• Version PDF
  • Coronavirus au
    Maroc live infos

  • Cas confirmés

    15079

  • Décès

    242

  • Guéris

    11447

  • Dernière mise à jour: 09 juillet à 18:21

    Par:  

    LA VÉRITÉ

  • 09 mai 2020  à 18:23
  • Temps de lecture: 4 minutes
  • CULTURENadia Chellaoui et Meriem Biche Lorente lancent un projet social dans la région d’Essaouira

    Nadia Chellaoui et Meriem Biche Lorente lancent un projet social dans la région d’Essaouira
    Nadia Chellaoui et Meriem Biche Lorente lancent un projet social dans la région d’Essaouira

    L’art au service de la communauté

    Fidèles à leur engagement social et à leur passion pour les produits de l’artisanat marocain dans ce qu’il a de plus beau, l’artiste multidisciplinaire, Nadia Chellaoui et Meriem Biche Lorente, se lancent dans une autre belle action à la fois sociale et culturelle.

    La plasticienne à succès, grande ambassadrice de Divine Académie Paris, vient d’associer son nom et son expérience à l’association Moussanada (Soutien), présidée par l’incroyable Meriem Biche Lorente, qui vit dans la région et qui connait tous les besoins dans les douars et les hameaux, avec la volonté, surtout des femmes, de prendre les choses en mains et de gagner leurs vies dans la dignité, par le travail et l’application.

    En effet, Meriem Biche Lorente est une dame très connue dans la zone, qui est très active dans de nombreux projets citoyens, avec cet objectif principal de venir en aide aux populations défavorisées en mettant sur pieds des actions concrètes et pérennes. Son travail sur le terrain, d’un village à l’autre, fait aujourd’hui l’unanimité et appellent d’autres bonnes volontés à se joindre à elle pour concrétiser d’autres actions solidaires. C’est dans ce sens qu’est née ce partenariat avec la marque Nadia Chellaoui.

    Il s’agit donc de travailler ensemble, la main dans la main, pour un projet à but social dont l’objectif est d’apporter de l’aide et du soutien aux jeunes filles dans le milieu rural. La région choisie est celle d’Essaouira, très chère au coeur de l’artiste qui a décidé par la même occasion de lancer l’une de ses nouvelles créations, avec un produit du terroir souiri. Oui, le raphia de cette belle région, riche en variété de palmiers et qui marque l’une des plus belles spécialités artisanales de la zone. Les jeunes filles participent à la confection en broderie main du nouveau modèle de sacs du Label Chellaoui, un sac en raphia, aux couleurs du Maroc et de l’Afrique. Les jeunes filles vont broder le visage icône de l’artiste, aujourd’hui si reconnaissable en tant que signature picturale et en tant que figure de la fashion. C’est là, une autre inclinaison du regard de la plasticienne, qui mise aujourd’hui sur cette vision écologique de l’avenir.

    L’implication de l’association Moussanada, la participation des jeunes filles et l’usage d’un produit du terroir local s’inscrivent dans une vision très écologique qui anime le travail de l’artiste Nadia Chellaoui. «Oui, il est question de venir en aide à ces jeunes filles qui ont de l’or entre les doigts, mais aussi de mettre la lumière sur un produit phare du Maroc que l’on peut utiliser pour différentes créations, dans un élan écologique certain», affirme l’artiste qui ajoute que ce projet est également une manière concrète de participer à cet immense élan de solidarité qui anime tous les Marocains face à cette pandémie qui frappe le monde et que notre pays gère avec grande efficacité. «C’est ma manière à moi en tant qu’artiste de témoigner mon amour pour mon pays avec une action sociale concrète qui s’inscrit surtout dans la durée.

    Je veux apporter ma pierre à l’édifice en accompagnant le travail exceptionnel déjà réalisé par madame Meriem Biche Lorente. Je prends part à cette dynamique citoyenne qui nous rend tous fiers et je veux surtout valoriser la jeune fille en milieu rural en lui offrant une opportunité de montrer tout son talent et son énergie. Autrement dit, et comme il est dit dans ce proverbe ancien, je ne veux pas leur offrir un poisson, mais leur montrer, à ces jeunes filles, comment le pécher elles-mêmes. Ce sens de la responsabilité peut apporter beaucoup aujourd’hui, dans un Maroc de plus en plus solidaire et uni».

    Pour sa part, Meriem Biche Lorente souligne : «L’élan de générosité de ce Maroc si solidaire qui a montré aujourd’hui par temps de crise une exemplaire cohésion sociale à tous les niveaux. Un Maroc qui peut être fier de ces populations et un peuple qui peut être fier de sa Marocanité autour de la figure du guide de la nation : le Souverain, Sa majesté le Roi Mohammed VI ».

    Les derniers articles

  • Attijariwafa bank lauréate du « Stp Award 2019 »

    Attijariwafa bank lauréate du « Stp Award 2019 »

    Casablanca, le 9 juillet 2020 – C’est une double consécration pour Attijariwafa bank Maroc et sa filiale banque offshore Attijari International Bank (AIB) qui viennent...

  • Covid-19: 308 nouveaux cas confirmés au Maroc

    Covid-19: 308 nouveaux cas confirmés au Maroc

    Trois cent huit (308) nouveaux cas d’infection au coronavirus (Covid-19) et cent trente-et-un (131) guérisons ont été enregistrés au Maroc au cours des dernières 24...

  • Presse marocaine: Les pertes de l’urgence

    Presse marocaine: Les pertes de l’urgence

    Les pertes du secteur de la presse marocaine en raison de la pandémie du nouveau coronavirus ont avoisiné les 243 millions de dirhams en trois mois en raison de la suspension de...

  • Covid-19: Accoucher d’un bébé sain Fès

    Covid-19: Accoucher d’un bébé sain Fès

    9 juillet 2020  à 18:14
  • Organisation météorologique mondiale: Demain la fournaise définition

    Organisation météorologique mondiale: Demain la fournaise définition

    9 juillet 2020  à 18:12
  • Sea Watch 3: Le sans papier des navires

    Sea Watch 3: Le sans papier des navires

    9 juillet 2020  à 15:48
  • Covid-19: L’événementiel bat de l’aile

    Covid-19: L’événementiel bat de l’aile

    9 juillet 2020  à 15:46
  • Afrique du Sud: Les enfants de la privation

    Afrique du Sud: Les enfants de la privation

    9 juillet 2020  à 15:43
  • Parlement européen: Après les détournements, les exécutions

    Parlement européen: Après les détournements, les exécutions

    9 juillet 2020  à 15:34