• Version PDF
  • Coronavirus au
    Maroc live infos

  • Cas confirmés

    336506

  • Décès

    5539

  • Guéris

    284496

  • Dernière mise à jour: 25 novembre à 18:50

    Par:  

  • 08 février 2018  à 11:22
  • Temps de lecture: 4 minutes
  • ÉCONOMIEL’interconnexion électrique entre le Maroc et le Portugal

    L’interconnexion électrique entre le Maroc et le Portugal

    Le projet d’une ligne d’interconnexion électrique entre le Maroc et le Portugal permettant l’échange de l’énergie entre les deux pays semble avancer sereinement d’autant plus que l’étude de faisabilité qui s’annonce encourageante.

    Les résultats de l’étude technicoéconomique de ce projet d’une capacité de 1.000 MW seront connus d’ici « deux ou trois mois », et les premières conclusions s’annoncent « très bien », a indiqué le secrétaire général du ministère de l’Energie, des mines et du développement durable, Abderrahim El Hafidi dans une déclaration à la presse.

    En matière de faisabilité technique, le futur projet ne pose aucun problème et en termes de faisabilité économique aussi il sera intéressant pour les deux pays de disposer d’une interconnexion qui va renforcer certainement les ingrédients nécessaires pour la mise en place de ce qu’on appelle le « marché électrique ré- gional » qui englobera le Maroc, le Portugal, l’Espagne et peutêtre la France et l’Allemagne, a déclaré M. El Hafidi qui a participé mardi à Lisbonne à une réunion avec le secrétaire d’Etat portugais à l’Énergie Jorge Seguro Sanches en présence du consultant chargé de l’étude.

    « Nous avons pu avoir les premiers éléments sur le coût de cet ouvrage, estimé à un peu plus de 700 millions d’euros, le tracé par lequel la ligne va passer, compte tenu des difficultés maritimes et de reliefs », a-t-il fait savoir, précisant que le consultant est en train d’examiner trois scénarios selon la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique des deux pays. Pour M. El Hafidi, « c’est un projet d’une grande importance aussi bien pour le Maroc que pour le Portugal, étant donné qu’on est à la recherche d’un renforcement des interconnexions entre le Maroc et l’Europe d’une manière générale, et particulièrement avec le Portugal ».

    « Nous sommes en train de travailler pour bâtir une sorte de marché électrique régional », a-t-il dit, rappelant que le Royaume a lancé une grande initiative à l’occasion de la COP 22 à Marrakech avec la signature d’une déclaration entre le Maroc, le Portugal, l’Espagne, la France et l’Allemagne pour le renforcement et la promotion des échanges d’énergies renouvelables.

    « Tout cela avance d’une manière parallèle », a-t-il assuré. Le secrétaire d’Etat portugais à l’Energie, a pour sa part déclaré à la MAP que « nous sommes dans une nouvelle étape importante visant à finaliser les résultats de l’étude de faisabilité qui est sur le point de se conclure ». Evoquant l’impact économique de cette interconnexion, le responsable portugais a affirmé qu’avec ce projet, les deux pays partenaires pourraient vendre de l’énergie à d’autres pays et disposeront aussi d’une énergie moins chère, notant que l’interconnexion n’exigera pas une contribution des consommateurs ni des gouvernements.

    « Elle sera soutenue par ellemême à travers l’énergie qu’elle va générer et on n’aura pas besoin d’engager des fonds publics », a-t-il insisté. M. Sanches a par ailleurs indiqué avoir rencontré récemment des entrepreneurs portugais qui sont déjà présents au Maroc dans des secteurs autres que l’énergie, et qui ont exprimé une grande volonté d’investir au Maroc dans les énergies renouvelables en tirant parti de cette interconnexion.

    Il a en outre affirmé que Lisbonne est en train de faire des progrès au sein de l’UE pour exiger le caractère contraignant des objectifs d’interconnexion dans l’Union, estimant qu’il s’agit d’une stratégie aussi bien bénéfique pour le Portugal que pour le Maroc lorsque l’interconnexion sera mise en place car elle permettra d’accéder aux pays du centre de l’Europe, sachant que les deux Etats voisins sont dotés d’un fort potentiel en termes d’énergies renouvelables. « Le Maroc et le Portugal sont deux pays très proches. Nous avons un grand potentiel mais aussi une grande obligation pour travailler encore plus ensemble », a conclu le responsable portugais.

    Les derniers articles

  • Covid-19: 4.979 nouveaux cas confirmés, 70 morts

    Covid-19: 4.979 nouveaux cas confirmés, 70 morts

    Un total de 4.979 nouveaux cas d’infection au coronavirus et 5.220 guérisons ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures au Maroc, a annoncé mercredi le...

  • L’UE veut contrer les pénuries de médicaments et rendre les prix accessibles

    L’UE veut contrer les pénuries de médicaments et rendre les prix accessibles

    La Commission européenne a adopté mercredi un plan pour garantir l’accès de médicaments –notamment génériques– partout dans l’UE à des prix...

  • Le Maroc appelle à l’UA au respect de la légalité et l’impératif du développement de l’Afrique

    Le Maroc appelle à l’UA au respect de la légalité et l’impératif du développement de l’Afrique

    Le Maroc a appelé, mercredi à Addis-Abeba, au respect de la légalité et l’impératif de créer les conditions propices au développement dans le continent africain....

  • L’Unesco et l’Association mondiale des éditeurs de presse s’unissent en faveur de la survie des médias

    L’Unesco et l’Association mondiale des éditeurs de presse s’unissent en faveur de la survie des médias

    25 novembre 2020  à 18:35
  • Décès de la légende Diego Maradona à l’âge de 60 ans

    Décès de la légende Diego Maradona à l’âge de 60 ans

    25 novembre 2020  à 18:26
  • Les huit leviers de la Stratégie Nationale d’Inclusion Financière

    Les huit leviers de la Stratégie Nationale d’Inclusion Financière

    25 novembre 2020  à 18:25
  • Akhannouch et Sinkevičius font le point sur la 1ère année du nouvel accord de pêche Maroc-UE

    Akhannouch et Sinkevičius font le point sur la 1ère année du nouvel accord de pêche Maroc-UE

    25 novembre 2020  à 18:22
  • ANAM: Suspensions provisoires du mode tiers payant à l’encontre de 3 cliniques

    ANAM: Suspensions provisoires du mode tiers payant à l’encontre de 3 cliniques

    25 novembre 2020  à 18:21
  • La foncière Aradei Capital s’introduit en Bourse

    La foncière Aradei Capital s’introduit en Bourse

    25 novembre 2020  à 18:20