Take a fresh look at your lifestyle.

Le ministère de la Jeunesse, MasterCard et Crédit Agricole du Maroc s’associent pour renforcer les capacités des jeunes

LA VÉRITÉ / MAP


Le ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, MasterCard et le Groupe Crédit Agricole du Maroc ont signé, lundi à Rabat, un mémorandum d’entente visant à appuyer les projets du ministère destinés aux jeunes. Ce mémorandum d’entente a été paraphé par le ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, Mohamed Mehdi Bensaid, le responsable régional de MasterCard en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, Khaled El-Jabali, et le directeur général et membre du Directoire du Crédit Agricole au Maroc, Abdelmounaim Dinia.

En vertu de cet accord, MasterCard œuvrera au renforcement des capacités des jeunes marocains sur les plans technologique, numérique et d’innovation, alors que Crédit Agricole du Maroc apportera un accompagnement et soutien financier à ces projets.

A la tête de ces projets figure le « Pass Jeunes », un projet ambitieux qui entrera en vigueur en septembre prochain et offrira aux jeunes des services préférentiels assurés aussi bien par les institutions de l’État que par le secteur privé, afin de faciliter leur insertion dans les tissus économique, culturel et sportif.

Lors d’un point de presse conjoint à l’issue de la signature de ce mémorandum d’entente, M. Bensaid a souligné qu’il s’agit d’une occasion de reconnaître le potentiel illimité de la jeunesse marocaine.

« Nous voulons offrir aux jeunes les moyens de se démarquer dans leur travail et leur permettre de participer plus efficacement à la vie sociale et économique », a-t-il dit, notant que pour garantir davantage d’égalité, le gouvernement a érigé le soutien à la jeunesse marocaine pour surmonter les défis et libérer son plein potentiel au rang de ses priorités.

Et de relever que le ministère est en quête de partenaires ayant les mêmes intérêts, notamment en relation avec les jeunes, en vue d’institutionnaliser le projet du « Pass Jeunes », notant que ce partenariat permettra la présentation d’offres pragmatiques qui contribuent à améliorer la vie des jeunes.

Dans le même contexte, il a souligné que ce partenariat aura un impact positif qui motivera d’autres partenaires, dont des banques et des entreprises nationales, à prendre contact avec le ministère afin de proposer de nouveaux programmes ciblant les jeunes, notant que le ministère coordonne avec les secteurs gouvernementaux et les entreprises afin de regrouper les services que le ministère offrira aux jeunes.

Ce partenariat avec la Fondation MasterCard et le Crédit Agricole du Maroc (CAM) contribuera à changer la vie de nombreux jeunes marocains qui ont fait face à nombreux défis au cours des deux dernières années, a-t-il fait observer, soulignant que l’implication des partenaires des secteurs public et privé contribuera à lever les obstacles et trouver des solutions aux problèmes des jeunes.

Pour sa part, M. El-Jabali, a souligné à cette occasion que ce partenariat apportera beaucoup à la jeunesse marocaine en vue d’accompagner la transformation numérique dont le monde a été témoin au cours des deux dernières années au niveau des différents secteurs économiques.

Et d’ajouter que les défis des deux dernières années ont offert des opportunités pour surmonter nombre des problèmes sociaux, soulignant que le changement est devenu une nécessité urgente, en particulier chez les jeunes qui exigent l’adoption des technologies numériques en raison des avantages qu’elles offrent.

A cet effet, il a mis l’accent sur la nécessité pour les jeunes de s’ouvrir à l’économie numérique, afin de tirer parti des opportunités futures, notant que MasterCard cherche à améliorer l’accès aux technologies de paiement modernes, simples et sécurisées, et soutient également les efforts de numérisation de l’économie et développer des chaînes de valeur institutionnelles.

Pour sa part, M. Dinia a affirmé que la banque s’inscrit pleinement à cette initiative à travers sa branche financière pour le paiement, la bancarisation et le financement des jeunes de manière générale, ajoutant que les jeunes jouent un rôle important dans le développement du pays et occupe une place centrale dans les projets lancés par SM le Roi Mohammed VI.

Selon lui, les jeunes sont tenus de s’engager dans des projets de digitalisation et d’intégration bancaire au Maroc, soulignant que le groupe fournira des services, des produits et des parcours et des solutions digitales pour les jeunes.

Le ministère s’emploie avec plusieurs partenaires privés et publics, au Maroc et à l’étranger, pour l’accompagnement de la jeunesse, notamment à travers le projet « Pass Jeunes », l’un des plus grands projets lancés par le gouvernement destinés aux jeunes.


À lire aussi
commentaires
Loading...