laverite.ma

Programme national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation 2020-2027: Une convention cadre en cinq axes pour garantir la sécurité hydrique du Royaume

À LA UNE Z- NEWSLETTER (apm) / 14 janvier 2020
Programme national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation 2020-2027: Une convention cadre en cinq axes pour garantir la sécurité hydrique du Royaume

La convention cadre du Programme national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation 2020-2027, signée lundi au Palais Royal à Rabat, lors d’une cérémonie présidée par SM le Roi Mohammed VI, définit les conditions et modalités d’exécution et de financement de ce programme qui mobilise des investissements de l’ordre de 115,4 milliards de dirhams.

Les mesures prévues dans ce programme, basées sur la consolidation et la diversification des sources d’approvisionnement en eau potable, vont permettre d’accompagner la demande de cette ressource vitale, garantir la sécurité hydrique et lutter contre les effets des changements climatiques.

Ce programme s’articule autour de cinq axes, à savoir l’amélioration de l’offre hydrique, notamment par la construction des barrages, la gestion de la demande et la valorisation de l’eau notamment dans le secteur agricole, le renforcement de l’approvisionnement en eau potable en milieu rural, la réutilisation des eaux usées traitées dans l’irrigation des espaces verts et la communication et la sensibilisation en vue de renforcer la conscience liée à l’importance de la préservation des ressources en eau et la rationalisation de leur utilisation.

Ces mesures concernent également l’amélioration de la capacité de stockage globale de certains de ces barrages, la mise en place de stations de dessalement de l’eau de mer, l’encouragement à la réutilisation des eaux usées traitées et le renforcement du rendement et de la distribution de l’eau potable.

Elles portent aussi sur la gestion de la demande de la ressource hydrique et sa valorisation et ce, à travers l’augmentation du rendement des réseaux de production et de distribution d’eau potable, la rationalisation et la valorisation de l’eau au niveau de l’arrosage, la poursuite du travail visant à généraliser l’accès du monde rural à l’eau potable, en plus de l’organisation de campagnes de sensibilisation en partenariat avec des organisations non gouvernementales et d’autres acteurs sensibles à la cause de l’eau, le tout dans le but de sensibiliser l’ensemble des utilisateurs à l’usage responsable de cette ressource.

Le premier axe va permettre de développer l’offre hydrique des ressources habituelles à travers l’achèvement des grands barrages programmés dans tous les bassins hydrauliques du Royaume, un programme lié à la mise en place de petits barrages et de barrages collinaires et la réalisation de projets de dessalement de l’eau de mer au niveau de certaines villes (Grand Casablanca, Safi, Dakhla).

Cet axe concerne également la mise en œuvre de procédures et de projets qui accompagnent l’approvisionnement en eau potable. Le deuxième axe, comporte, quant à lui, des procédures et mesures qui visent à poursuivre les efforts fournis dans le domaine de la gestion de la demande et de la valorisation de l’eau dans le secteur agricole et par le développement de systèmes d’arrosage et d’eau potable, via l’optimisation des équipements de production et l’amélioration du rendement des réseaux de distribution.

Le troisième axe, correspondant au renforcement de l’approvisionnement en eau potable en milieu rural, se veut de généraliser l’approvisionnement en eau potable dans le milieu rural et de mettre fin à la précarité qui marque certaines zones, essentiellement lors des périodes de sécheresse et ce, par l’accélération de la mise en œuvre des programmes décidés par les différents intervenants avec à leur tête, l’Office national de l’Électricité et de l’Eau Potable, et les autres programmes dont celui visant à réduire les écarts sectoriels et sociaux.

Le tout, en adoptant un programme complémentaire adressé aux zones qui ne sont inclues par aucun des programmes mentionnés. Le quatrième axe, relatif à la réutilisation des eaux usées traitées dans l’irrigation des espaces verts encourage, pour sa part, la réutilisation des eaux usées traitées par un programme d’assainissement liquide et par la réutilisation des eaux usées traitées, dans le cadre d’une fusion entre les différents secteurs concernés, ainsi que la signature de plusieurs partenariats, sans oublier des projets importants relatifs à l’arrosage des terrains de golf.

Concernant le cinquième et dernier axe, qui porte sur la communication et la sensibilisation en vue de renforcer la conscience liée à l’importance de la préservation des ressources en eau et la rationalisation de son utilisation, le programme se fixe comme objectif d’améliorer le degré de coordination entre l’ensemble des intervenants, tout en sensibilisant les utilisateurs et les citoyens à l’usage rationnel des ressources hydriques, avec l’implication de la société civile, dans le but d’ancrer, chez les jeunes générations en particulier, l’importance de préserver ces ressources, en optant pour des canaux de communication directs et indirects, en organisant des campagnes de sensibilisation et des activités scolaires parallèles et en encourageant l’esprit d’initiative.

 

VOS RÉACTIONS