Take a fresh look at your lifestyle.

L’émergence d’une industrie culturelle requiert une infrastructure moderne et adaptée

LA VÉRITÉ / MAP


L’émergence d’une industrie culturelle viable passe nécessairement par la mise en place d’une infrastructure moderne et adaptée, capable de répondre aux exigences des créateurs et artistes de tous horizons, a souligné vendredi à Sala Al Jadida le ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, Mohamed Mehdi Bensaid.

Intervenant lors de l’inauguration d’une salle modèle pluridisciplinaire pour le cinéma, le théâtre et la musique au centre culturel Mohamed Hajji à Salé Al Jadida, M. Bensaid a mis l’accent sur la réhabilitation et l’équipement des centres culturels implantés à travers le Royaume, et promouvoir ces espaces pour l’art et la culture.

L’inauguration de cette salle modèle, figurant dans le programme de la création de « 150 salles de cinéma », servira de modèle pour identifier les forces et faiblesses en la matière, et ce dans la perspective d’atteindre 200 salles obscures au niveau national, a-t-il dit.

Pour le ministre, le défi consiste à maintenir la continuité de la programmation en salle avec des productions nationales, et à répondre aux demandes des artistes de toutes générations, afin de mettre leurs œuvres artistiques sous les feux de la rampe.

Par ailleurs, M. Bensaid a estimé que les domaines du cinéma, du théâtre et de la musique requièrent un soutien direct et indirect des producteurs, de quoi motiver de nombreux acteurs, notamment du secteur privé à investir dans ce domaine.

Le domaine culturel est « rentable » et peut créer de nouveaux métiers, soulignant que le Maroc doit s’impliquer dans la dynamique internationale qui a fait de la culture l’un des affluents importants pour la relance économique.

Approché par la MAP, le directeur du culturel Mohamed Hajji à Salé Al Jadida, Mustapha Naji, a fait savoir que l’inauguration de cette salle modèle s’inscrit dans le cadre de l’animation culturelle menée par le centre au profit de toutes les catégories de la société, soulignant que cette salle est une valeur ajoutée pour l’action culturelle dans la ville.

Le centre, poursuit-il, compte sceller des partenariats avec des acteurs de tous horizons pour assurer la continuité de la programmation dans cette salle, notant que le programme offre une panoplie de spectacles notamment le cinéma, la musique, le théâtre, les séminaires et ainsi que les conférences.

Lors de cette cérémonie marquée par la présence du gouverneur de la préfecture de Salé Omar Touimi, l’assistance a eu droit à la projection du film « Fatema, La Sultane Inoubliable », un long-métrage signé Abderrahman Tazi, qui retrace la vie de feue Fatima Mernissi.


À lire aussi
commentaires
Loading...