[ after header ] [ Mobile ]

[ after header ] [ Mobile ]

L’Université Ibn Tofail a alloué 10 MDH à la recherche scientifique

LA VÉRITÉ


L’Université Ibn Tofail de Kénitra a alloué 10 MDH pour la recherche scientifique pour une période de six mois en vue de renforcer le fonctionnement, la mobilité et l’échange du savoir-faire, a indiqué, jeudi à Kénitra, le président de l’Université, Mohamed Larbi Kerkeb.

M. Kerkeb, qui s’exprimait lors d’une conférence de presse tenue à l’occasion de la rentrée universitaire 2023/2024, a relevé que ce budget permettra aux enseignants chercheurs et aux doctorants qui travaillent au sein des laboratoires de l’université de se pencher sur différentes thématiques liées aux priorités nationales, à l’instar de la rareté de l’eau, les énergies renouvelables et la sécurité alimentaire.

Ce budget, dont le volume constitue une première au niveau national, vise à favoriser le fonctionnement, encourager la mobilité des doctorants et enseignants, l’organisation de conférences et séminaires et l’échange à travers l’invitation de collaborateurs scientifiques de renommée et l’organisation de séminaires dans ce sens, a-t-il relevé.

L’Université Ibn Tofail, qui accueille au titre de cette année universitaire quelque 30.000 nouveaux étudiants, vit au rythme de l’opérationnalisation du Plan national d’accélération de la transformation de l’écosystème de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et de l’innovation (PACTE ESRI 2030), a fait observer le responsable.

Cette réforme, selon lui, a été mise en œuvre suivant les pétitions des acteurs économiques, des acteurs territoriaux et des établissements publics, en relation avec les profils de lauréats dont ils ont besoin le plus.

Outre les compétences techniques et intellectuelles, l’université, a-t-il poursuivi, vise à doter les lauréats de capacités numériques et linguistiques, en plus d’un esprit critique qui leur permettra de participer activement au renforcement de la compétitivité des entreprises nationales.

La réforme en cours a octroyé une importance capitale à l’orientation et à la réorientation des étudiants, a-t-il fait remarquer, afin de faire face au phénomène de la déperdition scolaire, dont l’université marocaine a lentement souffert.

Grace à ses dispositions, la nouvelle réforme permet à l’étudiant de changer la filière après une ou deux années et bénéficier des matières qu’il a étudié en forme de solde qui lui permettront de poursuivre ses études dans une autre filière plus adapté à son profil.

Par ailleurs, le président a indiqué qu’Ibn Tofail regroupe, en ce moment, près de 110.000 étudiants, de 65 nationalités différents, qui suivent leurs études dans les différents cursus proposés par l’établissement.

Cette réforme, couplée à la nouvelle méthode de travail adoptée par l’université, a permis de nouer des partenariats avec plusieurs ministères, a-t-il noté.

Il a également fait référence à cet égard à une convention signée avec le ministère de la Transition numérique en vue de quadrupler les étudiants dans le domaine numérique.

Tenue à la présidence de l’Université, cette conférence de presse s’est déroulée en présence des doyens et directeurs des différentes facultés et établissements relevant de l’Université.


À lire aussi
commentaires
Loading...
[ Footer Ads ] [ Desktop ]

[ Footer Ads ] [ Desktop ]