[ after header ] [ Mobile ]

[ after header ] [ Mobile ]

Le Rôle Central des Institutions Supérieures de Contrôle dans la Promotion de la Bonne Gouvernance à Marrakech

LA VÉRITÉ


Le rôle des institutions supérieures de contrôle (ISC) dans la promotion de la reddition des comptes, de la transparence, de l’intégrité publique et de la bonne gouvernance, a été au centre des débats lors d’une conférence internationale tenue, mardi à Marrakech.

Initiée conjointement par le ministère de l’Economie et des Finances et la Cour des Comptes, ce conclave auquel ont pris part un parterre de responsables gouvernementaux, de présidents d’instances constitutionnelles et d’experts marocains et étrangers, s’inscrit dans le cadre des préparatifs des Assemblées annuelles 2023 du Groupe de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international, qui se tiendront à Marrakech du 9 au 15 octobre.

Cette conférence a été rehaussée par la présence notamment, du Premier président de la Cour des Comptes, Mme Zineb El Adaoui, du ministre délégué auprès de la ministre de l’Economie et des Finances, chargé du Budget, Fouzi Lekjaa, du président de l’Organisation internationale des institutions supérieures de contrôle des finances publiques (INTOSAL), Bruno Dantas et du directeur pays de la Banque mondiale au Maroc, Jesko Hentschel.

Ont pris part également aux travaux de cette conférence, le procureur général du Roi près la Cour de Cassation, président du Ministère Public, El Hassan Daki, du Médiateur du Royaume, Mohamed Benalilou, en sus de présidents d’institutions de contrôle public et d’audit venus de plusieurs pays notamment le Portugal, la Côte-d’Ivoire, le Qatar, l’Egypte, l’Inde et le Brésil.

Selon les organisateurs, les ISC sont reconnues pour être des partenaires incontournables en matière de promotion des principes de la reddition des comptes, de la transparence, de la bonne gouvernance et de l’intégrité publique.

Jouissant de l’indépendance et d’un large éventail d’attributions constitutionnelles et de pouvoirs d’investigations et de sanctions, leurs travaux et actions ont un impact décisif de portée générale et spécifique sur les systèmes nationaux d’intégrité publique.

 


À lire aussi
commentaires
Loading...
[ Footer Ads ] [ Desktop ]

[ Footer Ads ] [ Desktop ]