• Version PDF
  • Coronavirus au
    Maroc live infos

  • Cas confirmés

    483654

  • Décès

    8623

  • Guéris

    469046

  • Dernière mise à jour: 28 février à 23:02

    Par:  

    LA VÉRITÉ / AFP

  • 23 janvier 2021  à 18:32
  • Temps de lecture: 3 minutes
  • INTERNATIONALManifestation à Paris contre les licenciements: Entre l’Assemblée nationale et le Medef

    Manifestation à Paris contre les licenciements: Entre l’Assemblée nationale et le Medef

    Entre 1.000 et 2.000 personnes, selon un journaliste de l’AFP, ont défilé samedi à Paris pour réclamer « l’interdiction des licenciements », une initiative de la CGT du voyagiste TUI, rejointe par d’autres syndicats et soutenue par des politiques de gauche, dont des députés LFI.

    « 66 millions de procureurs anti-licenciement », pouvait-on lire sur une pancarte dans ce cortège parti de l’Assemblée nationale, en direction du siège du Medef, dans le VIIe arrondissement.

    « Les salariés licenciés s’invitent dans les beaux quartiers », a tweeté la CGT Tui France, tandis que les manifestants clamaient: « De l’argent il y en a, dans les caisses du patronat » ou « Dehors Macron et son gouvernement ».

    Alors que TUI, numéro un mondial du tourisme, prévoit de supprimer jusqu’à 601 postes sur 900 au sein de sa branche française, les élus CGT de l’entreprise avaient lancé cet appel à manifester.

    Des dizaines de sections CGT mais aussi SUD/Solidaires de branches ou d’entreprises touchées par des plans sociaux comme Sanofi, Cargill, SKF ou General Electric se sont joints à l’initiative.

    « Il faut la convergence des luttes », a expliqué Serge Paolozzi, délégué syndical central CGT pour GE Grid Solutions. « Sur notre site de Villeurbanne, où la direction voulait supprimer 285 postes, on a réussi en se mobilisant à sauver 100 emplois et il n’y aura pas de départs contraints. Les TUI sont venus nous soutenir et on les soutient aujourd’hui », a-t-il témoigné.

    Des militants CGT de l’usine Cargill d’Haubourdin, près de Lille, qui viennent d’échouer à obtenir l’annulation d’un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) supprimant 170 postes, étaient également présents. « Pour nous, les premières lettres de licenciements sont déjà arrivées mais on se bat pour que l’hécatombe de PSE s’arrête en France », a témoigné Morgan, opérateur chez le géant américain du négoce et de la transformation des matières premières.

    Selon le ministère du Travail, environ 800 PSE ont été initiés depuis le début de la crise du Covid en mars, contre 428 sur la même période un an auparavant.

    Quelques dizaines de « gilets jaunes » et plusieurs élus de la gauche radicale participaient à la manifestation, dont les députés de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon, Clémentine Autain, Adrien Quatennens et Eric Coquerel, ainsi que Philippe Poutou (NPA).

    Evoquant devant les manifestants les conséquences économiques et sociales de la crise du Covid-19, le président du groupe LFI à l’Assemblée nationale a relevé que « beaucoup de gens croyaient que dans le malheur commun, chacun prendrait sa part ».

    Or « tandis que les riches se sont enrichis », « nous avons marché à 80 plans de licenciements par mois, un million de personnes sont devenues pauvres » et « des centaines de milliers » de Français n’ont plus accès à l’eau, à l’électricité voire à la nourriture, a énuméré M. Mélenchon. Il a redit son souhait que soit décrété « l’état d’urgence sociale », assorti d’une « interdiction des licenciements pendant toute la période de pandémie ».

    Les derniers articles

  • Dettes fiscales de l’ex-roi d’Espagne: Une polémique et de nombreuses questions

    Dettes fiscales de l’ex-roi d’Espagne: Une polémique et de nombreuses questions

    L’Espagne se posait des questions samedi sur les conditions du règlement d’une dette fiscale de près de 4,4 millions d’euros par l’ancien roi Juan Carlos...

  • Tunisie: Deux manifestations, deux visions antinomiques

    Tunisie: Deux manifestations, deux visions antinomiques

    Deux manifestations ont été séparément organisées, samedi à Tunis, par le mouvement Ennahdha (islamiste) et le Parti des Travailleurs (gauche). Pour éviter tout...

  • ADM: Baisse de 19% du CA consolidé en 2020

    ADM: Baisse de 19% du CA consolidé en 2020

    Le chiffre d’affaires (CA) consolidé des Autoroutes du Maroc (ADM), a totalisé plus de 3,01 milliards de dirhams (MMDH) à fin décembre 2020, en baisse de 19% par rapport...

  • « Nidaa Oujda »: Une invitation pour le rapprochement intermaghrébin et le rejet du discours de division

    « Nidaa Oujda »: Une invitation pour le rapprochement intermaghrébin et le rejet du discours de division

    27 février 2021  à 18:50
  • Il y a 45 ans, le dernier soldat étranger quitta les provinces du Sud

    Il y a 45 ans, le dernier soldat étranger quitta les provinces du Sud

    27 février 2021  à 15:03
  • Bataille de Dcheira: Plusieurs activités du Haut-commissariat aux anciens résistants à Laâyoune, Boudjour et Es-Semara

    Bataille de Dcheira: Plusieurs activités du Haut-commissariat aux anciens résistants à Laâyoune, Boudjour et Es-Semara

    27 février 2021  à 15:01
  • Guelmim: Coup d’envoi en ligne du 9ème Festival du cinéma de Oued Noun

    Guelmim: Coup d’envoi en ligne du 9ème Festival du cinéma de Oued Noun

    27 février 2021  à 14:59
  • Archéologie: %µPlus de 25.000 pièces archéologiques restituées

    Archéologie: %µPlus de 25.000 pièces archéologiques restituées

    27 février 2021  à 10:23
  • ONEE: Le raccordement de Dakhla au réseau électrique national à un stade avancé

    ONEE: Le raccordement de Dakhla au réseau électrique national à un stade avancé

    27 février 2021  à 10:21