Take a fresh look at your lifestyle.

Plus de 130 ministres à l’UNESCO pour débattre de la transformation de l’éducation

LA VÉRITÉ / MAP


Afin d’accélérer les progrès vers une éducation de qualité pour tous, annonce, mercredi, l’organisme onusien. Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a décidé de placer l’éducation au cœur des discussions des chefs d’Etat et de gouvernement en organisant avec l’UNESCO une journée dédiée, le 19 septembre à New-York, en marge de la 77e session de l’Assemblée générale des Nations Unies, rappelle-t-elle.

Afin de préparer ces discussions, l’UNESCO organise un pré-sommet qui réunira près de 2.000 participants, représentants des Etats membres de l’Organisation, dont plus de cent ministres et plus de trente vice-ministres de l’éducation.

« C’est une mobilisation sans précédent des ministres de l’Education au siège de l’UNESCO, en vue d’atteindre les Objectifs de développement durable des Nations Unies. Ils prévoient une éducation de qualité pour tous d’ici 2030 : il reste beaucoup à faire pour y parvenir. Nous devons convaincre tous les Etats de faire de l’éducation une priorité », souligne Audrey Azoulay, Directrice générale de l’UNESCO, citée dans le communiqué.

Ce pré-sommet sera aussi marqué par les interventions de Sahle-Work Zewde, Présidente de l’Ethiopie et Présidente de la Commission internationale de l’UNESCO sur les « Futurs de l’éducation », Julius Maada Bio, Président du Sierra Leone et Co-Président du Comité de pilotage de haut niveau des Nations Unies sur l’éducation, et Amina J. Mohammed Vice-Secrétaire générale de l’ONU.

Cinq axes d’actions seront examinés et approfondis par les participants au pré-Sommet, pour accélérer les progrès en matière d’éducation, en l’occurrence « des écoles inclusives, équitables, sûres et saines », « un apprentissage et compétences pour la vie, le travail et le développement durable », « enseignement, enseignants et profession enseignante », « apprentissage et transformation numériques » et « le financement de l’éducation ».

Fin 2021, à l’issue d’une concertation de très grande ampleur, l’UNESCO a présenté le rapport pour les Futurs de l’éducation, qui détaille les éléments nécessaires à la transformation du secteur.

Il dessine un nouveau contrat social pour l’éducation, véritable feuille de route des réformes à mener pour les vingt-cinq prochaines années. Ce rapport sert depuis de fondement aux débats internationaux dans ce domaine et il a fourni des orientations pour les discussions au niveau national qui alimenteront les événements mentionnés.


À lire aussi
commentaires
Loading...