Take a fresh look at your lifestyle.

Pétrole et gaz: les investissements doivent croître de 5% par an pour satisfaire la demande

LA VÉRITÉ / MAP


Le vice-ministre saoudien de l’Energie chargé de la planification stratégique, Nayef Abdallah al-Mishil, a estimé, jeudi, qu’une croissance des investissements dans les projets pétroliers et gaziers à un taux de 5 % par an est nécessaire pour satisfaire la demande prévue sur le court terme, jusqu’en 2025.

Sans ces investissements, le marché pétrolier est susceptible de connaître plus de volatilité, a-t-il mis en garde lors du Forum d’investissement du Japon et du Conseil de coopération du Golfe.

Le vice-ministre saoudien, cité par Bloomberg, a indiqué que les investissements mondiaux dans les projets de production de pétrole et de gaz avaient diminué de 30% au cours des deux dernières années.

Il a également anticipé une croissance de la demande mondiale primaire d’énergie de 28% à l’horizon 2045, principalement grâce à la reprise et à la croissance économique.

L’Arabie saoudite est le troisième pays producteur de pétrole et le plus grand exportateur au monde, et est considéré comme un pilier de l’alliance OPEP +, qui a réduit sa production pétrolière à un taux historique, dans un contexte de propagation de la pandémie de coronavirus et la baisse des prix du baril de brut.


À lire aussi
commentaires
Loading...