• Version PDF
  • Coronavirus au
    Maroc live infos

  • Cas confirmés

    943652

  • Décès

    14600

  • Guéris

    923609

  • Dernière mise à jour: 22 octobre à 17:54

    Par:  

    LA VÉRITÉ / MAP

  • 29 juillet 2021  à 20:01
  • Temps de lecture: 5 minutes
  • MAGHREBL’hôpital de campagne du Royaume à Manouba opérationnel: Un signal fort de l’amitié maroco-tunisienne

    L’hôpital de campagne du Royaume à Manouba opérationnel: Un signal fort de l’amitié maroco-tunisienne
    L’hôpital de campagne du Royaume à Manouba opérationnel

    A la faveur d’un effort exceptionnel déployé sans relâche par les équipes marocaines dépêchées en urgence en Tunisie, l’hôpital de campagne marocain installé à Manouba, l’un des quatre gouvernorats formant le Grand-Tunis, est aujourd’hui opérationnel et prêt à accueillir les patients atteints du COVID-19.

    Il s’agit en fait de deux hôpitaux d’une capacité totale de 100 lits, dotés des équipements les plus modernes, dont une unité de 50 lits d’oxygène et d’une autre de 50 lits de réanimation.

    Implanté dans le gouvernorat de Manouba, à environ 14 kilomètres de la capitale Tunis, cet hôpital de campagne permettra de réduire la pression que connaissent actuellement les établissements sanitaires du pays en raison de la flambée des cas de contamination au Coronavirus.

    Sa mise en place vient à point nommé dans cette région qui connaît une situation sanitaire alarmante du fait de l’explosion du nombre de personnes atteintes par le COVID-19.

    D’après le ministère tunisien de la Santé, la capacité d’accueil des hôpitaux de cette région a dépassé les normes face à une augmentation des malades atteints par le coronavirus et un manque flagrant au niveau des infrastructures et des équipements.

    Partant, les autorités sanitaires de la Tunisie considèrent l’hôpital de campagne marocain comme une nécessité. Il est de nature à permettre de soutenir les services de santé COVID-19, résoudre les difficultés d’obtention de lits de réanimation et d’oxygène et atténuer la pression sur ces services, notamment sur l’hôpital local de Taboura, ainsi que l’unité Covid de l’Institut Al-Kassab.

    Dans cette perspective, l’aide médicale d’urgence envoyée par le Maroc à la Tunisie sur Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI pour lui permettre de faire face à la pandémie du covid-19, tout en traduisant la dimension humaniste initiée par le Souverain, a recueilli un écho très favorable et une grande reconnaissance en Tunisie.

    A la faveur du pont aérien déployé sur Hautes Instructions Royales, formé de 12 avions des Forces Royales Air ayant acheminé l’équivalent de 135 tonnes d’équipements, il a été permis d’installer cet hôpital en un temps record.

    Tout en exprimant leur reconnaissance à l’importance de l’aide d’urgence envoyée à la Tunisie, les Tunisiens ont salué à sa juste valeur le geste humaniste de Sa Majesté le Roi Mohammed VI qui s’est matérialisé dans un contexte particulièrement difficile que traverse le pays.

    A rappeler que le président tunisien, Kaïs Saïed, qui s’était déplacé le 19 juillet en personne en compagnie de l’ambassadeur du Maroc en Tunisie, M. Hassan Tariq pour superviser l’avancement de la réalisation de cet hôpital, a exprimé ses “grands remerciements et sa grande gratitude au Royaume du Maroc pour cette noble initiative, qui reflète la force et les liens de fraternité sincères entre les deux pays et valorise les valeurs de synergie et de solidarité entre les deux peuples frères, notamment dans des conditions sanitaires si difficiles”.

    Selon lui, le peuple tunisien “n’oubliera jamais les positions historiques de nombreux pays frères et amis et leur position aux côtés du pays pour faire face à cette pandémie, et leur mobilisation pour fournir divers types de soutien”.

    Dans une déclaration à la MAP, Hajer Missaoui, directrice régionale de la santé à Manouba, a souligné que la Tunisie devra tirer un grand avantage de cet hôpital de campagne marocain, en ce sens qu’il permettra de soutenir les services de santé COVID-19, résoudre les difficultés d’obtention de lits de réanimation et d’oxygène.

    Elle a ajouté que l’hôpital, qui comprend deux unités de réanimation complètes et indépendantes ainsi que 100 respirateurs et deux générateurs d’oxygène, permettra aussi d’atténuer la pression sur ces services, notamment sur l’hôpital local de Tebourba et l’unité Covid de l’Institut Al-Kassab.

    Pour sa part, l’ambassadeur du Maroc en Tunisie a salué les équipes techniques tunisiennes et marocaines dont la mobilisation a permis de réaliser cet hôpital de campagne dans un temps record.

    M. Hassan Tariq s’est félicité de la mise en service des deux unités qui seront en mesure d’accueillir les patients atteints de COVID-19 pour recevoir les soins appropriés.

    Pour lui, cela est d’autant plus possible que “les travaux se sont poursuivis sans interruption pendant une semaine pour que cette structure de 3600 M2 soit prête à accueillir les patients dans les meilleures conditions”. Un geste qui vaut son pesant d’or. D’ailleurs, reconnaissants, les Tunisiens sont conscients que ces infrastructures participeront à alléger la pression exercée sur les hôpitaux et permettront le renforcement des capacités du système de santé du pays pour accueillir les patients infectés par le coronavirus en leur offrant la possibilité de recevoir les soins médicaux nécessaires.

    Aujourd’hui, grâce à cette aide d’urgence envoyée à la Tunisie sur Hautes Instructions Royales, la région de Manouba, qui a beaucoup souffert de cette pandémie, dispose d’une précieuse bouée de sauvetage.

    Elle permettra à cette région sinistrée de faire face d’une manière optimale à toute augmentation des contaminations en prodiguant les soins nécessaires et en disposant des équipements les plus adaptés à la lutte contre cette pandémie.

    Cette réalisation marque un signal fort de la profondeur de l’amitié qui ont toujours lié le Maroc et la Tunisie et une illustration parfaite de la politique humaniste prônée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

    Les derniers articles

  • Espagne: La dette publique grimpe à 121% du PIB

    Espagne: La dette publique grimpe à 121% du PIB

    La dette publique espagnole ne cesse d’augmenter, atteignant à la fin août 2021, environ 1.419 milliards d’euros, soit 121% du PIB, d’après le dernier bulletin...

  • Le groupe Renault anticipe une perte de production de près de 500.000 véhicules en 2021

    Le groupe Renault anticipe une perte de production de près de 500.000 véhicules en 2021

    Le constructeur automobile français Renault a annoncé que la pénurie de semi-conducteurs entraînerait une perte de production d’environ 500.000 véhicules en 2021, lors...

  • La France lance sa campagne annuelle de vaccination contre la grippe saisonnière

    La France lance sa campagne annuelle de vaccination contre la grippe saisonnière

    La France a lancé, vendredi, sa campagne annuelle de vaccination contre la grippe saisonnière, dans un contexte particulièrement incertain, marqué par l’épidémie de...

  • La Nouvelle-Zélande entend vacciner 90% de la population pour mettre fin aux confinements

    La Nouvelle-Zélande entend vacciner 90% de la population pour mettre fin aux confinements

    23 octobre 2021  à 00:43
  • Covid-19: Plus de 918.953 personnes ont reçu la 3ème dose

    Covid-19: Plus de 918.953 personnes ont reçu la 3ème dose

    23 octobre 2021  à 00:39
  • Etat d’urgence énergétique: Une campagne de vulgarisation et de sensibilisation à la transition énergétique au Maroc

    Etat d’urgence énergétique: Une campagne de vulgarisation et de sensibilisation à la transition énergétique au Maroc

    22 octobre 2021  à 13:11
  • Economie verte: Le Maroc participe aux salons internationaux Ecomondo et Key Energy à Rimini

    Economie verte: Le Maroc participe aux salons internationaux Ecomondo et Key Energy à Rimini

    22 octobre 2021  à 11:07
  • Amical: défaite des Lionnes de l’Atlas contre l’Espagne (3-0)

    Amical: défaite des Lionnes de l’Atlas contre l’Espagne (3-0)

    22 octobre 2021  à 11:03
  • L’Algérie ou “la politique de l’exportation des crises internes”

    L’Algérie ou “la politique de l’exportation des crises internes”

    22 octobre 2021  à 11:01