• Version PDF
  • Coronavirus au
    Maroc live infos

  • Cas confirmés

    513864

  • Décès

    9072

  • Guéris

    500914

  • Dernière mise à jour: 09 mai à 16:40

    Par:  

  • 09 juillet 2018  à 18:29
  • Temps de lecture: 6 minutes
  • MAGHREBQuand l’Algérie renie ses ressortisants voleurs

    Quand l’Algérie renie ses ressortisants voleurs

    Le vol d’un dignitaire saoudien par deux ressortissants algériens le 4 juillet dernier dans un hôtel luxueux, à Marrakech, a été présenté par la presse algérienne comme un complot du régime marocain juste pour nuire à l’image de la vertueuse Algérie. C’est grotesque, diriez-vous. Jugez-en par ces inepties avancées par un site à la solde des services du DRS.

    «Certains confrères de la presse nationale se sont empressés de reprendre une information relayée par des médias inféodés au Makhzen sans prendre le soin d’en vérifier la véracité ou d’en commenter le contenu», déplorent, sans vergogne, lesdits services algériens, via leur relais médiatique.

    «Des sources qui connaissent bien le Maroc sont catégoriques: les cambrioleurs ne peuvent être des Algériens, car, expliquent-elles, «pour pouvoir cambrioler la chambre d’un dignitaire saoudien à Marrakech, il faudrait pouvoir y accéder. Or, il est inimaginable au Maroc qu’on embauche des Algériens dans un hôtel aussi luxueux ou que des clients algériens fortunés agissent de la sorte», croit savoir ledit site algérien, pointant «une tentative de porter atteinte, une nouvelle fois, à l’honneur de l’Algérie le jour de sa fête d’indépendance»!

    Décidément le ridicule ne tue plus et le fameux nif a fouttu le camp, pour céder la place aux postures de la complotite chère aux aux adeptes de la rente gazo-pétrolière.

    Car les faits sont pourtant irréfutables…

    Le 4 juillet courant, le ressortissant saoudien Al Mutairi Fahd Mohamed, en séjour depuis le 21 juin 2018, à l’hôtel «Sofitel» à Marrakech, exerçant en tant qu’officier de la Garde royale saoudienne et membre de la suite du prince saoudien Saoud Ben Abdallah Ben Mohamed Ben Abdelaziz al-Saoud (en séjour à l’hôtel «la Mamounia à Marrakech), a déposé, le 4 juillet, auprès des services de police de cette ville, une plainte pour vol contre un inconnu».

    Le plaignant a fait état dans sa déclaration de la disparition de plusieurs dizaines d’effets vestimentaires ainsi que du contenu du coffre-fort renfermant les sommes de 12.000 dollars américains et 10.000 rials saoudiens, 3 montres, dont une de marque «Rolex», un iPhone, trois cartes bancaires, son passeport, ainsi que les documents de voyage de ses deux compatriotes Nasser Mohamed Binoyeid et Faisal al-Saghi.

    Identifiés et arrêtés avec célérité

    Sur la base de cette plainte, le service préfectoral de la police judiciaire de Marrakech (SPPJ) a procédé au visionnage des images des caméras de surveillance dudit établissement hôtelier, relevant ainsi la présence, le 4 juillet, vers 21H30, d’un individu dans le couloir menant vers la suite objet du vol, avant d’aborder une femme de chambre, en prétendant être à la recherche d’une certaine «Hajiba» qui aurait été à l’intérieur de la suite en question, puis s’y est introduit sans se faire remarquer de cette employée, après s’être caché dans les toilettes. Après le départ de cette dernière, cet individu, qui a reçu une valise de la part de son complice, qui se trouvait à l’intérieur de cette suite, en y accédant via la porte du jardin, a aussitôt quitté les lieux pour faire appel au service d’un petit taxi, qui était en stationnement devant l’hôtel objet du vol.

    Forts de ces preuves matérielles (images des caméras de surveillance, entre autres), les fins limiers de la police judiciaire ont vite identifié les auteurs de ce vol qualifié, répondant aux noms de Mohammed Bettahar (ayant accédé au Royaume le 17.06.2018, via l’aéroport « Mohammed V » de Casablanca) et El Ouafi Ibrahimi (né le 12.12.1972 à Oran, dépourvu de toute pièce d’identité, ayant accédé illégalement au Maroc).

    Les mis en cause ont été interpellés, le 5 juillet courant, à Casablanca, avant d’être auditionnés, au niveau de l’avenue 2 mars, à Casablanca, au sujet des faits qui leur sont reprochés. A ce titre, Mohamed Bettahar a reconnu avoir commis ce forfait avec la complicité de son compatriote El Ouafi Ibrahim, de son vrai nom Mazouer El Wafi, avec lequel il est lié d’amitié depuis plusieurs années, en avançant que cette opération de vol a été effectuée sur instigation de ce dernier, dans l’objectif de réunir les fonds nécessaires pour la concrétisation de leur projet d’émigrer clandestinement en Europe via le Maroc.

    Mohammed Bettahar a précisé avoir accédé au Royaume, le 17 juin dernier, via l’aéroport Mohammed V de Casablanca et ce, sur invitation de Mazouer El Wafi, libéré le jour même après avoir purgé une peine de deux années de prison ferme au pénitencier d’Aïn Sebaâ, pour vol. Il lui a annoncé avoir convenu avec un passeur de les faire accéder clandestinement en Espagne moyennant 6.000 euros. Il ajoute que leur plan a échoué après avoir perdu tout contact avec le passeur qui a pris leur argent, suite à quoi, ils ont décidé d’exécuter des opérations de vol en ciblant les touristes aisés à Marrakech afin de pouvoir réunir l’argent nécessaire au financement de leur projet de gagner clandestinement la France.

    L’un des deux algériens venait de purger deux ans de prison à Casablanca

    Le dénommé Bettahar indique par ailleurs qu’ils se sont rendus, le 1er juillet courant, à Marrakech, avant de s’attabler, les 2 et 3 juillet, aux abords de la piscine de l’hôtel «Sofitel», où ils ont repéré le ressortissant saoudien Al Mutairi Fahad Mohammed et localisé son lieu de résidence, suite à quoi ils ont commis leur forfait et quitté Marrakech à bord d’un autocar à destination de Casablanca.

    Pour information, Mazouer El Wafi a été condamné le 20 juin 2016, par la Cour d’appel de Casablanca, au même titre que son compatriote Mohamed Bennoukh, à deux ans de prison ferme, pour «organisation d’une bande criminelle, vol par effraction avec utilisation d’un véhicule, violence, menace et séquestration», peine qu’il a purgée à la prison civile d’Aïn Sebaâ, avant sa libération le 17 juin 2018. Les intéressés étaient impliqués dans plusieurs opérations de vol perpétrées entre 2015 et 2016, ciblant spécifiquement des ressortissants chinois établis à Casablanca.

     

    Le Sofitel de Marrakech où les deux algériens ont volé le dignitaire saoudien.

    Les derniers articles

  • Nouvel ouvrage signé Fouad Laroui: « Plaidoyer pour les Arabes »

    Nouvel ouvrage signé Fouad Laroui: « Plaidoyer pour les Arabes »

    Un nouvel ouvrage intitulé « Plaidoyer pour les Arabes » de l’écrivain marocain Fouad Laroui vient de paraître aux éditions Mialet-Barrault Editeurs. Il s’agit...

  • Le secteur coopératif: Boosteur indubitable d’emplois

    Le secteur coopératif: Boosteur indubitable d’emplois

    Vecteurs de développement économique et d’émancipation sociale, les coopératives se veulent, en tout temps, des sources intarissables d’emplois plus particulièrement...

  • Environnement: Du carburant biodiesel des huiles de friture

    Environnement: Du carburant biodiesel des huiles de friture

    L’Université Al Akhawayn (AUI) mène actuellement un projet multidisciplinaire et multidimensionnel de transformation des huiles de friture de la ville d’Ifrane en biodiesel...

  • Ramadan à la cité portugaise: Un attachement très fort aux traditions ancestrales

    Ramadan à la cité portugaise: Un attachement très fort aux traditions ancestrales

    8 mai 2021  à 15:48
  • Gaspillage alimentaire: Arrêtez la frénésie!

    Gaspillage alimentaire: Arrêtez la frénésie!

    8 mai 2021  à 15:46
  • Cité des métiers et des Compétences Souss Massa : L’avancement des travaux atteint 85%

    Cité des métiers et des Compétences Souss Massa : L’avancement des travaux atteint 85%

    8 mai 2021  à 12:20
  • Maroc / Koweït: Une forte impulsion aux relations bilatérales

    Maroc / Koweït: Une forte impulsion aux relations bilatérales

    8 mai 2021  à 12:19
  • Affaire Ben Battouche: L’acte prémédité

    Affaire Ben Battouche: L’acte prémédité

    8 mai 2021  à 12:16
  • Revue de presse quotidienne du samedi 08 mai

    Revue de presse quotidienne du samedi 08 mai

    8 mai 2021  à 12:14