Take a fresh look at your lifestyle.

Production de raisins de Doukkala: Le lancement des vendanges entre satisfaction et inquiétude

LA VÉRITÉ / MAP


Filière à fort potentiel de croissance, la culture des raisins dans les Doukkala revêt une importance socio-économique particulière et constitue une ressource financière non négligeable pour la population rurale dans la région.

La superficie réservée à cette culture dans les provinces de Sidi Bennour et d’El Jadida, représente en effet 27% de la superficie nationale et participe à hauteur de 23 % à la production nationale en raisin de table.

Elle assure actuellement une production d’environ 40.000 tonnes/an, commercialisée au niveau des marchés locaux et nationaux.

Sollicité pour plus de données chiffrées, Abdelkader Kandil, président de la chambre agricole de la région Casablanca-Settat, a indiqué dans une déclaration à la MAP, que la superficie plantée en vigne s’élève à 13.267,6 Ha dont 32% dans la province d’El Jadida et 68% dans la province de Sidi Bennour.

Le secteur viticole Doukkali, a-t-il précisé, s’étend sur une superficie de 12.855 ha englobant 10.000 exploitations dans la zone bour marginale des Doukkala et 161,6 HA pour la zone irriguée, tandis que 251 Ha relèvent d’une société privée opérant dans l’industrie de transformation.

À quelques encablures du lancement officiel des vendanges, les professionnels évoquent de plus en plus un lancement “quelque peu difficile”, à cause de la vague de chaleur et surtout du dernier chergui qui sévit depuis quelque temps à Sidi Bennour.

Se confiant pour sa part à la MAP, Nordine Loughzali, producteur dans le périmètre de Sidi Bennour, a souligné que “cela peut globalement entraîner une baisse significative de la production, déplorant que cette canicule risque, ainsi d’éroder davantage des rendements déjà dégradés, à cause de la sécheresse qui sévit d’ailleurs depuis le début de la saison.

D’autre part, outre les efforts déployés par l’ORMVAD pour appuyer et accompagner le secteur viticole doukkali, en vue de le développer et valoriser le potentiel viticole et le produit de terroir, force est de rappeler que le secteur compte quelques onze coopératives de vigne doukkalie et un Groupement d’Intérêt Economique des producteurs de la vigne doukkalie (GIE).

Ceux-ci assurent chaque année, avec l’appui de la Direction Régionale de l’Agriculture, plus de 38.000 tonnes de raisin, ce qui représente en valeur de production 153 millions de DH, affirme une source responsable de l’ORMVAD

A signaler enfin, qu’outre les raisins doukkali, il existe des variétés comme Muscat d’Alexandrie, Valency et Abbou qui représentent respectivement 9,4%, 8,9%, et 6,1% de la superficie plantée en vigne de table, rapporte la même source.

 


À lire aussi
commentaires
Loading...