laverite.ma

Maroc-USA: Le Maroc et les Etats-Unis donnent un nouvel élan à leurs relations d’amitié et de partenariat

INTERNATIONAL Z- NEWSLETTER (apm) / 06 décembre 2019
Maroc-USA: Le Maroc et les Etats-Unis donnent un nouvel élan à leurs relations d’amitié et de partenariat

La visite de travail effectuée jeudi au Maroc par le Secrétaire d’État américain, M. Michael Pompeo a permis d’imprimer un nouvel élan aux relations d’amitié séculaires et au partenariat solide unissant les deux pays.

Ponctuée d’une série de rencontres de haut niveau, la visite a confirmé en effet la forte dynamique qui distingue les relations maroco-américaines, ainsi que la volonté commune de raffermir le partenariat stratégique multiforme entre Washington et Rabat et les concertations constantes sur différentes questions bilatérales, régionales et internationales.

Une aussi vaste coopération trouve son socle dans des relations bilatérales séculaires qui remontent à 1786, date de la ratification par le Congrès américain du traité de paix et d’amitié liant les Etas-Unis et le Maroc.

Au fil du temps, cette légitimité historique s’est constamment renforcée. Une impulsion particulièrement forte lui a été conférée avec la conclusion en 2006 d’un accord de libre-échange et ensuite grâce au lancement d’un Dialogue stratégique en 2012.

Le Maroc est « l’un des partenaires les plus forts » des Etats-Unis dans la région, a indiqué le chef de la diplomatie américaine à l’occasion de sa visite.

A Rabat, M. Pompeo a ainsi tenu une série d’entretiens avec le Chef du gouvernement, M. Saâd Dine El Otmani, avec son homologue, M. Nasser Bourita, ainsi qu’avec le Directeur général de la Sûreté nationale et Directeur général de la Surveillance du Territoire national, M. Abdellatif Hammouchi.

Dans une dynamique de consolidation de leur partenariat stratégique, les deux pays ont exploré notamment les perspectives de développer les échanges commerciaux et de promouvoir les initiatives d’investissement, particulièrement dans les domaines où le Royaume a accumulé une expérience avérée.

L’accent a été mis aussi sur l’important progrès enregistré par le programme de coopération, objet du « Compact II du Millenium challenge Corporation », signé entre les gouvernements marocain et américain, ainsi que sur les projets prévus dans le cadre de ce programme et les opportunités de transfert des expertises importantes qu’il offre dans de nombreux domaines vitaux, dont l’éducation, la formation professionnelle et l’autonomisation des jeunes et des femmes.

Dans le cadre de la politique africaine mise en place sous le leadership éclairé de SM le Roi Mohammed VI, le Maroc a rappelé, à cette occasion, son engagement constant à partager ce genre d’expertises avec les pays africains, conformément à la conviction du Royaume de l’efficacité de l’approche de développement pour relever les défis auxquels fait face le continent.

La visite de M. Pompeo s’inscrit clairement dans le cadre de la consolidation des liens solides historiques et renouvelés et des relations d’amitié et de partenariat qui lient le Maroc et les États-Unis.

Du côté américain, la détermination a été réaffirmée d’œuvrer de concert avec le Maroc en vue de mettre pleinement à profit le potentiel de tous leurs citoyens afin d’assurer davantage de sécurité et de prospérité aux deux pays.

Washington a tenu à saluer le « partenariat fort » et les liens séculaires unissant les deux pays dans divers domaines et qui ont été consolidés davantage avec la conclusion de l’accord de libre-échange et grâce au lancement d’un Dialogue stratégique.

Actuellement, le Maroc est le seul pays d’Afrique à avoir conclu avec les Etats-Unis un accord de libre-échange. Depuis l’entrée en vigueur de ce pacte en 2006, les exportations marocaines aux États-Unis ont plus que doublé et la valeur des échanges bilatéraux a quintuplé.

Pour les Etats-Unis, le Maroc est aussi un partenaire clé sur de nombreuses questions de sécurité, comme en témoigne la coopération militaire étroite entre les deux pays à travers des exercices conjoints et des programmes de formation.

Sur le plan sécuritaire au niveau régional et international, Washington a mis en exergue l’apport du Maroc qui « joue un rôle de premier plan dans la sécurité en Afrique ». « Sous le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le Maroc est un acteur essentiel dans la lutte mondiale contre le terrorisme », assure-t-on au Département d’Etat américain en rappelant que le Royaume est coprésident du Forum mondial de la lutte contre le terrorisme et président du groupe de travail du Forum sur les combattants terroristes étrangers. En outre, le Maroc est considéré par les Etats-Unis comme un « leader régional reconnu dans la promotion de la coexistence religieuse et du dialogue interreligieux ».

La visite de M. Pompeo vient ainsi confirmer l’approche de concertation et de consultation permanente entre deux pays amis et alliés déterminés à consolider une coopération bâtie sur les intérêts communs et au service du développement et de la préservation de la paix et la sécurité.

Par Omar ACHY

 

VOS RÉACTIONS