Take a fresh look at your lifestyle.

« Le Sahara Marocain » de Hubert Seillan, un voyage spatio-temporel dans les provinces du Sud

LA VÉRITÉ / MAP


L’écrivain et juriste français Hubert Seillan a présenté et signé, mercredi soir à Rabat, la 2ème édition de son livre « Le Sahara Marocain: L’espace et le temps », parue aux éditions « La croisée des chemins ».

Initié par l’association Ribat Al Fath pour le développement durable, cet événement s’est déroulé en présence d’une pléiade de personnalités, notamment le directeur des Archives du Maroc, Jamaâ Baïda, le président du Club Diplomatique Marocain, Taieb Chaoudri, le directeur de l’Institut Royal pour la recherche sur l’Histoire du Maroc, Mohamed Kenbib, aux côtés d’autres responsables, chercheurs universitaires et membres de la fondation « France-Maroc, paix et développement durable ».

La cérémonie a été l’occasion pour l’écrivain de présenter les nouveautés de la 2eme édition, plus enrichie, de son livre de 248 pages, conçu comme un roman historique à connotation économique, sociale, juridique et politique.

Il s’agit d’un instant de partage des différents moments du « voyage » de l’écrivain, où le temps et l’espace convergent et se combinent, en vue d’ouvrir les chemins de la connaissance du territoire, tout en empruntant les différentes voies offertes par la géographie, l’histoire et le droit.

Dans une déclaration à la MAP à cette occasion, M. Seillan s’est réjoui de cette initiative organisée par l’association Ribat Al Fath, précisant que sa présence a pour but d’évoquer la question du Sahara marocain, aussi présente dans son cœur.

Il a aussi mis en relief l’objectif principal de son livre, à savoir faire connaître cette question au-delà du Maroc, eu égard notamment aux ventes importantes que ce livre a réalisées.

Le thème central est de montrer par l’histoire et par la géographie l’intégrité du Maroc, maintenue même pendant la période du protectorat par des forces naturelles, géographiques, historiques, économiques et culturelles anciennes, a-t-il soutenu, notant que ce constat a été fait par le maréchal Lyautey lui-même.

Évoquant le Maroc sous forme d’un « tout culturel », l’écrivain a affirmé que le Sahara « ne peut pas être identifié en dehors de ce pays », tout en mettant en exergue le développement exponentiel que connaissent les régions du Sud, en particulier la ville de Laâyoune qui ne cesse de séduire et d’étonner ses visiteurs par le ses « infrastructures et immeubles qui surgissent du désert ».

Il la compare ainsi, cette ville et tout le Sahara marocain d’ailleurs, à la « Nouvelle Californie » qui a connu un développement urbain et industriel prodigieux en seulement quelques décennies.

Ces faits expliquent, a-t-il poursuivi, le large soutien exprimé par plusieurs pays du monde au plan marocain d’autonomie comme solution crédible et sérieuse au différend artificiel autour du Sahara marocain.

Parue aux éditions « La croisée des chemins » en novembre 2021, la 2ème édition du livre « Le Sahara marocain: L’espace et le temps » a été enrichie par la prise en compte des dernières avancées sur le dossier du Sahara marocain dans les années 2020 et 2021.

Après avoir été universitaire et éditeur, Hubert Seillan a travaillé comme avocat au Barreau de Paris.


À lire aussi
commentaires
Loading...