• Version PDF
  • Coronavirus au Maroc live infos

  • Cas confirmés

    949732

  • Décès

    14774

  • Guéris

    931985

  • Dernière mise à jour: 28 novembre à 23:03

    Par:  

  • 26 janvier 2018  à 19:02
  • Temps de lecture: 3 minutes
  • CULTUREMusée Mohammed VI de l’art moderne et contemporain

    Musée Mohammed VI de l’art moderne et contemporain

    La conférence “Traditions et rupture: l’art espagnol au XXème siècle”, est l’occasion de mettre en contexte la collection de Banco de España (la Banque centrale d’Espagne), exposée au Musée Mohammed VI de l’art moderne et contemporain, a déclaré, lundi 15 janvier à Rabat, le directeur des Instituts Cervantès du monde Juan-Manuel Bonet.

    Organisée en partenariat avec l’ambassade d’Espagne à Rabat et l’Institut Cervantès, cette conférence, qui s’inscrit dans le cadre de l’exposition “De Goya à nos jours: regards sur la collection Banco de España”, vise également à faire connaître aux Marocains passionnés d’art cette collection qui demeure “une grande inconnue” même dans son pays d’origine, a souligné M. Bonet. “L’œuvre de Goya jette la lumière sur une époque très importante de l’art espagnol, au cours de laquelle les artistes ibé- riques avaient beaucoup appris à Paris à l’image de Picasso, Miro ou Dali”, a dit le conférencier, faisant savoir que ces peintres, confrontés à un contexte artistique “refermé sur lui-même”, ont contribué pleinement à son ouverture.

    C’est une époque où des peintres, comme Monolo Millares, qui a rendu un hommage à Goya, “se sont regardés beaucoup dans le miroir du passé”, a-t-il relevé, notant que cette analyse rétrospective est une constante de l’art espagnol, qui pendant “longtemps a dépendu de Paris”, avant de se réorienter vers l’Espagne au moment où la démocratie a triomphé et, par conséquent, les plus grands musées du pays ont été créés.

    Saluant les grands efforts du “magnifique” Musée Mohammed VI de l’art moderne et contemporain dans la promotion et le rayonnement de l’art marocain, M. Bonet a signalé que le musée Reina Sofia, dont il était directeur, a réussi le pari de faire connaître aux Espagnols leurs artistes qui résidaient à Paris, notamment Picasso, Miro et Dali. “C’est à partir du moment où ce musée existe que les Espagnols ont eu la chance de connaître leur passé, leur passé moderne”, a-t-il mis en avant. Pour sa part, le directeur du Musée Mohammed VI de Rabat, Abdelaziz Idrissi a indiqué que cette conférence, animée par M. Bonet, qui est également écrivain et critique d’art moderne, est une suite logique d’une programmation culturelle, dont fait parti l’exposition “De Goya à nos jours : regards sur la collection Banco de España”, et qui vise à offrir une vue complète sur l’art espagnol.

    M. Bonet, qui était directeur du musée Reina Sofia et de l’Institut d’Art moderne à Valence (IVAM), avait organisé plusieurs expositions, notamment “La peinture espagnole moderne”, “Espagne, l’Art abstrait (1950- 1965)”, “le surréalisme entre l’Ancien et le Nouveau Monde” et “De Picasso à Dali”. Il a aussi organisé des expositions consacrées aux œuvres de Pablo Picasso, Juan Gris, Giorgio Morandi, Henri Michaux, José Guerrero, Manolo Millares et Alex Katz.

    Les derniers articles

  • Coopération sino-africaine: Les investissements directs des entreprises chinoises en Afrique ont dépassé 43 milliards de dollars en fin 2020

    Coopération sino-africaine: Les investissements directs des entreprises chinoises en Afrique ont dépassé 43 milliards de dollars en fin 2020

    Les investissements directs des entreprises chinoises en Afrique ont dépassé 43 milliards de dollars en fin 2020, indique un livre blanc publié à l’occasion de la tenue...

  • Enactus Maroc: Les réalisations du programme “Soutenir l’insertion économique des jeunes” mises en lumière à Marrakech

    Enactus Maroc: Les réalisations du programme “Soutenir l’insertion économique des jeunes” mises en lumière à Marrakech

    Un séminaire national destiné à mettre en lumière et à célébrer les réalisations du programme “Soutenir l’insertion économique des jeunes”, avec un...

  • Trois Marocains se qualifient au prix du Livre Cheikh Zayed dans deux catégories

    Trois Marocains se qualifient au prix du Livre Cheikh Zayed dans deux catégories

    Les écrivains marocains Mohamed Noureddine Afaya, Mohamed Dahi et Zhor Karam se sont qualifiés à la 16ème édition du Prix du livre Cheikh Zayed 2021-2022, dans les...

  • Hydroélectricité: Mustapha Bakkoury signe un accord avec EDF

    Hydroélectricité: Mustapha Bakkoury signe un accord avec EDF

    27 novembre 2021  à 17:03
  • Nouveau variant: l’Europe a pris ses précautions

    Nouveau variant: l’Europe a pris ses précautions

    27 novembre 2021  à 17:00
  • Grippe aviaire: Un premier foyer en élevage détecté dans le Nord de la France

    Grippe aviaire: Un premier foyer en élevage détecté dans le Nord de la France

    27 novembre 2021  à 16:54
  • Azoulay: La pédagogie de la diversité au cœur de la modernité de notre société

    Azoulay: La pédagogie de la diversité au cœur de la modernité de notre société

    27 novembre 2021  à 16:53
  • Ifrane: Un partenariat pour promouvoir la formation et la recherche sur les civilisations arabo-musulmane, amazighe et juive

    Ifrane: Un partenariat pour promouvoir la formation et la recherche sur les civilisations arabo-musulmane, amazighe et juive

    27 novembre 2021  à 16:51
  • Covid-19: Le Maroc a pris les mesures nécessaires pour intervenir face au variant Omicron

    Covid-19: Le Maroc a pris les mesures nécessaires pour intervenir face au variant Omicron

    27 novembre 2021  à 16:49