Take a fresh look at your lifestyle.

Maison de la poésie de Titouan: Une soirée culturelle devant un public virtuel

LA VÉRITÉ / MAP


Des vers de poésie ont résonné, mercredi soir dans le jardin de la Maison de la poésie de Tétouan, lors d’une soirée culturelle marquée par la participation de trois poètes marocains de différents courants poétiques, devant un public virtuel connecté via des plateformes numériques.

La Maison de la poésie, à travers cette manifestation, poursuit l’organisation des rencontres « jardins de la poésie », a indiqué le directeur de la Maison de la poésie Mokhlis Sghir dans une déclaration à la MAP, notant que les jardins sont symbole de l’extension des maisons dans lesquelles nous sommes obligés de rester constamment.

La Maison de la poésie a invité des poètes pour lire leurs poèmes devant un public virtuel qui suit les soirées culturelles via les réseaux sociaux, pour garantir la présence de ce genre littéraire parmi les personnes, car  »nous sommes convaincus que la poésie est l’art même de l’attachement à la vie, qui nous enseigne à garder espoir », a fait savoir M. Sghir, estimant que cette soirée de la poésie ainsi que la conférence culturelle qui s’en suit sont une passerelle pour assurer la communication entre les férus de la poésie et ses contempteurs.

Pour sa part, l’universitaire et poète Hassan Benziane, a précisé que cette soirée intervient dans des circonstances exceptionnelles marquées par la pandémie du coronavirus, notant que sa participation à cette manifestation émane de sa volonté de contribuer aux efforts de la Maison de la poésie de Tétouan pour promouvoir les créations poétiques dans cette région du Maroc.

Quant à la poète et écrivaine, Fatima Zohra Bennis, elle a dit que le confinement ne peut pas affecter l’art et l’innovation, car seul l’art est capable de pénétrer les frontières vers le coeur du public, arguant que le confinement n’a pas empêché l’organisation de cette soirée par la Maison de la poésie de Tétouan.

Après la soirée poétique, la Maison de la poésie de Tétouan a organisé une conférence sur le thème des récompenses culturelles dans le monde arabe, avec la participation du critique et traducteur Abdellatif El Bazi, le critique et homme de théâtre Youssef Rihani, ainsi que la participation à distance de l’écrivain et journaliste Yassine Adnane, avec la présence d’un public virtuel.

Selon la note de présentation de la conférence, ce fut l’occasion de débattre du phénomène culturel longuement discuté entre les écrivains et les lecteurs, à savoir la question des récompenses qui ne sont pas uniquement une célébration suite à l’écriture, par exemple, d’un roman. En effet, les conditions de candidature pour la récompense, la capacité des candidats à convaincre les jurys et l’attention dont les intellectuels entourent leurs travaux, sont des conditions prises en compte pour produire des travaux de qualité. Les récompenses culturelles et littéraires sont ainsi un guide pour les lecteurs afin de choisir des oeuvres primées parmi la production culturelle


À lire aussi
commentaires
Loading...