• Version PDF
  • Coronavirus au
    Maroc live infos

  • Cas confirmés

    207718

  • Décès

    3506

  • Guéris

    171591

  • Dernière mise à jour: 28 octobre à 19:18

    Par:  

    LA VÉRITÉ

  • 23 septembre 2020  à 10:25
  • Temps de lecture: 11 minutes
  • MEDIASLes principaux titres de la presse nationale ce mercredi 23 septembre

    Les principaux titres de la presse nationale ce mercredi 23 septembre

    Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mercredi :

    L’Économiste :

    • Le Covid-19 menace les comptes de la CNSS. L’impact du Covid-19 sera visible sur les comptes de la sécurité sociale. Le manque à gagner en termes de cotisations est estimé à 4,4 milliards de DH. Les différentes prestations seront touchées mais, à des degrés divers. Celle qui en pâtirait le plus n’est autre que la branche des pensions. L’étude actuarielle menée par la CNSS et dont les résultats seront examinés lors du Conseil d’administration du 30 septembre a analysé trois scénarios : pessimiste, optimiste et scénario central. Ce dernier prévoit une reprise dès le mois de juillet mais en fonction du groupe d’entreprises. En se basant sur le scénario central, la branche des pensions devrait enregistrer une réduction importante du solde technique cette année: 1,74 milliard de DH, ce qui représente 93% du solde initial prévu.

    • Enrichissement illicite; détails de la proposition de l’USFP. Au moment où le projet de réforme du code pénal est toujours bloqué au Parlement, le groupe parlementaire de l’USFP vient de déposer une proposition de loi pour favoriser un meilleur encadrement juridique de la lutte contre l’enrichissement illicite. Contrairement au projet de loi de réforme du code pénal qui a prévu uniquement des sanctions pécuniaires, cette proposition mise sur des peines privatives de liberté, notamment l’emprisonnement d’un à 5 ans. Aussi, selon la proposition de l’USFP, la Cour des comptes n’a pas le monopole du lancement des poursuites. Au delà des responsables publics et des fonctionnaires, l’article 6 de cette proposition de loi ambitionne de soumettre au dispositif juridique sur l’enrichissement illicite les trésoriers des associations, partis politiques, syndicats et les ONG.

    Le Matin :

    • La présidence marocaine de la 64ème Conférence générale de l’AIEA unanimement saluée . L’élection du Maroc à la présidence de la 64ème Conférence générale de l’Agence de l’énergie atomique (AIEA), lundi à Vienne, a été unanimement saluée par les participants à la réunion annuelle de cet organe directeur de l’Agence. Le Maroc a accédé pour la première fois, et par acclamation unanime, à ce prestigieux poste en la personne de l’ambassadeur, représentant permanent du Royaume auprès des organisations internationales à Vienne, Azzeddine Farhane. Dans des déclarations à la MAP, plusieurs personnalités ont applaudi cette élection qui honore l’Afrique dans son ensemble et conforte la position du Royaume sur la scène internationale en tant qu’acteur résolument engagé à faire valoir les idéaux de la paix, de l’entraide et de la solidarité agissante. Ainsi, le Directeur général de l’AIEA, Rafael Mariano Grossi, a affirmé que la présidence marocaine de la 64ème Conférence générale de l’Agence témoigne de l’engagement constructif du Royaume pour la paix dans le monde.

    • Le Maroc membre de la délégation de haut niveau de l’OIF pour le Mali. La Secrétaire générale de la Francophonie, Mme Louise Mushikiwabo, a désigné M. Moha Ouali Tagma, Ambassadeur du Maroc à Abuja, comme membre de la délégation de haut niveau de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) chargée d’accompagner le processus de transition civile au Mali. Cette nomination est une reconnaissance de l’engagement du Maroc au service de la paix et de la stabilité régionale, et du rôle sage et constructif du Royaume, sous les Très Hautes Orientations de Sa Majesté le Roi au Mali, mais aussi en Libye et ailleurs. M. Moha Ouali Tagma est diplomate depuis près de 40 ans. Il a notamment été Ambassadeur de Sa Majesté le Roi du Maroc à Dakar (Sénégal) et à Varsovie (Pologne). Il a servi en tant que membre de la mission permanente du Maroc auprès de l’ONU à Genève. Au terme de son mandat à la tête de la Direction Afrique au ministère, M. Tagma a été nommé en 2016 Ambassadeur à Abuja (Nigeria).

    Aujourd’hui Le Maroc :

    • Le suicide des jeunes aggravé par la pandémie . La pandémie a un eu impact majeur sur la santé mentale des jeunes. Anxiété, dépression et envies suicidaires sont des signes très présents chez les jeunes. Durant la pandémie de Covid-19, l’association Sourire de Reda a connu un pic de sollicitations. La helpline Stop Silence a enregistré une hausse de 92% des appels entre mars et juin 2020 par rapport à la même période en 2019. Selon Sourire de Reda, 65% des appelants parlent d’idées suicidaires et 35% ont essayé ou sont sur le point de passer à l’acte. Dans ce contexte de crise, l’association s’est rapidement distinguée en prenant part au dispositif de prévention mis en place par Facebook. Le réseau social comprend un mécanisme de repérage et de clôture de comptes des jeunes exprimant des idées suicidaires, avant de les orienter vers les centres spécialisés.

    • Covid-19 : Le diagnostic inquiétant de BAM. Très attendu, le Conseil de Bank Al-Maghrib, tenu ce mardi, a livré son diagnostic à la lumière de la crise sanitaire inédite. Un diagnostic qui est loin d’être rassurant. Il est vrai que la situation n’est pas cataclysmique, ce qui a poussé la banque centrale à maintenir son taux directeur inchangé à 1,5%, mais l’impact de la crise se fait tout de même sentir, et à plus d’un niveau. BAM nous apprend ainsi que l’économie devrait connaître une contraction plus prononcée en 2020, suivie d’un relatif rebond en 2021. «Il reste cependant entouré d’un degré exceptionnellement élevé d’incertitudes liées notamment à l’évolution de la pandémie et à ses conséquences aussi bien au niveau national qu’international», ajoute la même source.

    Maroc le Jour :

    • Le non-Maghreb, « une aberration historique » . Le non-Maghreb est un gâchis économique, un handicap politique et une aberration historique, a indiqué mardi l’ambassadeur du Maroc en Afrique du Sud, Youssef Amrani. « Région la moins intégrée du Continent, l’Afrique du Nord cristallise les ambitions avortées d’une population aux aspirations communes, aux destins liés et à l’histoire partagée », a déploré M. Amrani dans la 7ème et avant-dernière capsule vidéo lancée par l’ambassade du Maroc à Pretoria dans le cadre de sa campagne de communication sur le différend régional autour du Sahara. Le diplomate revient, dans cette nouvelle capsule, sur la morosité d’une intégration nord-africaine qui avance à reculons, là où les contextes, les enjeux et les défis exigent une dynamique autrement plus prononcée dans le sens d’une cohésion et d’une construction régionale renouvelée, renforcée et approfondie.

    • Relance du tourisme : Fès-Meknès se prépare pour le post-covid . Les opérateurs touristiques de la région Fès-Meknès se sont mis en ordre de marche pour préparer la relance du secteur, durement touché par la pandémie du Covid19. Entre autres actions, une vaste campagne de promotion touristique de la destination vient d’être lancée, pour prendre fin le 31 décembre prochain. Un plan d’action a ainsi été mis en place par le Conseil régional du tourisme (CRT) Fès-Meknès et l’Office national marocain du tourisme (ONMT), dans le cadre de la stratégie nationale de relance touristique, érigeant le secteur en priorité, apprend-on auprès du CRT. La campagne promotionnelle s’appuiera sur l’affichage (panneaux implantés dans les points névralgiques des villes de Casablanca, Rabat et Tanger), les supports de presse les plus lus et les stations radios les plus écoutées. Des actions de sponsoring des pages Facebook et Instagram du CRT seront également mises en place.

    L’Opinion :

    • La DGAPR réagit aux allégations sur les « bennes à ordures ». La Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) a affirmé, mardi, que les allégations concernant l’orientation d’un appel d’offres, qu’elle avait auparavant annoncé pour l’acquisition d’un certain nombre de bennes à ordures destinées aux établissements pénitentiaires au profit d’une société spécifique, « ont pour but d’influer sur la Délégation générale afin de passer des transactions dans des conditions illégales ». Dans un communiqué, la DGAPR a souligné qu’elle demeurera, à cet effet, soucieuse de se conformer aux dispositions du décret réglementant les marchés publics. En réaction à ce qui a été publié par certains sites internet à ce sujet, la DGAPR a indiqué avoir annoncé cet appel d’offres le 23 juillet 2020 en veillant à déterminer les caractéristiques techniques liées aux bennes à ordures sans faire mention à aucune marque commerciale. La DGAPR assure également avoir fait référence aux normes européennes afin d’acquérir des bennes de qualité et ayant une durée de vie de plusieurs années.

    • La Marocaine Ismahane Elouafi nommée au poste de Scientifique en chef à la FAO . La Marocaine Ismahane Elouafi vient d’être nommée au nouveau poste de Scientifique en chef auprès de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Cette nomination, annoncée par le Directeur général de la FAO, Qu Dongyua, à l’occasion de la 35é Conférence régionale de la FAO pour le Proche-Orient et l’Afrique du Nord (NERC 35) (21-22 septembre), « renforcera encore la dimension technique et scientifique des travaux de la FAO », précise un communiqué de l’organisation onusienne. « Le parcours de Mme Elouafi et sa connaissance approfondie de la région seront un atout pour relever les défis auxquels sont confrontés les pays du Proche-Orient et d’Afrique du Nord », souligne la FAO.

    Al Bayane :

    • Jorf El Malha: Un policier contraint d’utiliser son arme pour interpeller des délinquants. Un fonctionnaire de la brigade locale de la police judiciaire relevant du commissariat régional de sûreté de Jorf El Melha a été contraint, lundi soir, d’utiliser son arme de service lors d’une intervention sécuritaire pour interpeller quatre individus ayant exposé la vie de citoyens et d’éléments de la police à une agression sérieuse et dangereuse au moyen d’un chien féroce. Les éléments de la police étaient intervenus pour appréhender les mis en cause, dont une femme et trois individus recherchés pour coups et blessures et trafic illégal de boissons alcoolisées, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, précisant que ces individus échangeaient des violences puisqu’ils étaient dans un état d’ébriété. Au moment de leur interpellation, relève la même source, ils ont opposé une résistance farouche car l’un d’entre eux a incité un chien face aux éléments de la police, ce qui a contraint un inspecteur d’user de son arme en tirant trois balles, deux de sommation et une troisième qui a atteint le chien au niveau de ses membres.

    • Casablanca: Important incendie dans un dépôt de stockage, feu circonscrit. Un gigantesque incendie s’est produit, mardi à l’aube, dans un dépôt de stockage situé dans la zone industrielle de Sidi Bernoussi à Casablanca, causant d’importants dégâts matériels, a-t-on appris après du Commandement régional de la Protection civile. Les sapeurs-pompiers, déployés juste après la déclaration du sinistre aux environs de 04H30, « ont réussi à circonscrire le feu pour ne pas se propager aux nombreuses unités se trouvant à proximité », a rassuré la même source, notant qu’aucune perte humaine n’est à déplorer. Les unités mobilisées, relevant des commandements régional et provincial, « luttent toujours pour éteindre complètement les feux, qui vont durer un peu dans le temps en raison de la nature des produits emmagasinés, notamment des couches à bébé », a-t-on précisé.

    Les derniers articles

  • Caricatures: 5.000 fidèles maliens exigent des excuses d’Emmanuel Macron

    Caricatures: 5.000 fidèles maliens exigent des excuses d’Emmanuel Macron

    Quelque 5.000 fidèles musulmans rassemblés dans et autour de la Grande mosquée de la capitale malienne Bamako ont fustigé mercredi les caricatures du prophète Mahomet, au...

  • Macron/caricatures: Le boycott des produits français s’amplifie au Koweït

    Macron/caricatures: Le boycott des produits français s’amplifie au Koweït

    Le boycott des produits français prend de l’ampleur au Koweït, une grande chaîne affirmant mercredi que la majorité de ses magasins avait vidé ses rayons après les...

  • Covid-19: « l’économie ne doit ni s’arrêter, ni s’effondrer », souligne Macron

    Covid-19: « l’économie ne doit ni s’arrêter, ni s’effondrer », souligne Macron

    « L’économie ne doit ni s’arrêter, ni s’effondrer », a souligné mercredi le président de la République Emmanuel Macron après avoir annoncé un...

  • Le président algérien transféré en Allemagne pour des « examens médicaux »

    Le président algérien transféré en Allemagne pour des « examens médicaux »

    28 octobre 2020  à 21:48
  • Covid-19: 3.985 nouveaux cas confirmés et 2.885 guérisons en 24H

    Covid-19: 3.985 nouveaux cas confirmés et 2.885 guérisons en 24H

    28 octobre 2020  à 21:43
  • Le Maroc veut faire du Gabon une plateforme régionale pour ses entreprises

    Le Maroc veut faire du Gabon une plateforme régionale pour ses entreprises

    28 octobre 2020  à 21:42
  • Aïd Al Maoulid Annabaoui: Grâce Royale au profit de 931 personnes

    Aïd Al Maoulid Annabaoui: Grâce Royale au profit de 931 personnes

    28 octobre 2020  à 21:41
  • L’huile d’olive italienne sous la menace d’un virus ravageur

    L’huile d’olive italienne sous la menace d’un virus ravageur

    28 octobre 2020  à 17:12
  • Caricatures: Sissi se prononce contre les « insultes aux prophètes »

    Caricatures: Sissi se prononce contre les « insultes aux prophètes »

    28 octobre 2020  à 17:08