obligation concerne l’ensemble des affiliés du régime général indépendamment du nombre de salariés. Les retardataires peuvent s’inscrire via le portail Damancom sans avoir à se déplacer aux agences CNSS. Publiée en 2019, la loi prévoit des sanctions pour non-déclaration ou retard. Le montant de l’astreinte est de 50 DH par salarié déclaré via papier ou bordereau de paiement de cotisation, plafonné à 5.000 DH par mois. Les amendes doivent être réglées 15 jours après leur notification. La même astreinte s’applique en cas de non-paiement en ligne.

Arbitrage et médiation: le nouveau dispositif bientôt en vigueur

Très attendu, le nouveau dispositif relatif à l’arbitrage et à la médiation conventionnelle quitte finalement le Parlement. Ce projet de loi a été approuvé par les députés, en 2ème lecture, lors de la séance plénière législative, tenue lundi dernier à la Chambre des représentants. Pour le ministre de la justice, Abdellatif Ouahbi, «ce texte permettra au Maroc de disposer d’un système juridique complet et cohérent dans le domaine des procédures alternatives pour la résolution des différends» Ce qui ne manquera pas d’impacter positivement, selon lui, la dynamique d’investissement et de développement économique. Ce nouveau dispositif ambitionne de donner un coup de fouet aux activités d’arbitrage et de médiation, toujours régies par un texte datant de 2005. L’un des apports de la nouvelle loi est de séparer les dispositions portant sur l’arbitrage et la médiation du code de procédure civile.

Le Matin

OMPIC : une plateforme de création des entreprises en ligne arrive

Bonne nouvelle pour les entrepreneurs. L’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC) a finalisé la plateforme de création et d’accompagnement des entreprises par voie électronique. La plateforme, baptisée «Direct-entreprise», renfermera trois familles de services, à savoir les démarches de création et inscriptions modificatives post-création, les services de dépôt et de demande d’attestations et la validation des données du Registre central du commerce. À travers «Direct-entreprise», l’OMPIC entend ainsi s’aligner sur les pratiques internationales dans la création d’entreprises, moderniser et simplifier les démarches relatives à la vie de l’entreprise et améliorer le climat des affaires.

La DGSN et l’ADD, main dans la main, pour l’émergence d’une chaîne de confiance numérique

«identitenumerique.ma» et «Mon identité numérique» sont les deux déclinaisons (un site web et une application) d’un service mis au point par l’Agence de développement du digital (ADD) en partenariat avec la Direction générale de la Sûreté nationale, reposant sur la plateforme «tiers de confiance national» et exploitant les fonctionnalités techniques de la nouvelle génération de cartes nationales d’identité électroniques (CNIE). Incorporant le concept d’identité numérique de la CNIE, ce nouveau service assure la reconnaissance mutuelle entre les fournisseurs de services en ligne et les citoyens en certifiant l’identité de l’usager, en gérant son authentification selon le niveau requis par le fournisseur de services, en traitant son consentement et en assurant la sécurité de ses données personnelles portées par la CNIE lors de leur transmission au fournisseur de services sollicité.

L’ONMT se mobilise pour le déploiement de «Terre de Lumière» sur les quatre continents

Le Directeur Général de l’Office national marocain du Tourisme (ONMT), Adel El Fakir, a réuni l’ensemble de ses équipes, délégués à l’étranger et directeurs centraux afin de peaufiner les derniers détails relatifs au déploiement de la nouvelle campagne internationale « Terre de Lumière ». « Pour accompagner le déploiement de la nouvelle campagne internationale ‘Terre de Lumière’ sur les 4 continents, Adel El Fakir, DG de l’ONMT a réuni l’ensemble de ses équipes, délégués à l’étranger et directeurs centraux afin de peaufiner les derniers détails de cette opération ambitieuse et inédite », indique l’Office dans un communiqué. C’est en ordre de bataille que vont désormais travailler les délégués de l’Office afin d’assurer une visibilité maximum dans la durée de la marque touristique Maroc ainsi qu’un haut niveau de notoriété et de provoquer un engagement chez les publics cibles, ajoute la même source.

Aujourd’hui Le Maroc

La Hongrie accueille 1.000 étudiants marocains d’Ukraine

Le dossier des étudiants marocains rapatriés d’Ukraine en raison de la guerre s’approche de son dénouement. En tout cas, le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, Abdellatif Miraoui, a fait de nouvelles annonces. En réponse à une question orale à la Chambre des conseillers concernant les étudiants marocains rapatriés de ce pays de l’Europe de l’Est depuis le déclenchement des hostilités, le ministre a fait savoir que plusieurs pays européens voisins de l’Ukraine avec un système éducatif et universitaire similaire ont manifesté leur disposition à accueillir les jeunes marocains. Dans ce sens, Miraoui vient d’annoncer que la Hongrie a donné son accord pour recevoir plus de 1.000 étudiants.

Un nouveau dispositif dématérialisé pour faciliter la vie des citoyens

En initiant le nouveau service d’identification et d’authentification des usagers des services numériques, l’Agence de développement du digital (ADD) et la DGSN (Direction générale de la sûreté nationale) simplifient davantage la vie des citoyens. Lancée, jeudi en fin de journée à Rabat sous la présidence du ministère délégué chargé de la transition numérique et de la réforme de l’administration, cette prestation se veut, tel que le précise le secrétaire général de ce département, Ahmed Laamoumri, de «digitaliser le service public». L’intervenant, qui s’exprimait au nom de la responsable gouvernementale pour «empêchement de dernière minute», Ghita Mezzour, ne manque pas, par la même occasion, d’évoquer le nouveau modèle de développement qui fait du numérique un véritable moteur de croissance tout en améliorant le quotidien des citoyen.

L’Opinion

Avant-saison touristique: le bout du tunnel après un long chemin de croix?

Les premiers jours de l’avant-saison touristique approchent à grands pas. Si la longue traversée du désert durant les 24 derniers mois a occasionné des dégâts irréversibles auprès d’un grand nombre d’opérateurs et d’entreprises touristiques, l’objectif est de pouvoir reconstruire et réanimer le secteur dans les meilleures conditions possibles. Entre la promotion de la destination Maroc, les partenariats avec les tour-opérateurs internationaux et la mise en branle du programme d’urgence dédié, la reprise tant attendue se précise, au grand bonheur de professionnels plus éprouvés que jamais. La RAM n’est pas en reste et s’apprête à proposer 6 millions de sièges sur 80 liaisons aériennes à travers les quatre continents, pour la prochaine saison estivale, dont 2,2 millions rien que pour le continent européen.

Aéroport Mohammed V: Plus de 930.000 passagers entre le 7 février et le 31 mars

L’aéroport Mohammed V de Casablanca, première plateforme aéroportuaire du Royaume, a accueilli 937.818 passagers, durant la période allant du 7 février (1er jour de la reprise des vols internationaux) au 31 mars 2022, selon l’Office national des aéroports (ONDA). Ce volume de trafic commercial représente un taux de récupération par rapport à la même période de l’année 2019 de 71% pour les passagers et 75% pour les mouvements aéroportuaires, précise l’ONDA dans un communiqué. Durant le seul mois de mars, l’aéroport Mohammed V a accueilli 565.484 passagers à travers 5.330 vols. Ce volume de trafic commercial représente un taux de récupération par rapport au mois de mars 2019 de 71% pour les passagers et 75% pour les mouvements aéroportuaires.

Al Bayane

Chambre des représentants: fixation des conditions et procédures de l’exception d’inconstitutionnalité

La Chambre des représentants a adopté, à l’unanimité, le projet de loi organique 15-86 fixant les conditions et procédures de l’exception d’inconstitutionnalité d’une loi. Présentant le projet de loi, le ministre de la Justice Abdellatif Ouahbi a relevé que le texte est le fruit d’efforts déployés selon une approche participative, marquée par l’implication de l’ensemble des acteurs des champs juridique et judiciaire, ainsi que les experts dans le domaine de la justice constitutionnelle et administrative au Maroc et ailleurs. L’adoption de l’approche participative vise à aboutir à une version du projet de loi garantissant l’équilibre entre la préservation des droits et libertés garanties par la constitution à travers le mécanisme de l’exception d’inconstitutionnalité et la réalisation de l’efficience judiciaire en limitant notamment les recours introduits par mauvaise foi, afin d’éviter toute entrave du cours normal d’une justice effective et efficiente.

Le ministère de la Santé œuvre à promouvoir l’attractivité du secteur et à enrayer l’exode des compétences

Le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Ait Taleb a indiqué que son département planche sur la prise de mesures visant à endiguer le phénomène de l’exode des compétences médicales nationales en rendant le secteur de la santé plus attractif à travers l’amélioration de la situation des professionnels et leurs conditions de travail. Outre la valorisation du capital humain, la première mesure prise a trait à la reconnaissance du caractère immanent au secteur de la santé et de la protection sociale, comme l’un des piliers fondamentaux de la réforme du système national de santé, a répondu, Ait Taleb à une question orale à la Chambre des représentants, soulignant le rajout des professionnels de santé aux catégories non soumises au statut général de la fonction publique, conformément à la loi n° 39-21.


À lire aussi
commentaires
Loading...