• Version PDF
  • Coronavirus au
    Maroc live infos

  • Cas confirmés

    101743

  • Décès

    1830

  • Guéris

    80732

  • Dernière mise à jour: 20 septembre à 18:53

    Par:  

  • 28 janvier 2020  à 18:54
  • Temps de lecture: 5 minutes
  • INTERNATIONALRabat: Atelier d’information et de sensibilisation sur la gestion des PCB au Maroc

    Rabat: Atelier d’information et de sensibilisation sur la gestion des PCB au Maroc
    Rabat: Atelier d'information et de sensibilisation sur la gestion des PCB au Maroc

    Un atelier d’information et de sensibilisation sur la gestion des PolyChloroBiphényles (PCB) a été organisé, mardi à Rabat, afin de présenter les composantes et résultats prévus de la deuxième phase du programme national de Gestion et d’Élimination Durable des PCB.

    Mis en œuvre avec l’appui financier du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) et en collaboration avec l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI) et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), ce programme vise à assurer un traitement durable et écologiquement rationnel des polluants, notamment les PCB.

    Intervenant à cette occasion, le coordonnateur du programme, Jamal Abboud, a fait savoir que la deuxième phase du Programme, lancée en 2019, vise à pérenniser le processus de gestion et d’élimination sécurisées des PCB, notant que l’objectif principal de cette phase consiste à assurer une durabilité à travers le Maroc et mettre en place des solutions techniques pour les détenteurs.

    Répartie en quatre composantes, cette deuxième phase, ajoute-t-il, vise à renforcer le cadre législatif et réglementaire de la gestion des produits chimiques et en particulier les PCB, promouvoir des Meilleures Techniques Disponibles (MTD) et Meilleures Pratiques Environnementales (MPE) par les détenteurs, éliminer et décontaminer les équipements contaminés par les PCB et, finalement, assurer le suivi et l’évaluation. 

    Quant aux résultats prévus pour cette phase, il s’agit, selon M. Abboud, de créer un environnement favorable à la gestion sécurisée des produits chimiques, en mettant l’accent sur les PCB soutenus par des mesures institutionnelles, économiques et incitatives, gérer d’une manière écologiquement rationnelle les équipements, déchets et huiles contaminées par des PCB, éliminer en toute sécurité des PCB dans les équipements en service ou hors service à travers une plateforme de décontamination et, enfin, mettre en œuvre, sur la base des exigences du FEM et de l’ONUDI, un projet efficace et efficient.

    Pour sa part, le chef de service santé et environnement au sein de la Direction des programmes et réalisations relevant du Ministère de l’Energie, des Mines et de l’Environnement, Amal Lemsioui, a souligné que les PCB ont un impact sur la santé et l’environnement et sont considérés comme des polluants organiques persistants « POP » puisqu’ils se sont avérés toxiques et s’accumulent dans la chaîne alimentaire.

    « L’exposition chronique aux PCB peut causer des cancers voire d’autres effets sanitaires et qui sont transportés sur de longues distances », a-t-elle ajouté, précisant que le Maroc a ratifié la convention de Stockholm sur les POP en 2004 et s’est engagé, à cet effet, à mettre en œuvre les moyens nécessaires pour assurer le respect des dispositions de cette convention notamment celles relatives à l’arrêt de l’utilisation de tout équipement contaminé par les PCB à plus de 50 PPM à l’horizon 2025 et l’élimination écologiquement rationnelle de tous les équipements et les déchets contenant ou contaminés par les PCB d’ici 2028.

    De son côté, l’expert technique en gestion des risques industriels et chimiques, Youssef Bennouna, a indiqué dans une déclaration à la MAP que « son rôle en tant qu’expert dans la réalisation de ce projet vise à assurer une assistance technique, sensibiliser dans le cadre du programme élaboré par ce projet et former les personnes qui désirent éliminer les équipements à PCB ».

    En effet, la première phase du programme se compose de deux piliers interdépendants et complémentaires qui ont été mis en œuvre simultanément avec l’assistance du PNUD pour le premier piller et l’ONUDI pour le second. Ainsi, le premier pilier a été achevé en décembre 2015 pour une enveloppe de 7,28 millions de dollars, tandis que le deuxième pilier a été clôturé en juin 2017.

    Le 1er pilier du programme se divise en trois composantes essentielles, tout d’abord le renforcement du cadre réglementaire relatif à le gestion écologiquement rationnelle (GER) des PCB, ensuite le renforcement des capacités nationales en matière de GER des PCB et l’identification de nouvelles sources de PCB, et finalement l’exportation des appareils à PCB pur et de ses déchets vers des centres spécifiques en vue de leur élimination.

    Quant au 2è pilier, il se décline dans un premier temps en une phase d’établissement du processus d’identification des appareils contaminés par les PCB, tandis que dans un second temps, une plateforme de traitement et de réhabilitation des appareils électriques contaminés au PCB a été mise en place en novembre 2015 et un audit d’efficacité du système de décontamination ainsi que la qualité des rejets et émissions ont montré que le procédé de déchloration mis en place est très efficace et permet d’atteindre une teneur de 1 PPM sans avoir de rejets.

    Les principales conclusions de l’évaluation finale effectuée ont montré un engagement fort du gouvernement marocain et des grands détenteurs de PCB à aborder la problématique des équipements contaminés par les PCB, la sensibilisation menée a permis d’approcher plusieurs détenteurs de PCB, des sociétés de distribution d’électricité et des institutions concernées.

    Au Maroc, la gestion écologiquement rationnelle des PCB figure parmi ses actions prioritaires et plusieurs inventaires ont été réalisés dans le Royaume depuis les années 2000, alors que le remplacement des transformateurs à PCB a débuté au niveau des grands détenteurs depuis 1996. 

    Les derniers articles

  • Lesieur Cristal: Baisse du résultat net consolidé à 63 MDH au S1-2020

    Lesieur Cristal: Baisse du résultat net consolidé à 63 MDH au S1-2020

    Lesieur Cristal a réalisé au cours du premier semestre 2020, un résultat net de 63 millions de dirhams (MDH) contre 89 MDH lors de la même période de l’exercice...

  • Marrakech: Généralisation de l’enseignement en alternance

    Marrakech: Généralisation de l’enseignement en alternance

    L’enseignement en alternance sera généralisé dans l’ensemble des établissements scolaires au niveau de la préfecture de Marrakech, et ce à partir du lundi 21...

  • Prévisions météorologiques prévues ce lundi 21 septembre

    Prévisions météorologiques prévues ce lundi 21 septembre

    Voici les prévisions météorologiques pour la journée du lundi 21 septembre 2020, établies par la Direction générale de la météorologie : – Temps relativement chaud...

  • les principaux titres de la presse nationale ce lundi 21 septembre

    les principaux titres de la presse nationale ce lundi 21 septembre

    21 septembre 2020  à 12:25
  • Football: Les ultras du social

    Football: Les ultras du social

    19 septembre 2020  à 19:34
  • Relance de l’économie: Trois questions à Mme Veilleux-Laborie, Directrice en charge du Maroc à la BERD

    Relance de l’économie: Trois questions à Mme Veilleux-Laborie, Directrice en charge du Maroc à la BERD

    19 septembre 2020  à 19:28
  • Tour de France: Le jeune aux trois maillots

    Tour de France: Le jeune aux trois maillots

    19 septembre 2020  à 19:13
  • Covid-19: 2.552 nouveaux cas confirmés

    Covid-19: 2.552 nouveaux cas confirmés

    19 septembre 2020  à 18:36
  • Affaire TikTok-WeChat: Le bras de fer

    Affaire TikTok-WeChat: Le bras de fer

    19 septembre 2020  à 13:00