Take a fresh look at your lifestyle.

Le Yémen salue le soutien politique et humanitaire du Maroc

LA VÉRITÉ / MAP


Le ministre yéménite des Affaires étrangères et des expatriés, Ahmed Awad Bin Mubarak, a salué, jeudi à Marrakech, le soutien politique et humanitaire du Royaume du Maroc à la République du Yémen.

Dans un communiqué conjoint publié à l’issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, M. Nasser Bourita, tenus en marge de la Réunion ministérielle de la Coalition mondiale contre Daech (11 mai à Marrakech) et consacrés aux relations entre les deux pays frères et les moyens de les consolider davantage, le chef de la diplomatie yéménite a aussi exprimé la considération et la gratitude de son pays envers les positions du Royaume du Maroc, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, soutenant la légalité au Yémen et l’intégrité territoriale du pays.

Il a également salué l’initiative de Sa Majesté le Roi Mohammed VI de faire don d’un million de dollars à titre de contribution du Royaume du Maroc aux efforts de solidarité internationale, à l’occasion de la tenue en mars dernier de la re union de haut niveau sur le Plan d’intervention humanitaire au Yémen.

De son côté, M. Bourita a réitéré le soutien du Maroc au Conseil de direction présidentiel, présidé par Rachad Al-Alimi, exprimant l’espoir qu’il puisse mener ses missions dans les meilleures conditions, en vue de parachever cette phase de transition, à même de garantir l’intégrité territoriale du Yémen et sa souveraineté sur l’ensemble de son territoire.

Il a également indiqué que la fin de la crise au Yémen doit passer par une solution politique, conformément aux résolutions internationales y afférentes, à leur tête la résolution du Conseil de sécurité n° 2216, l’initiative du Golfe et ses mécanismes d’exécution, ainsi que les conclusions du dialogue national.

Les deux ministres sont convenus de renforcer la coordination et la concertation sur diverses questions bilatérales et régionales, réitérant leur volonté d’enrichir le cadre juridique, avec notamment la signature prochaine d’un mémorandum d’entente dans le domaine de la concertation politique entre les deux pays.


À lire aussi
commentaires
Loading...