laverite.ma

Province d’Al Hoceima: La scène culturelle se renforce avec de nouvelles infrastructures

CULTURE Z- NEWSLETTER (apm) / 06 février 2020
Province d’Al Hoceima: La scène culturelle se renforce avec de nouvelles infrastructures

La province d’Al Hoceima connait la réalisation de plusieurs projets et infrastructures culturelles remarquables dans le cadre du programme de développement spatial « Al Hoceima Manarat Al Moutawassit », lancé par SM le Roi Mohammed VI en octobre 2015.

Ces projets comprennent notamment un Grand théâtre, qui s’étend sur une superficie totale d’environ 7.000 m2, un conservatoire de musique et un centre culturel dans la commune d’Imzouren, en plus de la réhabilitation et de la valorisation de plusieurs sites et monuments historiques de la province.

Certains de ces projets sont en cours d’achèvement et devraient ouvrir prochainement, tandis que le reste est à un stade avancé de réalisation, pour renforcer le dynamisme culturel de la province d’Al Hoceima et offrir aux habitants de la province des espaces à même de renforcer leurs capacités et mettre en valeur leurs compétences et créativité dans divers domaines, ainsi que pour promouvoir et professionnaliser la pratique artistique.

Le projet du Grand théâtre d’Al Hoceima, réalisé pour une enveloppe budgétaire totale d’environ 75 millions de dirhams (MDH) et dont le taux d’avancement des travaux a atteint environ 75 pc, fait partie des projets importants et structurants de la province, étant donné qu’il comprend un conservatoire de musique et diverses installations culturelles qui constitueront un véritable espace pour les jeunes de cette province, dans le but de développer et de faire connaitre leurs talents.

Cet édifice culturel, qui devrait ouvrir ses portes courant 2020, a été conçue selon les normes architecturales les plus avancées et se caractérise par une esthétique distinguée et un style architectural authentique et unique.De son côté, le centre culturel d’Imzouren, dont les travaux sont en cours d’achèvement, est tout aussi important.

Il comprend plusieurs salles dédiées aux spectacles de théâtre, des bibliothèques, un conservatoire de musique et de nombreuses installations qui offriront des services aux passionnés de la culture.

La directrice provinciale de la Culture, Jihane El Khattabi a indiqué, dans une déclaration à la MAP, que la mis en place des infrastructures constitue l’une des composantes essentielles du programme « Al Hoceima Manarat Al Moutawassit », qui vise à impulser une nouvelle dynamique de développement dans la province d’Al Hoceima. 

Et pour offrir aux jeunes des espaces culturels et artistiques pour développer leurs talents et consacrer la place de la ville sur la scène culturelle nationale et internationale, le département de la culture a programmé un ensemble de projets ambitieux dans le cadre de ce programme, a-t-elle fait savoir, notant que le Grand théâtre et le conservatoire de musique de la ville d’Al Hoceima viennent accompagner l’essor culturel que connait la province, notamment dans les domaines du théâtre et de la musique.

Pour sa part, la commune d’Imzouren bénéficiera d’un centre culturel qui s’étend sur une superficie totale d’environ 2.100 m2, pour un coût estimé à 22 MDH, afin de combler le manque enregistré dans les structures culturelles et rapprocher les services culturels des jeunes et des acteurs oeuvrant dans ce domaine.

Cet espace, qui est en cours d’achèvement comprend des salles de théâtre, des bibliothèques, un conservatoire de musique, ainsi que d’autres installations, qui accueilleront les jeunes de la commune d’Imzouren passionnés par la culture et l’art.

A cet égard, l’acteur culturel Fouad El Banoudi a estimé que ces projets constitueront un acquis de taille à la province d’Al-Hoceima et allégeront la pression que connaît actuellement la Maison de la Culture, qui accueille plusieurs activités et rencontres culturelles et artistiques tout au long de l’année.

Grâce à ces importantes installations culturelles, les acteurs culturels et artistiques de la province pourront désormais présenter leurs représentations théâtrales et musicales en dehors de la ville d’Al Hoceima pour s’ouvrir sur Targuist, Imzouren et Bni Bouayach, a-t-il relevé, soulignant que l’opportunité sera donnée aux habitants de ces zones pour bénéficier des différentes offres et activités proposées.

En plus des installations de proximité culturelle et artistique, des projets ont été programmés pour la réhabilitation et la valorisation d’un nombre de monuments et sites historiques de la région, comme les sites d’Ajdir, de Badis, Kelaat Arbaa Taourirt, Kasba Snada et la forteresse Torres d’Alcala à Bni Boufrah.

Le coût global des travaux de restauration et de réhabilitation de ces sites archéologiques et historiques, réalisés en partenariat entre le ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports (département de la Culture) et le ministère de l’Intérieur, s’élève à environ 32 MDH.

Ces projets s’inscrivent dans le cadre de la valorisation du produit culturel national et de la réhabilitation du patrimoine matériel, compte tenu de l’importance de ces monuments dans l’histoire du Royaume, explique la direction provinciale de la culture.

Ces projets contribueront à la promotion du secteur culturel et historique national et renforceront l’ouverture de la ville sur son environnement régional, national et international, en relançant le tourisme et en créant de nombreuses opportunités d’emploi.

Il s’agit aussi de de nouer des partenariats avec les communes urbaines et rurales pour garantir la continuité de ces projets.M. El Banoudi, a, dans ce sens, souligné que les projets de restauration et de réhabilitation des monuments historiques de la province d’Al Hoceima contribueront à la création d’un mouvement touristique et culturel dans cette province pour en faire une destination attractive pour les touristes.

Il a également appelé à garantir les ressources humaines nécessaires et suffisantes pour assurer la gestion de ces structures et monuments culturels, dans le but d’assurer leur bon fonctionnement au profit des habitants de la province. 

Par: Azzelarab Moumeni

 

VOS RÉACTIONS