• Version PDF
  • Coronavirus au
    Maroc live infos

  • Cas confirmés

    15464

  • Décès

    244

  • Guéris

    11895

  • Dernière mise à jour: 11 juillet à 10:52

    Par:  

  • 13 août 2018  à 16:55
  • Temps de lecture: 2 minutes
  • SPORTNew Zealand : Le sélectionneur des All Blacks défend le haka

    New Zealand : Le sélectionneur des All Blacks défend le haka
    New Zealand : Le sélectionneur des All Blacks défend le haka

    Trop utilisé, le haka néo-zélandais ? Non, a martelé le sélectionneur des All Blacks Steve Hansen, répondant aux critiques d’anciennes gloires du rugby local qui estiment que la célèbre danse maorie d’avant-match de la Nouvelle-Zélande a perdu de sa force d’intimidation en raison de son utilisation trop systématique.

    « Nous ne l’utilisons pas différemment de la manière dont nous l’utilisions avant. (Le haka) fait partie du commencement du match, et cela signifie beaucoup pour le groupe » , a lancé Hansen à des journalistes dimanche. « (Les joueurs) comprennent tout de lui, nous comprenons que (ce rituel) n’est pas fait pour qui que ce soit d’autre que nous-mêmes ».

    Le manager répondait notamment à l’ancien pilier Kees Meeuws, qui avait jugé que le haka « avait perdu de son mana (prestige) » , devenant selon lui « une exposition ». « Ils devraient le faire à certains test-matches mais pas à tous… maintenant ils jouent 14 test-matches par an et c’est trop en ce qui concerne le haka » , s’était plaint Meeuws auprès de l’auteur britannique Peter Bills dans un extrait de son livre « The Jersey » (« Le Maillot ») publié dans le New Zealand Herald.

    Le haka était à l’origine dansé avant le coup d’envoi de certains matches, devenant progressivement pratiqué avant chaque rencontre de la sélection néo-zélandaise. Il en existe plusieurs versions dont le fameux kapa o pango, très impressionnant. Ce rituel a parfois été l’occasion de grandes heures du rugby, les équipes adverses tentant parfois d’y répondre.

    En 1989, les Irlandais s’étaient approchés des All Blacks jusqu’à terminer à quelques centimètres de leurs adversaires, les yeux dans les yeux.

    En 1991, l’Australien David Campese avait ignoré le haka adverse avant la demi-finale du Mondial, préférant s’échauffer plus loin sur le terrain.

    Et en 2011 en marge de la finale mondiale, le XV de France s’était avancé en forme de V durant le rituel, jusqu’à entrer dans la partie de terrain adverse, écopant d’une amende.

    Les derniers articles

  • Amnesty International: Le silence des agneaux

    Amnesty International: Le silence des agneaux

    La secrétaire générale par intérim d’Amnesty International, Julie Verhaar, n’a pas fourni de preuves matérielles sur les accusations « infondées » portées...

  • Disparition: L’artiste marocain Abdeladim Chennaoui n’est plus

    Disparition: L’artiste marocain Abdeladim Chennaoui n’est plus

    L’artiste marocain Abdeladim Chennaoui a rendu l’âme, vendredi soir à Casablanca à l’âge 85 ans, des suites d’une longue maladie, a indiqué le Syndicat...

  • Royal Air Maroc: Des vols exceptionnels

    Royal Air Maroc: Des vols exceptionnels

    La compagnie aérienne marocaine, Royal Air Maroc (RAM), a annoncé le lancement d’un nouveau programme de vols spéciaux à compter du 15 juillet courant, a indiqué...

  • Covid-19: 136 nouveaux cas confirmés au Maroc

    Covid-19: 136 nouveaux cas confirmés au Maroc

    11 juillet 2020  à 10:59
  • Revue de presse quotidienne pour la journée du samedi 11 juillet

    Revue de presse quotidienne pour la journée du samedi 11 juillet

    11 juillet 2020  à 10:58
  • Prévisions météorologiques pour la journée du samedi 11 juillet

    Prévisions météorologiques pour la journée du samedi 11 juillet

    11 juillet 2020  à 10:55
  • Reprise de l’activité de 128 sociétés de transport de voyageurs

    Reprise de l’activité de 128 sociétés de transport de voyageurs

    10 juillet 2020  à 18:53
  • Libye: La production de pétrole reprend après des mois de blocage

    Libye: La production de pétrole reprend après des mois de blocage

    10 juillet 2020  à 18:52
  • Covid-19: 249 nouveaux cas confirmés au Maroc, 380 guérisons en 24H

    Covid-19: 249 nouveaux cas confirmés au Maroc, 380 guérisons en 24H

    10 juillet 2020  à 18:50