• Version PDF
  • Coronavirus au
    Maroc live infos

  • Cas confirmés

    504847

  • Décès

    8934

  • Guéris

    490921

  • Dernière mise à jour: 16 avril à 18:14

    Par:  

    LA VÉRITÉ / MAP

  • 09 février 2021  à 15:28
  • Temps de lecture: 3 minutes
  • ÉCONOMIEMRE: Comment s’explique la hausse des transferts?

    MRE: Comment s’explique la hausse des transferts?
    Le sens d'altruisme et de patriotisme dont ont fait montre les MRE n'explique pas, à lui seul, cette hausse imprévisible

    Les envois de fonds effectués par les Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont fait preuve d’une remarquable résilience durant cette période de crise liée au nouveau coronavirus (Covid-19), réussissant même à s’élever à près de 68 milliards de dirhams (MMDH) en 2020, soit une croissance de 5%. Mais comment s’explique cette hausse ?

    Échappant à toute théorie, ce chiffre dépasse, largement et contre toute attente, les prévisions de Bank Al-Maghrib qui tablait sur une augmentation de 1,7%. Cette hausse inopinée a été attribuée dans un premier temps à la réouverture des réseaux et bureaux de transfert, après plusieurs mois de confinement général et une série de restrictions de déplacement, imposés dans une grande majorité de pays d’accueil de la diaspora marocaine.

    Rappelons-le tout de même qu’au début de la crise du Covid-19 au Maroc, ces transferts ont reculé respectivement de 14,6%, 8,8% et 1,6% pour les mois de mars, avril et mai et ce, avant de renouer avec la hausse dès juin dernier et se raffermir davantage à même d’atteindre des niveaux bien au-delà de ceux de 2019, malgré les lourdes répercussions de cette crise sur l’économie mondiale.

    Les pertes de millions d’emplois et de revenus, notamment en Europe qui abrite l’essentiel de la communauté marocaine à l’étranger, n’ont fait que renforcer encore plus l’élan de solidarité sans équivoque non seulement chez la population marocaine, mais également entre les MRE qui ont démontré leur attachement à leurs proches et à leur mère patrie.

    Cependant, nombreux sont les analystes qui estiment que le sens d’altruisme et de patriotisme dont ont fait montre les MRE n’explique pas, à lui seul, cette hausse imprévisible.

    En raison des restrictions de voyage et de la fermeture des frontières de nombreux pays, ces analystes avancent l’argument de l’incapacité d’une grande partie des MRE, en 2020, de visiter le Royaume, ce qui tout logiquement induit une baisse significative de leurs dépenses dédiées aux voyages, lesquelles dépenses ayant été réorientées vers des envois de fonds.

    Aussi, les flux informels, qui sont les apports en numéraire, notamment sous forme de cadeaux ou de dons effectués de manière directe par les MRE auprès de leurs proches, autrefois non comptabilisés, figurent désormais dans la statistique officielle des transferts. Ces flux étant transférés via des canaux formels, devant la difficulté des MRE de rentrer au Maroc.

    Malgré des pronostics misant sur un renversement de tendance vers le dernier trimestre de l’année 2020, les envois des MRE se sont maintenus en hausse. Au-delà de l’esprit de solidarité et en dépit de la crise qu’ils affrontent, les transferts d’argent de ces MRE continuent de représenter une importante source d’entrée de devises pour le Maroc, ainsi qu’une source de revenus pour une catégorie sociale en difficulté.

    Les derniers articles

  • Généralisation de la protection sociale: Une véritable révolution sociale

    Généralisation de la protection sociale: Une véritable révolution sociale

    La mise en œuvre du grand chantier de généralisation de la protection sociale, dont la cérémonie de lancement a été présidée mercredi par SM le Roi Mohammed VI, constitue...

  • L’économie verte: Un important gisement d’emplois pour la jeunesse

    L’économie verte: Un important gisement d’emplois pour la jeunesse

    L’économie verte, pilier de tout plan de relance, recèle un important potentiel en termes de création d’emplois pour la jeunesse au sud et au nord de la...

  • Recherche et innovation: La coopération Maroc-UE augure de belles perspectives

    Recherche et innovation: La coopération Maroc-UE augure de belles perspectives

    La coopération entre le Maroc et l’Union européenne dans les domaines de la recherche et de l’innovation augure de belles perspectives, notamment après le lancement du...

  • Tanger: Lancement d’une étude pour la gestion et la valorisation des déchets industriels

    Tanger: Lancement d’une étude pour la gestion et la valorisation des déchets industriels

    15 avril 2021  à 18:27
  • Télécommunication par satellite: Internet haut débit pour les agriculteurs

    Télécommunication par satellite: Internet haut débit pour les agriculteurs

    15 avril 2021  à 17:37
  • Relance touristique: Et si on misait sur le spirituel ?

    Relance touristique: Et si on misait sur le spirituel ?

    15 avril 2021  à 17:32
  • Interview: Le Maroc a une vocation de solidarité naturelle avec les pays africains

    Interview: Le Maroc a une vocation de solidarité naturelle avec les pays africains

    15 avril 2021  à 17:30
  • Œufs de consommation: Pas de grosses surprises ce Ramadan!

    Œufs de consommation: Pas de grosses surprises ce Ramadan!

    15 avril 2021  à 17:27
  • Agadir: Interdiction de la récolte et la commercialisation des coquillages

    Agadir: Interdiction de la récolte et la commercialisation des coquillages

    15 avril 2021  à 17:25