Take a fresh look at your lifestyle.

Revue de presse quotidienne

LA VÉRITÉ / MAP


Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mardi:

Télécoms: y a-t-il de la place pour un 4ème opérateur? (L’Economiste)

Interrogé autour de l’éventualité ou encore de l’intérêt d’un nouvel opérateur télécoms au Maroc, le directeur d’un groupe de référence estime: «Aujourd’hui dans le cas précis du marché marocain, avoir un opérateur de plus serait forcément destructeur de valeur. De plus, cela rendrait le modèle économique moins viable, voire insoutenable». Selon cette même source, il y a des considérations purement techniques, car les Télécoms sont fortement consommateurs de capitaux et d’investissements lourds. Du coup, il faut un seuil de rentabilité, de façon à générer constamment des revenus pour pouvoir réinvestir, chaque année, dans la fibre optique, les nouvelles antennes, les infrastructures, les équipements, le réseau…

La taxe professionnelle bientôt payable en ligne (L’Economiste)

Les contribuables concernés pourront désormais s’acquitter de la taxe professionnelle en ligne. La Direction générale des impôts (DGI) est en train de paramétrer sa plateforme pour prendre en charge cette fonctionnalité. En principe, elle devrait rapidement fonctionner. «Le paiement en ligne de cette taxe locale épargnera aux contribuables beaucoup de tracas. En effet, jusque-là, de nombreuses personnes ne recevaient pas les rôles émis par le fisc en raison de problèmes liés à l’acheminement du courrier, notamment les erreurs d’adresse», explique Brahim Bahmad, expert-comptable. Avec l’implémentation de la nouvelle solution par la DGI, le problème ne devrait plus se poser. Les contribuables et les professionnels auront le loisir d’en avoir le cœur net car la fonction paiement vient d’être rajoutée à Simpl.

L’Intérieur élabore une solution numérique pour la formation continue des élus (Aujourd’hui Le Maroc)

La bonne gouvernance locale passe par le niveau d’implication des élus locaux et des ressources humaines des entités territoriales. Ils ont un rôle crucial à jouer dans le développement local et dans la régulation des espaces et des activités au sein d’une région. Dans ce sens, il est nécessaire que ce capital humain soit mieux formé aux besoins de la collectivité et de la population locale. Pour y parvenir, la Direction générale des collectivités territoriales (DGCT) élabore actuellement un système informatisé de gestion et d’évaluation de la formation des élus et des ressources humaines des collectivités locales. L’objectif étant d’investir dans les nouvelles technologies pour assurer la transformation digitale de la formation tout en optimisant les coûts logistiques.

Enquête nationale sur la nutrition: près de 29% des Marocaines sont obèses (Aujourd’hui Le Maroc)

Le ministère de la santé et de la protection sociale a dévoilé les résultats de son enquête nationale sur la nutrition. Il ressort de cette enquête que l’obésité gagne du terrain au Maroc. Elle progresse plus rapidement en milieu urbain que rural. Selon les principaux indicateurs de cette enquête nationale 2019-2020, 28,4% des Marocaines sont obèses. Ce taux est plus élevé en milieu urbain que rural avec respectivement 32% et 21,8%. Parmi les facteurs en cause figurent la malbouffe, la malnutrition, la sédentarité, le manque d’activité sportive.

Lancement mercredi du soutien exceptionnel supplémentaire aux professionnels du transport routier (Aujourd’hui Le Maroc)

Le ministère du Transport et de la Logistique a annoncé le lancement, à compter du mercredi 8 juin, de l’opération d’inscription pour l’obtention du soutien exceptionnel supplémentaire destiné aux professionnels du transport routier et ce, via la plateforme mouakaba.transport.gov.ma. Cette opération fait suite à la décision du Gouvernement lors de son Conseil, indique le ministère dans un communiqué. Elle s’inscrit dans le cadre de la décision prise par le Gouvernement pour soutenir les professionnels du transport routier dans le but de préserver le pouvoir d’achat des citoyens, compte tenu de la conjoncture actuelle, marquée par la hausse des prix des carburants.

Anouar Invest: coup d’envoi des travaux d’extension de l’unité de production Best Biscuits Maroc (L’Opinion)

Marché d’envergure à forte valeur ajoutée industrielle, le secteur de la biscuiterie et du snacking continue son expansion avec un nouvel investissement de quelque 350 millions de dirhams du holding Anouar Invest qui vient de lancer les travaux d’extension de son usine Best Biscuits Maroc. Ce chantier, rendu possible grâce au contrat-programme de développement des industries agroalimentaires, permettra à terme la création de 700 emplois directs. Ainsi, jusqu’à aujourd’hui, ce ne sont pas moins de 26 projets dans la filière de la biscuiterie, chocolaterie et confiserie qui ont été accompagnés par la tutelle, totalisant un investissement d’environ 2 MMDH et qui permettront de créer environ 5400 emplois directs.

Amélioration de la qualité de l’École publique: plus de 73.000 acteurs ont participé aux consultations nationales (L’Opinion)

Quelque 73.176 acteurs du système éducatif ont participé jusqu’à présent aux Consultations nationales pour l’amélioration de la qualité de l’École publique, a indiqué le ministre de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports, Chakib Benmoussa. Le ministre, qui était l’invité du Forum de la MAP, a souligné que ces participants ont animé 6.098 ateliers organisés dans toutes les régions du Royaume. Les différents ateliers organisés à cet égard ont révélé que les mesures inscrites dans la feuille de route « représentent des sujets partagés par tous (élèves, enseignants et parents) », a-t-il dit.

Tomates: le Maroc ne profite pas pleinement de son quota d’export vers l’UE (Les Inspirations Éco)

Le Maroc n’a pas pleinement profité de son contingent d’exportation de tomates, autorisé entre le 1er octobre 2021 et le 31 mai 2022, vers le marché communautaire européen. C’est du moins ce qui ressort des données fournies par l’Observatoire andalou des prix et marchés de la Junta, consultées par le site Hortoinfo. Selon la même source, le Maroc a exporté seulement 271.000 tonnes de tomates contre 285.000 tonnes, prévues dans le cadre du quota autorisé pour cette période. Ce volume est inférieur à celui de la campagne précédente (2020-2021) où il s’était établi à 273.900 tonnes. L’insuffisance des volumes de tomates exportés est attribué à la baisse de la productivité dans les abris serres de la première zone primeuriste du Royaume.

Hausse des prix des carburants : le gouvernement ne prévoit aucune mesure supplémentaire (Le Matin)

Aucune mesure supplémentaire n’est prévue, hormis l’aide accordée aux transporteurs routiers, pour faire face à la hausse continue des prix des carburants. C’est là en substance le message adressé par la ministre de l’Économie et des finances, Nadia Fettah Alaoui, aux membres de la Chambre des représentants. Sur un ton résolu, la ministre a indiqué que cette flambée des prix des matières premières touche une large partie des pays du monde, dont certains peinent même à s’approvisionner. Le choix du gouvernement, rappelle l’argentière du Royaume, a été d’accorder des subventions aux transporteurs routiers, étant donné qu’ils sont les acteurs d’un secteur horizontal, premier en termes de consommation de carburants, et qui influe sur les prix de tous les produits.


À lire aussi
commentaires
Loading...