[ after header ] [ Mobile ]

[ after header ] [ Mobile ]

Le Mondial 2030 offre des opportunités de partenariat entre les entreprises marocaines, espagnoles et portugaises

LA VÉRITÉ


Les participants à une rencontre économique organisée, jeudi à Tanger, sous le thème “Relations hispano-luso-marocaines à l’horizon 2030: une nouvelle dynamique pour une prospérité commune”, ont souligné que l’organisation conjointe de la Coupe du monde 2030 offre d’importantes opportunités d’affaires et de partenariat entre les entreprises et les acteurs économiques des trois pays

 

Les participants à cet événement, organisé à l’initiative de la Confédération générale des entreprises du Maroc de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima (CGEM-TTA), en partenariat avec la Chambre officielle de commerce espagnole au Maroc et la Chambre de commerce, d’industrie et des services du Portugal au Maroc, ont affirmé que l’organisation conjointe du Mondial 2030 devrait impulser une dynamique réelle pour parvenir à une prospérité commune dans les trois pays.

 

A cette occasion, l’ambassadeur de l’Espagne au Maroc, Enrique Ojeda Vila, a souligné que l’organisation conjointe de la Coupe du monde est l’un des projets de partenariat stratégique qui constituent un modèle de développement conjoint adopté par le Maroc et l’Espagne, et qui s’est concrétisé par le lancement de grands projets dans plusieurs secteurs.

 

L’ambassadeur a mis l’accent sur les relations exceptionnelles entre le Maroc et l’Espagne, rappelant que le Maroc constitue la première destination des investissements espagnols en Afrique.

 

Il a, à cet égard, appelé à renforcer les relations diplomatiques et politiques bilatérales et à encourager les investissements, d’autant plus qu’il y a une histoire culturelle et humanitaire commune entre le Maroc, l’Espagne et le Portugal.

 

Pour sa part, l’ambassadeur du Portugal au Maroc, Carlos Pereira Marques, a indiqué que l’organisation conjointe du Mondial représente un défi commun qui aura un fort impact socio-économique, ce qui requiert la conclusion de partenariats “gagnant-gagnant” entre les acteurs économiques des trois pays.

 

De son côté, le président de la CGEM-TTA, Adil Rais, a relevé que chacun des trois pays possède des points forts; le Maroc est fortement présent en Afrique, et l’Espagne et le Portugal sont présents en Europe et en Amérique latine, estimant que l’unification des efforts permettra aux opérateurs économiques d’obtenir des avantages mutuels et d’accéder à de nouveaux marchés.

 

Il a fait savoir que l’objectif de cette rencontre est de discuter des moyens de prendre des initiatives immédiates, de créer des partenariats et de réfléchir à ce qui peut être construit ensemble sur les plans économique et culturel, en se basant sur les relations économiques fortes et l’histoire commune entre le Maroc, l’Espagne et le Portugal, notant que l’Espagne est le premier fournisseur du Maroc et le Portugal est un partenaire économique important pour le Royaume, dans la mesure où les échanges commerciaux entre les trois pays avoisinent les 60 milliards d’euros.

 

Il a affirmé que cette rencontre vise à réfléchir à “l’unification des efforts des acteurs de chaque pays pour rendre le développement plus harmonieux, créer des opportunités d’intégration et intégrer ensemble de nouveaux marchés en Amérique, en Afrique et en Europe”.

 

Quant au président de la Chambre officielle de commerce d’Espagne au Maroc, Esteves Martinez, il a relevé que cette rencontre, la première du genre entre les trois partenaires, vise à développer des initiatives économiques communes dans le cadre de la Coupe du monde 2030, considérée comme “un objectif fondamental pour toutes les entreprises”, soulignant que cet événement permet de créer des synergies entre les acteurs économiques des trois pays, en vue d’explorer les opportunités d’affaires disponibles.

 

Le président de la délégation régionale de la Chambre de commerce, d’industrie et des services du Portugal au Nord du Maroc, Omar Kaddaoui, a, quant à lui, noté que cette rencontre vise à renforcer les investissements espagnols et portugais au Maroc, d’autant plus que les relations économiques bilatérales ont connu un développement remarquable au cours des dernières années, soulignant que la chambre oeuvre à renforcer la présence des investissements portugais au Maroc, qui est devenu une plateforme logistique mondiale, notamment dans la région du Nord, qui représente le deuxième pôle économique du Royaume.

 

A l’issue de cet événement, des rencontres B2B ont été organisées pour renforcer les relations entre les acteurs économiques marocains, espagnols et portugais et discuter des opportunités de coopération, afin de développer des projets communs.


À lire aussi
commentaires
Loading...
[ Footer Ads ] [ Desktop ]

[ Footer Ads ] [ Desktop ]