[ after header ] [ Mobile ]

[ after header ] [ Mobile ]

Le partenariat Maroc-Israël, un levier pour la paix entre Palestiniens et Israéliens

LA VÉRITÉ


Les relations d’amitié et de partenariat entre le Maroc et Israël, qui se sont renforcées avec le rétablissement des relations entre les deux pays, constituent un levier pour instaurer la paix entre Palestiniens et Israéliens, a souligné, jeudi à Bruxelles, l’Ambassadeur du Maroc en Belgique et au Grand-Duché de Luxembourg, Mohamed Ameur.

Intervenant lors d’une rencontre sur la promotion de la paix entre Israël et le monde arabo-musulman, M. Ameur a mis en exergue les liens historiques du Royaume avec les juifs, notant que l’amitié entre le Maroc et Israël permettra de soutenir les efforts visant à trouver une paix ‘’juste et durable’’ au conflit au Moyen-Orient.

“L’amitié dont jouit le Maroc avec Israël mais aussi avec la communauté juive va être utilisée comme levier pour travailler pour la paix entre Palestiniens et Israéliens”, a-t-il insisté, relevant “qu’il n’y a pas et qu’il n’y aura pas d’autre alternative à la paix”.

M. Ameur a indiqué que le Royaume, qui entretient des liens ”très forts” avec les Palestiniens, mais aussi avec les Israéliens, a toujours œuvré pour le rapprochement entre les deux parties, plaidant, dans ce sens, pour une solution au conflit israélo-palestinien “sur la base de deux États, de deux peuples qui vivent côte à côte dans la sérénité et la sécurité”.

“Nous allons continuer à renforcer nos liens avec Israël et à travailler avec Israël et la Palestine pour apporter la paix, qui est cruciale pour la région mais aussi pour le monde”, a-t-il dit.

Par ailleurs, l’Ambassadeur a mis en exergue la particularité du partenariat entre le Maroc et Israël, basé sur une histoire commune et une cohabitation pacifique entre les Marocains, musulmans et juifs, soulignant que les juifs marocains ont toujours fait partie intégrante de la société marocaine.

Il a aussi fait remarquer que les liens entre la communauté juive marocaine à travers le monde et son pays d’origine sont restés très forts, notant que le Maroc est l’un des rares pays musulmans ayant su garder des liens très étroits avec leur communauté juive.

“Les juifs d’origine marocaine en Israël restent très attachés au Maroc, au point que la culture marocaine est aujourd’hui une composante essentielle de la culture israélienne”, a constaté M. Ameur.

De même, il a qualifié d’”impressionnant” le bilan du partenariat Maroc-Israël depuis le rétablissement de leurs relations, mettant l’accent sur les liens diplomatiques et l’échange des visites.

M. Ameur a aussi mis en avant le développement du tourisme entre les deux pays, le nombre de touristes israéliens étant passé de 40.000 en 2019 à 200.000 en 2022. Un nombre qui devrait atteindre un million de touristes dans les prochaines années, selon le diplomate.

Il a également souligné la signature de nombreux accords bilatéraux pour promouvoir le partenariat dans divers domaines, entre autres le commerce, l’agriculture, l’industrie, la défense, la sécurité et l’enseignement supérieur.

Cette rencontre, organisée à l’Ambassade de Hongrie à Bruxelles, à l’initiative du député fédéral belge Michael Freilich, a réuni notamment les ambassadeurs ou représentants diplomatiques du Maroc, d’Israël, du Bahreïn, des Émirats Arabes Unis et des États-Unis d’Amérique, ainsi que plusieurs autres personnalités.

L’événement a permis d’examiner la promotion de la coopération entre Israël et les pays arabo-musulmans au bénéfice de la paix, de la stabilité et de la prospérité dans la région.

 


À lire aussi
commentaires
Loading...
[ Footer Ads ] [ Desktop ]

[ Footer Ads ] [ Desktop ]