Take a fresh look at your lifestyle.

L’ENSAO célèbre les cultures africaines

LA VÉRITÉ / MAP


L’École nationale de sciences appliquées d’Oujda (ENSAO) a organisé, du 6 au 8 mai courant, la 7ème édition de la Semaine africaine, célébrant les cultures africaines et la diversité culturelle du continent.
Cet événement, organisé en collaboration avec le Cercle des étudiants africains du Sud-Sahara à Oujda (CETASSO) et avec le soutien de plusieurs partenaires institutionnels, a été placé sous le thème « L’Afrique, une diversité culturelle et source d’élites », avec au programme plusieurs activités d’échange culturel avec les étudiants subsahariens de l’ENSAO et des autres établissements universitaires relevant de l’Université Mohammed Premier d’Oujda.
La manifestation a débuté vendredi au siège de l’ENSAO avec une cérémonie d’ouverture officielle, en présence notamment de l’ambassadeur du Mali au Maroc, M. Mohamed Mahmoud Ben Labat, une conférence en ligne présentée par M. Amadou Diawara, président du Cluster Digital Africa, des spectacles de musique subsaharienne et gharnati, une compétition gastronomique et une exposition d’arts traditionnels africains.
D’autres activités se sont déroulées à Saidia et Berkane, en présence notamment du gouverneur de la province de Berkane, M. Mohamed Ali Habouha, dont des présentations sur l’architecture marocaine et subsaharienne, des défilés de mode, des spectacles de danse et de chants traditionnels et des pièces de théâtre.
Dans une déclaration à M24, la chaîne d’information en continu de la MAP, le directeur de l’ENSAO, M. Farid Elhebil, a indiqué que cet événement s’inscrit dans le cadre de la politique de renforcement de la coopération inter-africaine, menée conformément aux Hautes orientations de SM le Roi Mohammed VI, dans le but de promouvoir l’échange culturel et la communication avec les jeunes subsahariens poursuivant leurs études à Oujda.
Cette manifestation culturelle et artistique s’inscrit également en harmonie avec la volonté de l’université de s’ouvrir sur son environnement socio-économique, a-t-il affirmé, notant que l’ENSAO compte plus de 70 étudiants subsahariens relevant d’une quinzaine de nationalités, qui sont parfaitement intégrés au sein de l’école et participent activement à la vie estudiantine et culturelle au sein de cet établissement.
De son côté, le secrétaire général du CETASSO, M. Ky Boris Magloire, a relevé que cet événement célèbre l’Afrique dans toute sa diversité et sa richesse culturelle, ajoutant que la ville d’Oujda compte près de 1.000 étudiants de 26 nationalités africaines, qui sont très bien accueillis au sein de la capitale de l’Oriental.
Il a aussi mis l’accent sur l’importance de l’échange culturel pour le raffermissement des liens inter-africains et l’émergence d’élites africaines œuvrant en faveur de la coopération entre les pays du continent.


À lire aussi
commentaires
Loading...