• Version PDF
  • Coronavirus au
    Maroc live infos

  • Cas confirmés

    507938

  • Décès

    8976

  • Guéris

    493873

  • Dernière mise à jour: 22 avril à 18:43

    Par:  

    Abdellah El Amrani

  • 13 mai 2020  à 02:26
  • Temps de lecture: 3 minutes
  • SOCIÉTÉQui cherche à déstabiliser la SOREC: LE HENNISSEMENT DES JALOUX

    Qui cherche à déstabiliser la SOREC: LE HENNISSEMENT DES JALOUX
    Qui cherche à déstabiliser la SOREC: LE HENISSEMENT DES JALOUX

    Le ministre de l’agriculture a démenti les rumeurs d’une quelconque subvention financière du cheval. Une dépense de 1250 DH par mois et par cheval durant 4 mois! Une aubaine à se lècher les babines pour certains. ….

    Pourtant le cheval ne produit ni lait ni viande. Le cheval, de nos jours, est un animal de prestige. Si de par le passé, il avait été guerrier, il n’est plus de nos jours que pour le prestige, les loisirs et les sports. Il n’en demeure pas moins la plus belle conquète de l’Homme.
    C’est pour cela que ceux qui entendent s’enrichir de l’élevage des chevaux ont, de tous temps, fait fausse route. Le cheval est une passion et en jouir demeure un luxe. Dans les pays avancés, on paye même une taxe pour la possession d’un cheval.
    Nos ancêtres qui possèdaient un cheval en étaient fiers, se rendaient fièrement aux moussems et participaient à la Tbourida à leurs frais malgré leur peu de moyens. C’est assumer une passion.
    Certes, nul n’est forcé d’investir dans l’élevage de chevaux. Mais si on le fait, c’est à ses risques et périls. En cas de crise, il n’est nulle issue de recourir à l’Etat.

    Il est vrai que depuis le MAROC VERT et la nouvelle direction de SOREC, le secteur équin a connu une avancée significative. Basée sur des enquêtes préliminaires auprès des éleveurs, toutes tailles confondues, l’action de la SOREC a englobé tant l’encouragement de la production équine par, notament, l’octroi de la prime de naisseur, la subvention des semences sélectionnées, la couverture sociale pour les professionnels ainsi que l’amélioration des infrastructures: rénovation des Haras nationaux et des hippodromes avec l’ouverture de nouveaux.

    Ceci, auprès d’un vaste réseau de formation des professionels indispensables au secteur équin tels que jokeys, présentateurs etc…

    Le secteur a ainsi connu un flot de fonds d’encouragement et d’investissement qu’on ne connaissait guère du temps de la défunte et très autoritaire Direction de l’èlevage. On était alors loin de la facilité d’accès et des portes ouvertes de la SOREC.

    Il est opportun de rappeler le passé alors que s’est constitué au sein du secteur un lobying conduit par des éleveurs nouveaux venus. Forts de leur qualité d’élus ils ne se suffisent plus de revendiquer des aides et des avantages matériels; mais aspirent à déstabiliser la SOREC.

    Les derniers articles

  • ‘Regards vers le futur’: La ville de demain au centre d’un webinaire de la CDG

    ‘Regards vers le futur’: La ville de demain au centre d’un webinaire de la CDG

    La ville de demain a été au centre des discussions des participants à une rencontre en ligne tenue, mardi dernier, à l’initiative de l’Institut CDG dans le cadre...

  • Tourisme: l’ONMT présente son nouveau dispositif de promotion de la destination Maroc

    Tourisme: l’ONMT présente son nouveau dispositif de promotion de la destination Maroc

    L’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) a dévoilé, jeudi à Casablanca, son nouveau dispositif marketing de promotion de la destination Maroc qui sera déployé aux...

  • Forbes magazine: La Marocaine qui habille les grands noms du show business

    Forbes magazine: La Marocaine qui habille les grands noms du show business

    Avec ses créations prestigieuses, innovantes et multiculturelles, la styliste marocaine Laila Aziz, une passionnée de mode, a su se faire une place de choix dans la haute...

  • DGI: Annulation des amendes des impayés de 2020

    DGI: Annulation des amendes des impayés de 2020

    22 avril 2021  à 18:09
  • Le livre, cet autre vaccin

    Le livre, cet autre vaccin

    22 avril 2021  à 14:51
  • Décryptage: Réglementation des prix de transfert, un gage d’équité

    Décryptage: Réglementation des prix de transfert, un gage d’équité

    22 avril 2021  à 14:47
  • Casablanca Finance City: Au service de l’avenir de l’Afrique

    Casablanca Finance City: Au service de l’avenir de l’Afrique

    22 avril 2021  à 14:44
  • Théâtrale à Fès: Les professionnels s’impatientent

    Théâtrale à Fès: Les professionnels s’impatientent

    22 avril 2021  à 14:42
  • Kasbah de Taourirt: Raviver l’héritage historique

    Kasbah de Taourirt: Raviver l’héritage historique

    22 avril 2021  à 14:40